Les cinq sens du furet

Comment les furets perçoivent-ils ce qui les entoure ? Leur vision et leur odorat sont excellents. Qu'en est-il des autres sens ?
325

Pour mieux comprendre son furet, il est intéressant de s'intéresser à ses différents modes de communication et de comprendre comment il appréhende ce qui fait son quotidien. Pour un propriétaire de furet, il n'est pas toujours évident de savoir ce que perçoit réellement sa petite boule de poils. Il n'est plus à démontrer que les furets ont des caractéristiques communes aux prédateurs, comme une excellente vision crépusculaire, une bonne vision des mouvements mais pas des couleurs, ainsi qu'un très bon odorat et une bonne ouïe. Mais avec les sélections génétiques faites sur les furets, il est apparu certaines anomalies qui ont modifié les sens du furet, notamment en ce qui concerne la vision des furets albinos ou de l'audition.

La vision chez le furet

Le furet ne commence à voir qu'au moment où il ouvre les yeux, c'est-à-dire au bout du 30 au 38e jour de sa vie. Sa vue de près est excellente, et supérieure à celle des chats, mais inférieure à celle des rongeurs. En revanche, il a une mauvaise vue pour ce qui est de voir à distance et il distingue mal les détails. Il a une bonne vision périphérique, car ses yeux sont placés de façon plus latérale sur la tête. Lorsque le furet a besoin de regarder un objet précisément, il doit tourner la tête et pas seulement les yeux.

Grâce à la forme de ses pupilles fendue horizontalement (au contraire du chat où elles sont verticales), le furet a une bonne vision crépusculaire, capacité qui est liée à son hérédité de chasseur. Ses proies ont effet tendance à sauter à la verticale. Mais le furet voit mal dans le noir complet et une lumière assez forte l'incommode. Des études ont aussi montré que le furet ne voyait pas les couleurs, à l'exception du rouge. Mais chez lui, la vision n'est pas le sens le plus important, contrairement à son odorat.

L'odorat du furet

Comme bon nombre de carnivores, le furet a un très bon odorat. Ce sens joue un rôle important dans ses relations avec ses congénères, car le furet marque son territoire très tôt, par ses excréments et en frottant ses glandes anales. Il est d'ailleurs capable de déterminer un marquage frais d'un marquage plus ancien, et de savoir s'il s'agit d'une femelle ou d'un mâle. L'odorat est essentiel lors de nouvelles rencontres entre furets; cela leur permet de se renseigner sur leur sexe et leur statut hormonal. L'odorat joue aussi un rôle dans la chasse et la découverte de l'environnement.

L'ouïe du furet

Lorsque le furet naît, il est sourd mais son conduit auditif se développe à l'âge de six semaines. Il a alors une audition très développée et supérieure à celle des hommes qui entendent entre 20 et 17 hertz alors que le furet entend des sons entre 36 à 44 hertz. Leur système auditif et leur cerveau sont reliés par de nombreuses connexions, ce qui leur permet d'entendre plus d'informations. Malheureusement, avec les manipulations génétiques, on rencontre de plus en plus souvent de furets qui sont sourds. Ce phénomène s'explique par une perturbation dans le développement de l'oreille interne.

Les sens tactiles du furet

Comme la plupart des animaux, le furet possède des vibrisses, communément appelées moustaches, ainsi que des paupières composées de huit cils chacune, qui lui permettent de percevoir son environnement immédiat. Doté aussi de coussinets sous les pattes, celles-ci lui servent à savoir sur quoi il marche.

Les sens gustatifs du furet

Ils se mettent en place très tôt dans son existence, à l'âge de 4 mois, et à partir de ce moment, ses préférences alimentaires s'établissent rapidement. Contrairement à ce que pourraient croire certains propriétaires de furets, ce dernier n'aime pas la variété dans son alimentation . Si l'on souhaite offrir des mets variés à son animal, il faut l'habituer très jeune. Vouloir ensuite changer son régime alimentaire serait une erreur.

Sur le même sujet