L'échidné, une espèce protégée classée en espèce vulnérable

L'échidné, petit mammifère aux allures de hérisson à grand nez et de porc-épic, vivant en Nouvelle-Guinée et en Australie, fait partie des espèces protégées
63

Les échidnés de la famille des marsupiaux sont les seuls animaux à faire partie de l'ordre des monotrèmes avec l'ornithorynque, dont le sens signifie «seule ouverture». Ils se distinguent des autres mammifères qui, eux, ont trois orifices. Ils se différencient également par leur reproduction où ils sont les seuls mammifères à pondre des œufs. Un seul œuf est pondu après l'accouplement qui n'a lieu qu'une fois par an. L’œuf restera dans la poche ventrale pendant 7 à 10 jours avant d'éclore au bout de 11 jours. Le petit restera alors dans la poche pendant 55 jours, période à laquelle il sera capable de marcher.

Les différentes espèces d'échidnés

On distingue deux espèces d 'échidnés qui se ressemblent beaucoup sur le plan physiologique, car les deux ont un corps arrondi et recouvert de poils foncés mélangés à des piquants bruns et jaunes. Leur museau allongé à l'apparence d'un bec permet de laisser passer une longue langue servant à capturer leurs proies telles que les termites et les fourmis en particulier. Muni aussi de pattes fouisseuses servant à creuser rapidement la terre, l'échidné capture facilement les insectes. Pour cette raison, les allemands appellent ce petit animal Ameisenigel qui signifie hérisson fourmilier . Les australiens le surnomme Porkies pour sa ressemblance avec un porc-épic.

Leur principale différence se caractérise par leur bec:

  • Les échidnés à bec court
  • Les échidnés à long bec

Le mode de vie de l'échidné

Il est aussi bien actif le jour que la nuit suivant les saisons fraîches ou chaudes et vit seul, sauf au moment de la reproduction où les échidnés se rencontrent, en juillet et août. On le trouve principalement en Australie, en Nouvelle-Guinée et en Tasmanie. Il se déplace aussi bien en forêt, dans les montagnes que dans la savane et peut nager sans problème dans les rivières. Il peut vivre jusqu'à 2500 mètres d'altitude où il entre en période d'hivernage sans vraiment entrer en hibernation lorsqu'il fait trop froid. C'est ainsi qu'il peut ne pas se nourrir durant trois mois.

En cas de danger, il disparaît dans le sol à toute vitesse en se dépêchant de repousser la terre sous lui grâce à ses pattes fouisseuses. Il ne se cache qu'à moitié et ne laisse dépasser que la partie épineuse de son corps. En cas de sol trop dur à déterrer, il se met en boule à l'image du hérisson . Ses épines contiennent d'ailleurs un poison qui lui est bien utile pour se défendre.

C'est une espèce qui peut vivre une cinquantaine d'année, mais en dépit de sa durée de vie, l'échidné est malheureusement une espèce en voie de disparition. Son principal ennemi est l'homme qui n'hésite pas à le chasser pour le consommer dans son assiette. Mais la destruction de son habitation, la menace de ses prédateurs comme les dingos, les oiseaux de proie, les renards, les chats ou chiens et principalement la circulation routière contribuent également à réduire le nombre d'échidnés. La reproduction en captivité est en outre très difficile puisque l'échidné ne s'accouple d'une fois par an.

Sur le même sujet