Les éléments qui ont donné naissance à la vie sur Terre

Les premières formes de vie sont apparues il y a 4 milliards d'années grâce aux pluies de comètes et de météorites, l'eau et le dioxyde de carbone.
12

Avant que les premières formes de vie n'apparaissent sur Terre, notre bonne vieille planète était semblable à une véritable marmite bouillonnante composée de volcans ne crachant que de la lave et des gaz brûlants. L'air était saturé d'hydrogène, de méthane, d’ammoniac, de vapeur d’eau et de gaz carbonique, élément indispensable à l'éclosion de la vie. L'océan était alors une immense étendue d'eau bouillonnante où évoluaient des îles volcaniques, tandis que la planète était bombardée de météorites composées de matériaux susceptibles de donner forme à la vie.

L'air composé de dioxyde de carbone

À cette époque, la présence des nombreux volcans sur la planète avait pour conséquence un taux concentré en dioxyde de carbone très élevé, de 10.000 à 100.000 fois supérieur à ce que nous connaissons actuellement. Même si le CO2 est un élément nocif pour notre santé, il n'en demeure pas moins que l'atome du carbone a joué un rôle essentiel à la naissance de la vie sur Terre. Connu comme gaz à effet de serre, il a empêché les océans de geler. Or l'une des conditions pour permettre l'émergence de la vie, c'est bien l'existence de l'eau à l'état liquide et surtout en quantité suffisamment abondante.

L'océan, véritable marmite de la planète

L'eau s'est accumulée sur la planète grâce aux roches qui se sont déshydratées et grâce à la glace apportée par les comètes. C'est ainsi que des petites mers ont fini par former un grand océan recouvert d'îles volcaniques qui furent responsables de la température excessive des eaux allant de 50 à 80 degrés. Il est bien sûr évident que l'eau fait partie de ces éléments indispensables à la formation de la vie. C'est en effet un lieu favorable aux réactions chimiques, car certaines substances sont inertes hors du contact de l'eau, mais plongées dans l'eau, elles réagissent ensemble. Et c'est ainsi que la vie a pu prendre forme grâce à l'assemblage de plusieurs molécules. L'océan a pu en outre jouer le rôle de bouclier contre les ultra-violets qui anéantissent les réactions chimiques possibles et empêchent la formation de la vie.

L'impact des météorites sur Terre

Il y a 4 milliards d'années, la planète était un lieu propice pour les météorites dont l'impact était très fort, car elles étaient capables de détruire des chaînes de montagnes entières et leurs collisions étaient de 100 à 1.000 fois plus importantes que celles d'aujourd'hui. Elles ont eu un rôle essentiel dans la formation de la vie, car elles étaient composées de molécules à base de carbone qui ont pu servir de matériaux pour les premières formes de vie. Il s'agit en particulier des chondrites qui se sont formées en même temps que le système solaire. On suppose que la richesse de ces météorites viendrait donc des gaz et de la matière qui tournoyaient en orbite autour du Soleil. Ces derniers étant soumis à de puissants rayons cosmiques, ils provoquaient de nombreuses réactions chimiques très variées. Ces météorites sont composées de petites sphères issues de la nébuleuse solaire, de grains de métal et de sulfure et d'une matière qui permet de fixer l'ensemble. On suppose ainsi que leurs molécules organiques auraient ensuite été organisées en cellules.

Les scientifiques ne savent pas vraiment si la vie est née dans l'atmosphère, dans l'espace ou dans les océans, mais il est très probable que les trois se soient complétés. Pour donner naissance à la vie sur notre planète, l'eau et le carbone ont constitué les deux éléments indispensables.

Sur le même sujet