PACTE : les épiceries solidaires

400 épiceries solidaires existent dans toute la France. Ces structures hybrides sont à la fois de véritables supérettes et des lieux d'échanges sociaux.
3

Créée en 1995 à l'initiative des salariés du Groupe Carrefour, l'association PACTE (Pour Agir Contre Toute Exclusion) - qui compte aujourd'hui une dizaine de magasins entre la France et la Belgique - a pour mission principale la distribution à bas prix de produits aux familles en situation précaire. Mais elle propose aussi des activités annexes telles que la recherche d'emploi, le soutien scolaire ou encore l'accompagnement de personnes handicapées.

Reprendre pied

Cela ressemble à un supermarché comme les autres, le rayon alcool en moins. Bienvenue dans une épicerie solidaire ! Ici tout est à l'identique d'un magasin "classique" : mêmes rayons, mêmes produits, même implantation en centre-ville, mêmes prix. La différence ? Les bénéficiaires ne payent que 20% du prix affiché lorsqu'ils passent à la caisse. Destinées aux personnes les plus démunies, ces épiceries ont pour but de leur donner accès à un vrai choix alimentaire, à des prix accessibles pour eux. Plus encore : c'est un lieu de reconstruction sociale.

Ces épiceries d'adressent aux personnes en grande précarité ou sous tutelle. Sélectionnées par les C.C.A.S. (Centre Communal d'Action Sociale) et les services sociaux, les familles se voient accorder un budget d'achats pour une durée limitée (entre trois et six mois). Deux fois par mois elles viennent faire leurs courses. Cette contribution financière est importante car elle participe à la dignité des personnes et à la liberté de choix. Les produits, rigoureusement contrôlés, sont issus des dons d'industriels partenaires.

Se tourner à nouveau vers le monde

Les épiceries solidaires ont une autre fonction : permettre aux personnes de se rencontrer et de rompre leur isolement. Espace de réconfort où trouver une écoute, une épicerie est également un lieu où l'on peut travailler avec les bénéficiaires, sur leur difficulté de logement, de santé, d'emploi, d'éducation ou encore de la gestion du quotidien. Véritable passerelle vers l'extérieur, chaque magasin développe des systèmes d'accompagnement et des ateliers éducatifs pour répondre à des besoins de formation : des cours d'initiation à l'informatique, un accompagnement à la rédaction de CV ou à la recherche d'emploi, des ateliers cuisine qui servent à valoriser les produits ou à apprendre à élaborer un repas équilibré...

120 000 personnes en moyenne bénéficient des épiceries solidaires et sociales.

Une passerelle vers l'emploi

Et quoi de mieux qu'un magasin pour se former in situ ? Des familles peuvent apprendre à gérer leur budget avec une assistante sociale tout en faisant leurs courses. Ou encore, les clients qui veulent devenir bénévoles bénéficient d'un programme de requalification sur quatre mois et tournent sur les différents postes du magasin. Une formation si bien menée que les supermarchés de la région viennent puiser dans ce vivier de compétences. Pour ceux qui avaient perdu confiance en leurs capacités, c'est une deuxième chance qui s'offre à eux. En cela les épiceries solidaires remplissent une mission importante puisqu'elles aident les personnes à retrouver et développer l'estime d'elles-mêmes. Un vrai coup de pouce pour reprendre confiance en la vie.

Un lieu de reconstruction sociale et personnelle

Parmi les personnes accueillies, de plus en plus de familles monoparentales, homme ou femme, avec plusieurs enfants. Ce sont aussi, souvent, des personnes "accidentées de la vie", qui ont eu plusieurs coups durs et se sentent coupables d'en être arrivées là. Elles sont "cassées" et ne connaissent plus leur valeur. Pour cela, leur donner l'opportunité de travailler en tant que bénévole, c'est leur permettre de retrouver une certaine reconnaissance en regard de ce qu'elles font.

Devenir bénévole à PACTE

La majorité des bénévoles sont les bénéficiaires eux-mêmes, mais on peut également prêter main-forte à l'association à condition d'être disponible trois demi-journées par semaine. Pas de compétences particulières requises : chaque bénévole est formé sur place.

N'hésitez pas à consulter le site internet : http://www.fondation-internationale-carrefour.org/fic/actions-fr/en-europe/france-fr/pacte-france.html

Sur le même sujet