L'évolution du cuy dans l'histoire

Le cuy est un gros cochon d'inde qui se différencie du cobaye traditionnel par son poids et sa taille. Il est élevé en Amérique du Sud pour sa viande.
41

Le cuy est un gros rongeur qui attire de plus en plus les passionnés de cochons d'inde, car sur le plan physiologique, il est identique au cochon d'inde et de la même famille que lui, mais avec un gabarit qui peut être trois fois plus grand. Le nom de « cuy » vient des régions andines et ne signifie rien d'autre que le cochon d'inde d'Amérique du Sud. Les indigènes l'ont appelé ainsi à cause du cri qu'il pousse et qui ressemble à un « couiii ». Afin de rentabiliser l'élevage de cuys, les éleveurs ont réalisé des croisements de gros cochons d'inde pour obtenir des individus de très grande taille.

Les origines du cuy

Le cuy est un animal originaire d'Amérique du Sud où les spécimens peuvent peser jusqu'à 5 kilos, contrairement aux cuys européens, qui eux, pèsent entre deux ou trois kilos. La différence réside dans le fait que les cobayes géants d'Europe sont destinés à servir d'animaux de compagnie alors que ceux d'Amérique du Sud sont uniquement élevés pour leur chair, en particulier par les indiens Quechuas, au Pérou notamment.

Les cuys sont les ancêtres des cochons d'inde sauvages qui étaient répandus sur tout le continent et les archéologues estiment qu'ils ont commencé à être domestiqués aux alentours de 9000 ans avant Jésus-Christ. Mais ils ne servaient en aucun cas d'animaux de compagnie : ils étaient prisés et le sont toujours pour leur chair pauvre en lipides et leur haute valeur nutritive, et étaient aussi sacrifiés au dieu du Soleil lors de cérémonies religieuses. En dépit de leur domestication, les cuys sont beaucoup plus sauvages que leurs congénères, les cochons d'inde classiques. Cela s'explique par le traitement qu'ils ont eu durant des millénaires. Aucun lien social n'a vraiment été établi entre l'homme et ce dernier.

Le cuy de nos jours

Aujourd'hui, le cuy est considéré en Europe comme un animal de compagnie à part entière, même si en Amérique du Sud, il sert toujours de plat principal. Avec de la patience et beaucoup de temps, ce rongeur s'apprivoise très bien, mais il ne faut pas espérer retrouver les mêmes caractéristiques comportementales que celles du cochon d'inde classique. Le cuy est un animal très vif et plus sportif que son congénère d'un kilo. Il est en outre exclusif dans le choix de son maître. C'est en général le cuy qui choisit son maître et non pas le contraire. Une fois ce choix fait, la relation entre l'homme et l'animal est très forte.

Le choix de reproduire entre eux des cochons d'inde à gros gabarit pour en faire des bêtes de consommation ne doit pas faire oublier qu'il est dangereux de mélanger les spécimens de race différente. Il ne faut surtout pas faire reproduire un cochon d'inde classique avec un cuy, sous peine de se retrouver avec un individu à l'espérance de vie réduite, d'avoir des problèmes lors de la mise bas ou des malformations.

source : http://siterongeurs.e-monsite.com/

Sur le même sujet