Du léopard des neiges au lion des montagnes

Le point sur les derniers "systèmes" d'Apple. Faut-il mieux attendre ou suivre l'évolution à tout "prix"?
41

Les inconditionnels de la "pomme" se partagent trois catégories.

- Les "dinosaures" toujours sur iMac G5 qui doivent se contenter de Tiger (10.4) ou Leopard (10.5).

- Ceux qui selon l’âge de leur Mac Intel peuvent évoluer vers Snow Leopard (10.6) ou Lion (10.7), et parfois installent les deux sur des partitions dédiées.

- Les heureux (le sont ils vraiment?) qui possèdent un Mac de dernière génération et peuvent dès lors opter pour 10.7 ou 10.8 installé sur ces modèles depuis son apparition.

Quid du Mountain Lion?

Notons déjà que la mise à jour pour 10.6.8 et 10.7.4 ne peut se faire que par téléchargement sur Mac App Store au prix de 15,99€.

Sur le plan matériel c’est on ne peut plus clair, le montagnard exige au minimum un Mac Intel Core 2 Duo, mais tous ne sont pas compatibles pour autant.

Pour installer la bête il faut :

- Un MacBook de fin 2008 (aluminium) ou un Unibody blanc de début 2009.

- Un MacBook Pro de fin 2007 avec carte GeForce 8600 MGT.

- Un MacBook Air de fin 2008 avec GeForce 9400.

- Un iMac (aluminium) de fin 2007.

- Un Mini Mac de début 2009 avec GeForce 9400.

- Un Mac Pro de début 2008.

- Un X Serve de début 2009 (n’est plus commercialisé).

L’App Store ne démarre pas le téléchargement sur un bécane non compatible, Il faut, aussi, un minimum de 4 Go de mémoire vive.

P.S. La mise à jour est gratuite pour un Mac acheté depuis juin et livré avec Lion.

Il est fortement conseillé de sauvegarder l’image d’installation, effacée après "l’install", cette opération nécessite "LionDiskMaker 2x" disponible sur " http://www.macg.co/news/voir/253832/ " afin de disposer d’un installeur de secours sur une clef USB (minimum 8Go), un disque externe ou un DVD. Voir aussi : http://blog.gete.net/lion-diskmaker-fr/

Que faire si on souhaite continuer à travailler sous 10.6 ou 10.7 et néanmoins pouvoir tester 10.8 avant de faire le passage?

Sur une bécane neuve (10.8) il suffit de créer une partition dédiée à 10.5 ou 10.6.

Pour les anciennes, compatibles, pourquoi pas trois partitions : une 10.6, une 10.7, et une 10.8.

La trop rapide évolution du matériel et des systèmes pousse les utilisateurs à investir constamment pour rester dans la course.

Dans l’autre "monde" on voit encore pas mal de PC sous XP, Vista et plus rarement, mais il y en a, sous Windows 2000.

Sur les Mac plus anciens beaucoup continuent à bosser sous Leopard pour sa stabilité et sa fiabilité.

Un MacBook blanc de fin 2007, avec 4 Go de Ram est la bécane idéale pour fonctionner sous 10.6 avec une partition dédiée à 10.7, en attendant de gagner sur "FDJ" pour s’acheter le prochain super MacBook Pro.

Mountain Lion, quoi de neuf?

10.8 est un grand pas vers l’OS unique par le rapprochement d’OsX avec l’iOS des iPad, iPhone et iTouche.

On notera essentiellement :

- Game Center, tout est dans le nom.

- Gatekeeper, le contrôle des "Apps" téléchargés.

- Notifications, pour rester informé.

- Twitter, accessible sans passer par un navigateur.

- Notes et rappels, les "apps" d’iOS.

- iCloud, pour le partage dans "les nuages" bien qu’Apple ne bouleverse pas le genre, la simplicité de Dropbox lui assure encore de beaux jours.

Analyse complète sur :

http://www.macplus.net/test-67492-os-x-mountain-lion-apercu-des-principales-nouveautes

http://www.20minutes.fr/high-tech/diaporama-2559-photo-713259-mountain-lion-dix-fonctionnalites

En guise de conclusion :

Selon l’âge de sa bécane, et de ses moyens financiers, chacun est libre de choisir le système qui répond le mieux à ses besoins et ses habitudes.

Rien n’est jamais vraiment obsolète dans le monde à la pomme, la preuve avec le réseau local de votre serviteur, qui comprend :

- Un iMac G5 sous Tiger, pour les mails et le Facebook de madame.

- Un iMac G5 sous Leopard, pour les kids.

- Un MacBook blanc sous Snow Leopard et Lion, pour monsieur.

- Un PowerPC, Workgroup Server 960/350, pour la nostalgie, et une antique HP 980cxi, partagée sur le MacBook.

Le tout fonctionne en partage et navigue sur le net certes un peu lent pour le PowerPC, mais pour les mails il tient encore la route.

Au siècle dernier un magazine féminin à proposé un jour un questionnaire test à soumettre aux "conjoints".

la dernière question était :

- Que serait la vie sans ton Mac?

Un male a répondu :

- C’est quoi la vie?

Sur le même sujet