Ecriture, typographie, composition

De 3500 av. J.C., en passant par Gutenberg et le PostScript, à la naissance de la PAO
Advertisement

L’ histoire de l’écriture

Les Sumériens et les Egyptiens sont les créateurs de la première forme d’écriture, la pictographie, permettant de représenter des mots et des "situations".

La notion de naissance, par exemple, s’exprime par par le dessin d’un oiseau pondant un oeuf.

Entre 3000 et 1200 av. J.C., l’écriture va évoluer vers la phonographie et la notation simplifiée, due aux Phéniciens qui créent un premier alphabet, de 22 signes, ne comportant que les consonnes.

Au Ve siècle av. J.C. les Grecs créent un alphabet complet en ajoutant les voyelles aux consonnes.

Résumons ces étapes essentielles :

- L’écriture phonographique ( phonème), signe - mot.

- La syllabique, signe - syllabe.

- La consonantique, signe - consonne.

- L’alphabétique, signe - voyelle et consonne.

La première lettre des Phéniciens est "Aleph" (le boeuf) la seconde "Beth" (la maison), les Grecs en déduiront A et B (alpha et bêta) d’ou "Alpha-Bêth", qui conduit à alphabet.

A la chute de l’empire Romain (476) l’écriture "onciale" devient le standard graphique pour la transcription des textes sacrés qui vont parcourir l’Europe véhiculés par les moines prédicateurs.

http://college.belrem.free.fr/idd/onciale/onciale.htm

Au IXe siècle Charlemagne et le moine Irlandais Alcuin (les fondateurs de l’école pour tous), seront à la base de l’écriture carolingienne, dite aussi "caroline".

http://les.besnardtypo.pagesperso-orange.fr/typographies/ecritures/page_05.html

Au XIIIe siècle une nouvelle graphie, la gothique, suit l’essor du mouvement architectural et comme lui elle favorise la verticalité.

http://j.poitou.free.fr/pro/html/ltn/gothique-a.html

A la Renaissance l’écriture de l’antiquité est remise au gout du jour avec les minuscules de la carolingienne et les capitales de la Rome antique suite au dédain, de ses intellectuels pour ceux qu’ils tiennent comme responsables de la chute de l’empire. Le moyen âge est alors qualifié d’ époque barbare ou gothique.

La composition des textes à imprimer

Consiste à assembler les caractères pour former des lignes de texte, elle s’adressait à l’assemblage manuel de caractères en plomb avant d’être mécanisée au fil du temps pour se faire de nos jours par le numérique. Le plus ancien document imprimé découvert en Chine, daté de 770, provient d’un texte sur papier fin transposé sur une plaquette de bois, à l’aide d’une pâte de riz, qui servait ensuite de "plaque", préalablement encrée, pour recevoir les feuilles reproduites, vers 1041 ils inventent des caractères mobiles en terre cuite et en étain pour simplifier la technique.

En 1420, une bible, sera le premier livre imprimé au moyen de plaques xylographiques, une technique nécessitant autant de plaques que de pages.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Biblia_pauperum

http://www.cosmovisions.com/artXylographie.htm

L’ évolution de la composition en imprimerie

1450 : Gutenberg, considéré comme l’inventeur de l’imprimerie, crée les caractères mobiles avec un alliage de plomb d’étain et d’antimoine.

http://www.herodote.net/3_fevrier_1468-evenement-14680203.php

1796 : la lithographie, une technique à plat qui permet la création et la reproduction à de multiples exemplaires d’un tracé exécuté, à l’encre ou au crayon, sur une pierre calcaire.

1885 : la Linotype, utilise un clavier alphanumérique de 90 touches pour assembler une ligne de texte complète en un seul bloc de caractères, ce qui simplifie singulièrement l’assemblage manuel utilisé jusqu’alors.

1887 : la monotype, son le clavier comprend cinq alphabets sa frappe commande la perforation d’une bande de papier qui sera ensuite insérée dans la fondeuse qui produit les caractères qui sont éjectés dans un composteur * pour former une ligne de texte complète.

* "Gouttière" dans lequel le "compositeur" forme les lignes avant de les transférer dans une galée pour former la page.

http://www.musee-imprimerie.com/visites/typographie/composteur.html

Au XXe siècle, avec l’essor de l’offset*, apparaît la photocomposition qui génère les lignes de texte par procédé photographique, la Lumitype** conçue à partir de 1944 permettra au procédé de se généraliser dès 1960 pour être remplacé par l’informatique à la fin des années 1970.

* http://www.affaire-imprimerie.com/offset.html

** http://fr.wikipedia.org/wiki/Lumitype

Pour l’ histoire plus détaillée voir :

http://www.iletaitunehistoire.com/genres/documentaires/lire/gutenberg-ou-l-aventure-de-l-imprimerie-bibliddoc_009

La typographie définitions

- Désigne les différents procédés de composition et d’impression utilisant des caractères et des formes en relief. Son histoire est étroitement liée à celle de l’imprimerie, avec laquelle la confusion est fréquente, bien qu’elle en fait partie intégrante.

- Conception graphique d'un texte par le choix des caractères, dimensions, présentation des illustrations, et leur position dans le texte.

La PAO, et l’infographie utilisant les ordinateurs et différents procédés d’impression sont des métiers issus de la typographie.

La codification typographique

D’une manière générale c’est la référence décrivant les règles de composition des textes imprimés ainsi que la façon d’abréger certains termes, de les couper (en fin de ligne) la manière d’écrire les nombres et toutes les règles régissant l’usage des différents types de caractères (capitales, minuscules etc.).

http://www.tutomania.com/viewtuto-2-Vrac-455-La_typographie_chapitre_1_faisons_connaissance.html

http://www.adobe.com/fr/type/topics/glossary.html

http://www.framasoft.net/article2225.html

http://francois.huet.free.fr/typographie/

Les formats de fichiers les plus utilisés dans le domaine

PostScript: langage informatique, mis au point par Adobe, pour uniformiser la description des pages, il repose sur la formulation vectorielle des éléments composant, bref tout ce qui a trait au texte, polices, images et illustrations.

http://www.linuxfocus.org/Francais/May1998/article43.html

http://jean-paul.davalan.pagesperso-orange.fr/divers/pavages/postscript.pdf

PDF : , langage de description des pages (Adobe), sa spécificité est de préserver la mise en forme d’un fichier, des polices constituant le texte, les images et objets graphiques, définis par l’ auteur, d’une manière indépendante du logiciel, du système d'exploitation et l'ordinateur utilisé pour le consulter ou l’imprimer.

Le " P ortable D ocument F ormat", est devenu le standard en imprimerie comme dans la publication sur le net.

http://www.abracadabrapdf.net/

http://www.adobe.com/fr/products/acrobat/print-to-pdf.html

http://office.microsoft.com/fr-fr/publisher-help/pourquoi-votre-imprimeur-vous-reclame-un-fichier-postscript-ou-pdf-HA001137354.aspx

En guide de conclusion

Rappel du comment l’informatique traite les constituants des fichiers, pour les rendre exploitables par le langage machine.

le tableau suivant est traduit en notation binaire ou chaque lettre correspond à un nombre donné.

A B C

B C B

; , 1000001 , 1000010 , 1000011 ; , 1000010 , 1000011 , 1000010 … ou la "," indique une

nouvelle colonne et le " ; " une nouvelle ligne.

Standardisation des formats courants

Elle permet de les identifier par leur extension, généralement 3 lettres qui suivent le ".", comme dans "Document. txt ".

.avi = une séquence vidéo.

.doc = un document Microsoft Office.

.gif = une image, une photo.

.html = fichier "hypertexte", internet.

.rtf = fichier texte enrichi.

.txt = document texte (Word Pad, etc.).

.mp3 = fichier audio.

.xls = fichier "classeur" d’ Excel.

.zip = fichier compressé.

.ppt = fichier de présentation (PowerPoint).

Pour en savoir plus :

http://users.swing.be/diederen/file-formats.html

Références et sources :

http://www.tutomania.com/viewtuto-2-Vrac-455-

La_typographie_chapitre_1_faisons_connaissance.html

http://www.serge-paulus.be/cours/

http://www.cuy.be/orthotypo/orthotypo_norme_belge.htm

Advertisement
1

Histoire