L'ours polaire, une espèce menacée d'extinction

L'ours polaire, un des plus grands mammifères, est une espèce menacée par le réchauffement climatique qui entraîne la fonte des glaces de l'océan Arctique.
41

Parmi les huit espèces d'ours, l'ours polaire est celui qui est le plus menacé sur Terre. Contrairement à ses congénères, il vit en effet dans l'hémisphère le plus au nord de la planète et voit son habitat disparaître suite à la couche de glace qui diminue d'année en année. Avec la fonte des banquises, l'ours polaire a du mal à se nourrir, car il s'alimente de phoques qu'il capture grâce à la présence de plate-formes. Mais avec la disparition de celles-ci, il lui est de plus en plus difficile de trouver son repas préféré.

Les principales menaces de l'ours polaire

Le réchauffement climatique n'est pas la seule cause de l'extinction de l'ours polaire. L'homme est aussi responsable de sa diminution. Actuellement, on estime sa population à 20.000 individus. Comme bon nombre d'espèces animales, l'ours polaire est menacé par l'invasion de l'homme sur son territoire, par sa chasse illégale et aussi par sa nourriture contaminée par la pollution provoquée par l'homme. La chaîne alimentaire est fortement atteinte par toutes sortes de produits chimiques que l'homme déverse dans les océans et l'ours ingurgite tout ce que les autres animaux ont accumulé. Haut placé dans la chaîne alimentaire, il avale à son tour des poisons.

En outre, l'ours polaire a été longtemps chassé durant le XIXe et le XXe siècle pour sa chair, sa fourrure et ses dents. En 1976, une convention est entrée en vigueur pour interdire cette chasse intensive et l'ours est inscrit à l'annexe II de la Convention sur le commerce international des espèces sauvages menacées d'extinction. L 'union internationale pour la conservation de la nature (UICN) classe l'ours polaire en 2008 en espèce vulnérable, car son nombre a chuté de 30% dans l'intervalle de trois générations.

Malheureusement, le réchauffement climatique a pris la relève et l'ours polaire n'a plus assez de nourriture en raison de la fonte des banquises et ne peut plus se constituer une bonne couche de graisse pour affronter les températures glaciales de l'hiver. Les femelles ne peuvent plus mettre bas, ce qui a pour conséquence une chute significative du nombre d'individus. Un ours polaire vivant une bonne vingtaine d'années et ne donnant naissance à des bébés que tous les trois ans, on ne peut que s'alarmer de la chute massive du nombre de ces mammifères.

La fondation WWF et la protection de l'ours polaire

L'objectif principal de la WWF est de lutter contre la pollution actuelle et le réchauffement climatique. Pour y parvenir, elle essaie d'éveiller la population à une prise de conscience collective afin que chacun participe à la protection de l'environnement. La WWF cherche aussi à créer une réserve naturelle au pôle nord afin de préserver l'espèce et pouvoir l'observer dans son habitat naturel grâce à la pose d'émetteurs. Elle veut aussi faire une étude du comportement de l'ours polaire face au réchauffement climatique.

Il est possible «d'adopter» un ours polaire en versant un don et de soutenir ainsi la fondation pour l'aider à lutter activement contre les problèmes environnementaux qui entraînent l'extinction de nombreuses espèces. En achetant les peluches de la WWF , une partie des bénéfices récoltés est reversée pour les action entreprises par la fondation.

Sur le même sujet