Les souris sauvages : ennemies ou amies de nos maisons ?

La souris sauvage, plus petite que la souris domestique, aime envahir les maisons à l'entrée de l'hiver pour y trouver nourriture et chaleur.
1.9K

Bien que la souris grise soit très attrayante au premier regard, il est fortement déconseillé de la garder chez soi pour quelque raison que ce soit. Ces petits rongeurs qui vivent à l'état sauvage dans les champs et les bois s'alimentent essentiellement de graines, de vers, d'insectes, de plantes ou de fruits, plus difficiles à trouver en période de saison froide. C'est ainsi que les maisons peuvent être rapidement envahies quand les souris trouvent de quoi se nourrir. Il ne faut surtout pas chercher à les alimenter et encore moins à les apprivoiser ou les toucher.

Pourquoi est-il dangereux d'accueillir chez soi une souris sauvage ?

Subvenir aux besoins d'une souris en mauvais état est louable, mais envisager de la garder définitivement chez soi est à exclure. Elles ne sont pas faites pour vivre dans une cage et elles sont porteuses de nombreuses maladies. Une fois guérie, on remettra la souris dans son environnement naturel.

Accueillir provisoirement une souris sauvage chez soi en convalescence demande des règles d'hygiène strictes. Il faudra la laisser à l'écart de ses propres animaux et ne jamais la toucher à main nue. Les souris sauvages mordent fort pour se défendre et peuvent transmettre des maladies comme la leptospirose , une maladie infectieuse transmissible à l'homme et aux autres animaux domestiques. Elles sont en outre porteuses de parasites tels que la gale ou la teigne.

Sur le plan matériel, elles font de nombreux dégâts et abiment les fils électriques, les meubles ou la tapisserie. Il ne faut pas oublier que ce sont d'excellentes grimpeuses et qu'elles monteront aisément des escaliers ou le long des meubles pour atteindre leur objectif : se faire un nid douillet ou trouver de quoi s'alimenter.

Comment éviter l'apparition de souris chez soi ?

Il existe des précautions simples pour que l'intérieur d'une maison ne devienne pas le siège de souris sauvages. Il est préférable d'éviter de laisser toute nourriture à portée des souris, notamment dans les garages dans lesquels elles adoreront élire domicile avant de s'incruster à l'intérieur de la maison.

Tout sac de nourriture destiné aux animaux domestiques, notamment aux oiseaux et rongeurs, devra être hors de portée de ce petit animal très malin. Il est aussi préférable de mettre les sacs poubelles dans un container afin d'éviter d'attirer tout animal indésirable. Ces quelques conseils semblent évident, mais souvent oubliés !

Mieux connaître la souris sauvage

Elle est arrivée en Europe au XVIIe siècle par voie maritime et elle est originaire de l'Asie et du Proche Orient. Considérée comme un animal indésirable, l'homme n'a jamais réussi à s'en débarrasser. Elle se reproduit sans difficulté, est très prolifique et s'adapte facilement à tout nouvel environnement. C'est ainsi qu'elle s'est installée dans les habitations humaines du jour où l'homme a cultivé les céréales.

On distingue la souris des villes de la souris des champs qui creuse des galeries souterraines et bâtit son nid à l'aide de fibres végétales qui lui sert de stockage de provisions en prévision de l'hiver. La souris des villes n'a pas besoin de faire des stocks trouvant tout en abondance. Elle vit en groupe qui se montre très solidaire et prolifère pour cette raison rapidement.

Pour éviter une invasion massive de ce rongeur, il existe des pièges simples et inoffensifs comme l'installation de cages pièges conçues pour capturer les souris et permettre de les remettre dans leur environnement loin de chez soi.

Sur le même sujet