Le pic épeiche : un oiseau aussi beau qu'étonnant.

Le pic épeiche, de l'ordre des piciformes et plus particulièrement des picidés, fait partie de la catégorie des oiseaux piqueurs.
121

Le pic épeiche , avec son plumage noir et blanc aux éclats écarlates, est un oiseau fascinant par sa beauté et son comportement. Il se distingue des autres oiseaux noirs et blancs par ses tâches blanches aux épaules et les éclairs écarlates sous la queue. Le mâle se caractérise par sa tâche rouge sur la nuque alors que l'arrière du cou de la femelle est sombre.

Largement répandu en Europe, il ne constitue pas une espèce menacée et l'on compte une dizaine d'espèces en Europe, et une cinquantaine dans le monde. Il est préférable de ne pas se trouver à proximité d'une bande de picidés lorsque ces derniers se mettent à marteler en cœur les arbres pour creuser leurs nids, se nourrir ou pour faire la cour !

La famille des picidés

Le pic épeiche appartient aux picidés , ces oiseaux qui ont un long bec puissant et pointu et une morphologie commune caractéristique : grâce à leurs quatre doigts et leurs plumes robustes dont celles de la queue en particulier, ils ont une assise stable et peuvent s'appuyer aisément sur le tronc des arbres. Leur grande langue peut s'allonger pour attraper les larves dans les trous d'arbres les plus étroits. Le bout de leur langue peut également saisir une proie avant de l'attirer et de l'avaler.

Ces atouts permettent donc aux picidés d'escalader aisément les troncs, d'y percer des trous et de trouver leur nourriture sous les écorces d'arbres où logent les insectes.

Le pic épeiche : un véritable marteau piqueur

Lorsqu'il décide de perforer le bois, le pic épeiche est un vrai marteau piqueur ! Sa tête peut percer le tronc de 15 à 16 fois par seconde. Bien que les pics épeiches martèlent les troncs très fort, il ne ressentent aucun traumatisme. Le crâne est en effet constitué d'os très épais et étroitement soudés entre eux qui absorbent les vibrations provoquées par la quinzaine de coups par seconde. Cet oiseau a en outre des muscles spéciaux qui maintiennent le crâne à chaque coup porté.

Les muscles du cou sont résistants et coordonnés pour soutenir la tête dans l'axe des coups et empêcher tout faux mouvement qui pourrait endommager le cerveau du pic épeiche.

Son mode de vie

C'est un oiseau qui aime vivre dans les bois et parcs où sont plantés des arbres à feuilles caduques, car il peut y trouver sa nourriture, en particulier les insectes et les larves de bois. Il se nourrit aussi de graines, de noisettes et autres aliments de même style en hiver. Il aime également se servir dans les distributeurs de nourriture mis à disposition des oiseaux en période hivernale.

Le pic épeiche est un oiseau qui n’hésite pas à chasser les mésanges de leurs nids pour y voler les œufs et les petits et il n'est pas l'ami des apiculteurs qui voient en lui un destructeur de ruches.

La reproduction du pic épeiche

Pour faire sa cour, le pic épeiche gratte le bois avec ses pattes pour attirer l'attention. Il se met à parader dès le mois d'avril en frappant sur une branche creuse. Il s'agit en fait d'un message « codé » à destination de la femelle qui le comprendra immédiatement. Quand il trouve enfin sa partenaire, il continue à frapper sur le bois pour définir son territoire. Puis la parade nuptiale commence avec une course aérienne au sommet des arbres, accompagnée d'un parcours en spirale autour des troncs.

Il établira alors son nid dans un tronc à l'intérieur duquel il taillera une entrée de six centimètres de diamètre environ. La profondeur sera d'une trentaine de centimètres. Cinq à sept œufs seront pondus. Les nouveaux nés seront nourris de larves récoltées par les deux parents.

Les petits se distinguent par leurs plumes rouges sur la tête. Ils quittent le nid au bout de trois semaines et prennent à leur tour leur envol pour vivre leur vie. L'espérance de vie du pic épeiche est de trois ans à l'état sauvage.

La déforestation massive est la principale menace des pics épeiches.

Sur le même sujet