user_images/227120_fr_dh.jpg

DANIEL HUBINON

Publié dans : Actualité à la une

Science for a better life ...

L’ agrochimie fait de la vigne un univers dangereux ... à court et long terme.

http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/cash-investigation/cash-investigation-du-mardi-2-fevrier-2016_1286821.html

Le "candida albincans", champignon, responsable de mycoses vaginales est soigné par le "Mycol-Hydralin".

Le "botrytis cinerae", parasite de la vigne est éradiqué par pulvérisation du "Teldor", fongicide de la famille des "hydroxyanilides".

Extraits de la fiche techniqueTELDOR est un fongicide à base de "fenhexamid", substance issue de la recherche de ..., appartenant à la famille des "hydroxyanilides" il s’avère efficace contre le "botrytis chinera".

Agit par contact inhibant la croissance du tube germinatif et du "mycelium" des champignons.

Toxique pour les organismes aquatiques, il entraîne des effets néfastes à long terme.Porter des gants des vêtements de protection et un équipement de protection des yeux du visage.

Éviter de respirer les poussières, fumées, gaz, brouillards.

Or ces "traitements" sont commercialisés par un groupe qui met en évidence:

                                La science pour une vie meilleure

Espérons que les deux "produits" ne sont pas issus de la même molécule ...


Les amateurs de grands crus commencent à se demander s’il n’est pas moins nocif de boire de la bière, ou l’eau du robinet, en lieu et place d’un "gigondas".


http://www.illustre.ch/illustre/article/le-scandale-du-poison-qui-ravage-nos-vignes

                                           Des chiffres inquiétants

Sur les 65 000 tonnes de pesticides utilisés chaque année dans l’Hexagone, 

3 320 tonnes le sont en Gironde.


Les quatre cultures (céréales, maïs, colza et vigne) utilisent 80 % des pesticides pour 40 % de la surface agricole utile.

La vigne, 3 % de la surface agricole utile, utilise 20 % de ces produits.


6 multinationales sont actives dans un marché de plusieurs milliards 

d’ Euros .Celles qui cumulent dans le pharmaceutique couvrent aussi un marché de plusieurs millions d’ Euros.

Au delà de l’impact direct sur le produit final, qui fait réputation mondiale de l’hexagone, qui se soucie des enfants dont les cours de récréation sont à quelques mètres des vigne?

Combien sont de viticulteurs qui privilégient la qualité au lieu de la quantité?L’exposition aux pesticides empoisonne les viticulteurs et les voisins des vignes.

" ... L’analyse des cheveux de 25 volontaires dans le Médoc, a révélé la présence de résidus dans leur organisme.

Des salariés viticoles, dont six ont déclaré ne pas avoir été exposés directement à des pulvérisations de produits, et dix non-salariés, dont cinq habitants à moins de 250m des vignes.

Chaque échantillon a permis d’évaluer l’exposition moyenne au cours du trimestre précédent la date de prélèvement, explique Vincent Peynet, directeur du laboratoire qui a mené les tests. Sur les 35 molécules recherchées lors des tests, 22 ont été retrouvées au moins une fois.

Sur ces 22 molécules, dix sont classées cancérigènes.

Ceux qui vivent à moins de 250 m des ceps traités portent en moyenne trois résidus de pesticides.

Des distances de pulvérisation doivent enfin être mises en place car il n’est pas acceptable de voir que le simple fait de vivre à proximité des vignes multiplie par cinq le nombre de molécules détectées, réagit François Veillerette".

La durée de vie des résidus dans le sol après épandage varie de quelques heures pour les molécules les plus fragiles, à plusieurs dizaines d'années.

Deux groupes de l’agrochimie ont demandé à la Commission Européenne, de retirer les restrictions imposées à l’utilisation de pesticides. 

Ils estiment que l’interdiction est "injustifiée" et "disproportionnée".

Ces industriels argumentent que la mortalité des abeilles, entre autres, est lié à d’autres facteurs. Ils pointent du doigt le changement climatique, les espèces invasives (le frelon asiatique) et les parasites comme la mite "varroa".

                    De quoi se demander de qui on se moque

Le Sénat a voté un amendement qui fixe à janvier 2019 la date à laquelle la vente des pesticides sera interdite aux particuliers.

Cette interdiction l’ était déjà par la loi de février 2014 mais avec une application prévue en 2022.

L'association Générations Futures salue cette "avancée certaine pour la santé et l'environnement des jardiniers amateurs".

"Les pesticides chimiques comme le "Rounup" ne seront plus en vente libre aux jardiniers amateurs, à partir de 2017, a expliqué Ségolène Royal".

Il est évident que les viticulteurs ne sont pas des "amateurs", ils savent comment protéger leurs salariés ... tant pis pour les autres.

Au passage notons ...

" ... Une vingtaine d'élèves et une institutrice d'une école de Gironde ont été pris de malaise après l'épandage d'un fongicide sur des vignes à proximité.

Pour la préfecture, après enquête, il est clair que la pulvérisation s'est déroulée dans des conditions inappropriées".

Dans les faits si les substances incriminées sont un jour interdites cela représentera une perte de chiffre d’affaires de plusieurs millions d’ Euros pour le secteur ... et les caisses de l’état.




À propos de l'auteur

user_images/227120_fr_dh.jpg

DANIEL HUBINON

De formation scientifique (physico-chimie) mon expérience professionnelle est
  • 52

    Articles
  • 11

    Séries
  • 2

    Abonnés
  • 2

    Abonnements

Poursuivez la discussion!