Pourquoi nourrir les oiseaux en hiver ?

Pour les oiseaux qui ne migrent pas, l'hiver est une période critique. Ils doivent se préserver du froid en conservant une bonne température corporelle.
26

En hiver, les oiseaux ont besoin de manger plus pour se préserver du froid et maintenir leur corps à une bonne température. Bien que leur plumage soit un bon isolant contre le froid, les oiseaux ont des pertes de chaleur qu'ils doivent compenser par un apport calorique qu'ils trouvent dans la nourriture. D'où l'intérêt de les nourrir durant cette période difficile.

En outre, la nourriture est moins facile d'accès pour les oiseaux en raison de la neige ou du sol gelé. Pendant les périodes froides, ils doivent gratter sous les feuilles, les écorces et la neige pour trouver leur nourriture. Le résultat en est une dépense énergétique supplémentaire pour leur organisme.

Comment les oiseaux se préparent-il à affronter l'hiver ?

Contrairement aux idées répandues, les oiseaux muent certes à l'automne pour se constituer un nouveau plumage pour l'hiver, mais cela ne les aide pas suffisamment pour les préserver du froid. Il ne faut pas oublier que leurs pattes et leur bec ne sont pas à l'abri. Certaines espèces trouvent des solutions pour se parer contre le froid en migrant vers des pays plus chauds et se rendent vers le Sud de l'Europe ou en Afrique, ou encore se rassemblent la nuit en petites colonies afin de dormir les uns contre les autres et se réchauffer. C'est par exemple le cas des étourneaux. D'autres oiseaux usent de stratégies en stockant des provisions à la belle saison en prévision de l'hiver. Une habitude que prend la mésange charbonnière ou encore le geai des chênes.

Pourquoi faut-il nourrir les oiseaux l'hiver ?

Bien que les hivers soient en général froids et vigoureux, les oiseaux craignent en général plus le manque de nourriture que le froid. Pour affronter celui-ci, ils ont en effet besoin davantage d'énergie qui n'est accessible que sous forme de nourriture. Or, la nourriture est en hiver souvent moins abondante et moins accessible.

Les oiseaux ont besoin de réguler leur température corporelle qui est de 40 degrés. Pour cela, ils gonflent leur plumage, phénomène qui permet d'augmenter l'air entre les plumes et la peau et sert de bon isolant. Malheureusement, ce système a des conséquences pour les oiseaux : il leur demande de consommer énormément d'énergie. Ils doivent alors chercher des ressources pour avoir cette énergie. Et c'est là que l'intervention de l'homme est importante : elle permet aux oiseaux d'avoir facilement de la nourriture à disposition.

Comment nourrir les oiseaux l'hiver ?

Il est important de ne jamais nourrir les oiseaux en été et de ne commencer qu'en automne lorsqu'il commence à geler. Une fois que l'on prend l'habitude de mettre à manger aux oiseaux, il ne faut surtout pas s'arrêter du jour au lendemain. Les oiseaux s'habituent en effet à avoir régulièrement de la nourriture.

L'idéal est de leur mettre à disposition de quoi se sustenter matin et soir. On peut leur donner les boules de graisse vendues en grande surface ou encore des mélanges spécial « oiseaux du ciel » ou même de la margarine. A cela on peut ajouter, selon les espèces d'oiseaux, des vers de farine et des fruits. On peut aussi leur donner des cacahuètes non salées et des fruits secs. En revanche, il ne faut surtout pas leur donner des restes de nourriture salée de nos assiettes et encore moins du pain ou des biscottes. Il ne faut pas oublier de leur mettre un abreuvoir rempli d'eau à changer souvent lorsqu'il gèle. Pour pouvoir voler, les oiseaux ont besoin d'être hydratés, ils ont également besoin de prendre des bains d'eau pour laver leur plumage et le rendre bien isolant. Les aliments proposés dans le jardin doivent être placés hors de portée des chats, à l'abri de la pluie et à proximité de perchoirs telles que les branches d'arbres .

Les spécialistes estiment que les espèces fréquentant nos jardins représentent une vingtaine d'espèces différentes. Parmi elles, on retrouve la mésange bleue , le rouge-gorge , l 'étourneau sansonnet , le merle, le pic épeiche , la tourterelle turque ou encore le moineau domestique, l'un des oiseaux les plus courants des parcs et jardins.

CONT12

Sur le même sujet