">
user_images/271642_fr_daniellesu.jpg

DANIEL LESUEUR

Publié dans : Les articles Culture de Daniel Lesueur

Concerts de légende: les Rolling Stones à Leeds le 13 mars 1971

Des archives du rock miraculeusement retrouvées par les collectionneurs, évoquons le disque qui tournait sous le titre "Get Your Leeds Lungs Out"

On regrette le vinyle... N'empêche que, grâce au CD, à l'internet et au DVD, des collectionneurs ont pu faire ressurgir des documents que l'on croyait perdus à jamais. Des centaines d'enregistrements (audio et vidéo) que l'on croyait à jamais perdus car on pensait, à tort, qu'ils n'avaient été conservés par personne...

Des archives du rock miraculeusement retrouvées

Parmi ces documents, l'un des plus passionnants est celui qui tournait dans le milieu des collectionneurs sous le titre "Get Your Leeds Lungs Out".

Les Stones en live de 1969 à 1971

Certains collectionneurs oficionados qui avaient pu mettre la main sur le disque pirate intitulé "LiveR Than You'll Ever Be" avaient remarqué, constaté, regretté et déploré les tripatouillages effectués en studio pour améliorer l'enregistrement et la performance du groupe à destination de l'album "Get Yer Ya-Ya's Out". Du coup, ces mêmes passionnés se jetèrent comme des damnés sur le bootleg enregistré à l'Université de Leeds en mars 1971 et intitulé "Get Your Leeds Lungs Out". Un concert à écouter en CLIQUANT ICI... Un concert d'une telle qualité qu'un titre, "Let It Rock", en fut extrait et commercialisé pour figurer en face B du 45-tours "Brown Sugar". Les autres titres interprétés ce soir-là furent Dead Flowers / Stray Cat Blues / Love in Vain / Midnight Rambler / Bitch / Honky Tonk Women / (I Can’t Get No) Satisfaction / Little Queenie et Street Fighting Man.

Un 45 tours historique

L'album " Sticky Fingers" et le 45 tours "Brown Sugar" sont historiques à plus d'un titre, dans la mesure où ils sont les premiers à être publiés sur le label Rolling Stones Records, et non plus, comme c'était le cas depuis 1963, sur le label Decca ; un projet qui était dans les tiroirs depuis 1967.

Un vieux rêve : avoir leur propre label

Les Rolling Stones avaient toujours été très amis avec les Beatles. Le courant passait si bien entre les deux formations qu’une rumeur courait : ils allaient, ensemble, fonder un label de disques pour se débarrasser du joug des firmes traditionnelles. Les pourparlers en restèrent provisoirement là en raison du décès de Brian Epstein, manager des Beatles, survenu durant leur séjour à Bangor, mais reprirent avant la fin de l’année. C’étaient surtout Jagger et McCartney qui étaient emballés par l’idée de mettre leur talent et leurs forces en commun. Mais, comme beaucoup de projets (surtout cette année-là) il ne dépassa pas le cap de… projet. McCartney néanmoins, qui savait se montrer pragmatique lorsqu’il le fallait, poussa l’idée dans ses derniers retranchements puisque les Beatles inaugurèrent leur label Apple l’année suivante. Bizness, bizness…

À propos de l'auteur

user_images/271642_fr_daniellesu.jpg

DANIEL LESUEUR

Daniel Lesueur est un auteur et journaliste français de la presse
  • 1169

    Articles
  • 22

    Séries
  • 4

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!