Le koala, un marsupial herbivore et arboricole de l'Australie

Le koala, marsupial herbivore et arboricole, est le mammifère le plus important d'Australie avec le kangourou. Quel est son mode de vie ?
59

Le koala de la famille des marsupiaux fait partie de ces animaux qui existent depuis plus de 35 millions d'années sur Terre. On dénote qu'à cette époque, il existait cinq espèces de koalas, beaucoup plus grandes que celles que nous connaissons aujourd'hui. Son nom de koala est dû à son nom scientifique qui veut dire « ours à poche gris cendré » en raison de sa ressemblance avec un petit ours. Mais dans la langue aborigène, le koala signifie « pas d'eau » car c'est une espèce qui boit peu et qui s'hydrate grâce aux feuilles d'eucalyptus qui constitue 90 % de sa nourriture.

Physiologie du koala

Le koala, aux allures de peluche, est un marsupial qui peut peser une douzaine de kilos et mesurer jusqu'à 82 centimètres pour les plus grands. Les koalas du nord de l'Australie sont bien plus grands que ceux du sud puisque les mâles peuvent peser une douzaine de kilos contre sept petits kilos pour ceux du sud.

Il est le seul parmi les marsupiaux à ne pas être doté de queue. D'allure trapue, le koala a une tête ronde aux grandes oreilles frangées de longs poils blancs et son pelage, épais et doux, est de couleur grise, mais le menton, la poitrine et la face interne de ses membres antérieurs sont blancs. Il possède des pattes larges et ses doigts sont dotés de puissantes griffes qui lui permettent de s'accrocher aux arbres. Son espérance de vie, à l'état sauvage, est de 13 ans contre 18 en captivité.

Le mode de vie du koala

Le koala est un animal nocturne qui passe sa vie dans les arbres et ne descend à terre que lorsque les provisions de nourriture sont insuffisantes. C'est ainsi que durant l'été 2009, des Australiens ont témoigné de la présence de koalas au bord des routes, car il faisait si chaud que ces marsupiaux se déplaçaient pour demander de l'eau aux humains, un phénomène qui ne s'était jamais produit auparavant !

Pour se déplacer, il s'agrippe avec les griffes de ses pattes antérieures puis en réunissant les pattes postérieures dans un bond. On peut remarquer que le koala n'est pas si agile quand il doit se déplacer sur le sol.

Il se nourrit surtout de feuilles d'eucalyptus en privilégiant seulement quelques variétés. Un koala adulte va consommer 500 grammes de feuilles par jour, pauvre en protéines mais riches en fibres. Sa mâchoire est dotée de quatre molaires larges qui lui servent à broyer les feuilles afin de faciliter la digestion. Pour compenser le faible taux d'énergie que lui procure sa nourriture, il se déplace lentement et dort 19 heures par jour. Dans les mœurs populaires, on a même longtemps affirmé que le koala devait être drogué par le contenu chimique des feuilles qu'il consomme. Les feuilles d'eucalyptus contiennent en effet une substance nocive selon les périodes de l'année que le koala élimine grâce à l'acide glucuronique de son foie.

La reproduction du koala

Lorsque c'est le moment de la reproduction, on constate des agressions entre mâles qu'on entend mugir la nuit. Les koalas sont polygames et sédentaires. Ils se fixent un territoire délimité de 1.5 à 3 hectares pour le mâle et de 1 hectare pour la femelle. Pendant la saison des amours, le mâle circule beaucoup la nuit sur son territoire et repousse ses rivaux, puis s'accouple avec plusieurs femelles.

Cette dernière met au monde un seul petit par an. Le sevrage du bébé débute au bout de cinq mois et le petit commence à se nourrir de feuilles d'eucalyptus, puis au bout de sept mois, il circule en étant accroché au dos de sa mère avant d'être indépendant à l'âge de 11 mois. En dehors de la période de reproduction, les koalas sont plutôt solitaires.

Les koalas font partie des espèces protégées bien qu'ils ne soient pas encore en voie d'extinction. Ils étaient chassés au début du XXe siècle pour leur fourrure douce et épaisse et sur le point de disparaître suite à la destruction de leur habitat provoqué par l'agriculture intensive, ainsi que le développement urbain et la construction d'habitations humaines.

Sur le même sujet