user_images/271642_fr_daniellesu.jpg

DANIEL LESUEUR

Publié dans : Les articles Politique Société & Médias de Daniel Lesueur

La première radio pirate française date de 1923

Les autorités l'avaient surnommée Poste Zéro. Cette mésaventure survint dans le contexte de crise qui plombait le monde de la radio française

C'est dans l'édition du 25 avril 1925 de l'hebdomadaire L'Illustration que l'on vient de relever une information qui va pousser les passionnés de radio à mener l'enquête:

- On se rappelle qu'au début de 1923 un sans-filiste ironiste ou inconscient apportait subitement de graves inquiétudes au ministère de la Guerre et à l'administration des P.T.T. en lançant des ondes courtes à une heure gênante pour les communications officielles. Il fallut un certain temps pour repérer ce poste non autorisé qui fut appelé le Poste Zéro.

On ignore, à l'heure actuelle, la forme qu'avait revêtue cette émission pirate. Messages en morse? Informations parlées? Emission de divertissement? Et dans quel contexte ?

1923 est une année charnière dans l'histoire de la radio

Dans les années 1920, commença la diffusion de programmes expérimentaux en Angleterre, aux États-Unis, en URSS et, en décembre 1921, en France. Radio Tour Eiffel diffusa un programme qui dura une demi-heure, avec une revue de presse, un bulletin météo et un morceau de musique au violon. En France, en 1923, Radiola diffusa le premier journal parlé du pays. La même année, une loi établit le monopole de l’État sur l’émission et la réception radiophonique. La possession de postes de radio devint autorisée, à condition toutefois d’en faire la déclaration. Cette loi admettait tout de même une certaine liberté, notamment en ce qui concernait la création de stations privées.

L'administration prit peur

Il était urgent de trouver un moyen de repérer les ondes clandestines que des amateurs pouvaient utiliser pour faire concurrence au monopole des P.T.T.

D'après le Dictionnaire de la radio de Robert Prot, on comptabilisait une centaine de postes émetteurs non autorisés dès les années 20, et plus encore ensuite :

- En 1932, on repère à Paris 410 émissions clandestines dans l'année. Dès les années 30, le service de la radiodiffusion dépendant du ministère des PTT a installé à Paris, rue Vaneau, un centre d'écoute chargé de suivre en permanence les émissions françaises non autorisées. Deux autres centres d'écoute fonctionnaient à Lyon et à Bordeaux. Les résultats sont étonnants : sur cent postes identifiés, 26 utilisent une fréquence interdite aux amateurs, 14 font des émissions publicitaires, 18 utilisent un indicatif non autorisé, 32 font usage d'un nom de code, un autre émet entièrement en code… et trois sont des postes officiels se livrant à des émissions irrégulières !

La France allait-elle déjà succomber aux émissions pirates ?

Non, car c'est alors qu'intervient Guy du Bourg de Bozas, inventeur du procédé de relevé radiogoniométrique. Citons à nouveau L'Illustration :

- M. Guy du Bourg de Bozas a résolu toutes les difficultés avec une rare élégance et avec une précision sinon absolue, du moins presque parfaite. Son micro-radio-goniomètre pour ondes entretenues ultra-courtes est peu encombrant. Il comporte un cadre-antenne trapézoïdal en tubes d'aluminium et une petite boîte à trois lampes en apparence semblables à celles usitées en téléphonie sans fil, montée sur une tablette qui permet de l'orienter dans toutes les directions. Trente à quarante secondes suffisent pour balayer l'horizon et un "couic" spécial se produit à l'encontre d'une onde dont un bon opérateur apprécie la direction à un ou deux degrés près.

Plusieurs postes radiogoniométriques de ce genre sont alors disposés en triangle

Leurs données fournissent un triangle de recoupement peu étendu qu'il appartient alors à la police d'explorer en réclamant la collaboration des concierges ; les techniciens n'ont plus à intervenir.

À propos de l'auteur

user_images/271642_fr_daniellesu.jpg

DANIEL LESUEUR

Daniel Lesueur est un auteur et journaliste français de la presse
  • 1169

    Articles
  • 22

    Séries
  • 4

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!