Les fourmis, le groupe d'insectes le plus organisé

Les fourmis constituent un groupe social composé de plusieurs colonies de millions d'individus qui se répartissent les tâches de façon élaborée.
93

Les fourmis font partie de cette catégorie d'insectes que l'on retrouve partout sous forme de colonies gigantesques et qui existent depuis l'époque des dinosaures. On distingue sur la planète 12 000 espèces différentes que l'on différencie par leur mode de vie : elles sont carnivores, végétariennes ou omnivores. Selon les espèces, elles se démarquent les unes des autres par leur habitat, plus particulièrement par l'élaboration de leurs fourmilières. On peut noter que les constructions de ces petits insectes sont proportionnellement à leur taille gigantesques. Les fourmis légionnaires, celles qui vivent dans les forêts tropicales, sont capables de mettre en place des abris de quatre mètres de long et de deux mètres de hauteur sous terre ou hors du sol.

L'installation de la fourmilière

On distingue deux types de fourmilières : celles qui se trouvent dans le sol et qui forment de nombreuses galeries souterraines, et celles des fourmis arboricoles qui sont localisées dans le creux d'un arbre. Les fourmis, quelles que soient leurs origines, ont toutes en commun la construction de plusieurs chambres dont chacune a un rôle précis : on y trouve la salle principale, la chambre destinées aux larves, nymphes et œufs, la réserve de nourriture, le grenier et la chambre qui sert de bric-à-brac. La répartition des salles dépend beaucoup de l'humidité et de la température du moment. On peut d'ailleurs remarquer que les fourmilières forment un dôme qui est composé d'aiguilles de pins et de petites branches. Ce dôme les isole du froid et de la pluie et grâce à l'activité des fourmis, la température intérieure du dôme est maintenue à 20 degrés.

La hiérarchie des fourmis

Les fourmis vivent en plus ou moins grandes colonies avec chacune une tâche précise à exécuter au sein du groupe formé . Elles se divisent en trois castes :

  • Les ouvrières sans ailes
  • La reine
  • Les mâles

Les premières ont pour mission le transport des matériaux pour la construction de la fourmilière. Elles doivent en outrer veiller à l'entretien de cette dernière et assurer l'approvisionnement de la nourriture. On peut noter que les ouvrières utilisent efficacement leurs phéromones dans le cadre de l'approvisionnement, puisqu'elles déclenchent un message chimique qui a pour but d'appeler les autres ouvrières à la rescousse. Les secondes s'occupent des œufs pondus par la reine, et le dernier groupe, de loin le plus important, défend la fourmilière de toute attaque ennemie. Il peut s'agir d'une autre colonie de fourmis ou d'autres insectes. L'arme de la fourmi est redoutable : elle lance en effet des jets d'acides formiques très concentrés.

Le rôle des mâles est minime, ils ne servent qu'à féconder les femelles qui sont destinées à devenir de futures reines. Une fois qu'ils se sont accouplés, ils meurent. Leur espérance de vie est courte, comparée aux ouvrières et aux reines qui peuvent vivre de 10 à 15 ans.

Les colonies sont souvent constituées d'une seule reine. Il s'agit en général de la fourmi la plus grande de la colonie et elle est la seule à pouvoir pondre des œufs par milliers durant toute son existence.

On estime que les fourmis représentent 1 à 2% des différentes espèces d'insectes. Sur l'ensemble de la planète, elles seraient plusieurs milliards. Sur le plan écologique, elles jouent un rôle essentiel en protégeant certaines espèces d'arbres de parasites. Elles participent également à la dispersion de nombreuses graines qui germeront.

CONT12

Sur le même sujet