">
user_images/271642_fr_daniellesu.jpg

DANIEL LESUEUR

Publié dans : Cinéma

Gaby Morlay et "Le diamant noir" (1941)

Ce film pose d'étranges question sur la biographie de l'actrice

Le 25 juin 1941 sort sur les écrans "Le Diamant noir" produit l'année précédente à partir d'un roman de Jean Aicard publié en 1895 ; il semble en exister une adaptation cinématographique dès 1922 réalisée par André Hugon et tournée en deux épisodes : "Le Calvaire d'une innocente" et "L'Amour rédempteur" (dans la distribution on note le nom du tout jeune Pierre Fresnay).

"Le Diamant noir" tient une place particulière dans la filmographie de Gaby Morlay car il contient de nombreux éléments de sa biographie telle qu'on la colporte depuis des décennies. De ce fait, il est impossible de ne pas se poser la question de savoir ce qui est apparu en premier : l'œuf ou la poule ?

Résumons les faits... 

Nora, l'héroïne du roman et du film, est une gamine délurée, impertinente, arrogante et sauvageonne qui préfère la compagnie de son berger allemand à celle de son père. C'est tout à fait ce que raconte la biographie officielle (sic) de Gaby Morlay. Ses problèmes comportementaux conduisent son père à la placer en pension chez les sœurs. À nouveau, l'histoire de Nora et de Gaby se recoupent. Et... toutes deux s'évadent du couvent à l'âge de seize ans. Que de troublantes coïncidences !

Maintenant, les dates...

Si le film a été tourné en 1940, on peut aisément imaginer que Gaby aura vu le film muet ou lu le roman au début des années vingt alors qu'elle n'est pas encore une immense vedette populaire (elle reconnut elle-même que, malgré sa popularité sur les planches, c'est grâce au cinéma parlant que dans la rue on la reconnut, donc bien après 1929, date du premier film parlant). À l'époque, les médias ne s'intéressent pas encore beaucoup à la vie privée des interprètes. Gaby, de surcroît, n'était pas la plus loquace des actrices :

« Elle lâchait un petit bout de vérité par-ci par-là et le décryptage n'était pas toujours facile. Pourtant elle n'a jamais manifesté de colère en lisant ces biographies hautement fantaisistes. Cela lui permettait de noyer le poisson sur des débuts difficiles qu'elle désirait oublier » (Georges Debot, Du rire aux larmes).

Ne peut-on imaginer, alors, qu'elle se soit emparée de l'histoire de Nora pour la faire sienne lorsque les journalistes la questionneraient sur son passé ? Et qu'à l'extrême fin des années trente, lorsqu'elle entend parler du tournage à venir du Diamant noir par le réalisateur Jean Delannoy, elle obtienne une plus grande facilité à obtenir un rôle convoité, prétextant que des bribes de sa vie se retrouvent dans le scénario ? Auquel cas la « biographie » de Gaby Morlay telle qu'on la connaît serait partiellement fausse sur la période s'étalant de 1908 (environ) à l'automne 1912 !

Le synopsis

Un banquier (Charles Vanel) perd sa femme. On lui remet un paquet de lettres d'amour ; le doute plane sur la mémoire de la défunte. A leur lecture, il croit comprendre qu'il était trompé et que sa fille n'est pas son enfant. Celle-ci prend en grippe son institutrice mademoiselle Marthe (Gaby Morlay) parce qu'elle a compris que cette dernière aime son père. La fillette garde le souvenir de sa mère. On la met en pension chez des religieuses... Pension dont elle s'évade dix ans plus tard. Entre temps, le père a appris que les lettres n'étaient pas adressées à sa femme, mais a une de ses amies. Il veut reconquérir l'affection de sa fille qu'il a délaissée sous l'action de l'atroce et... fausse révélation.

À propos de l'auteur

user_images/271642_fr_daniellesu.jpg

DANIEL LESUEUR

Daniel Lesueur est un auteur et journaliste français de la presse
  • 1169

    Articles
  • 22

    Séries
  • 4

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!