">
user_images/271642_fr_daniellesu.jpg

DANIEL LESUEUR

Publié dans : Les articles Culture de Daniel Lesueur

Les concerts de légende: Pink Floyd Tour 72 Dark Side of the Moon

Il y a 40 ans (24 mars 1973) sortait "Dark Side of the Moon". Les fans du groupe avaient pu l'entendre en live tout au long de l'année précédente (1972)

On regrette le vinyle... N'empêche que, grâce au CD, à l'internet et au DVD, des collectionneurs ont pu faire ressurgir des documents que l'on croyait perdus à jamais. Des centaines d'enregistrements (audio et vidéo) que l'on croyait à jamais perdus car on pensait, à tort, qu'ils n'avaient été conservés par personne...

Des archives du rock miraculeusement retrouvées

Parmi ces documents, l'un des plus passionnants est celui qui tournait dans le milieu des collectionneurs de vinyls rares sous le titre "Pink Floyd Tour 72". Cette fameuse tournée de 1972, en effet, permit aux fans du groupe de découvrir en live et en avant-première leur futur album studio, "Dark Side Of The Moon". Plusieurs concerts fort intéressants circulent entre collectionneurs :

- la première interprétation en public, hélas incomplète (elle s'arrête à "Money") à Brighton le 20 janvier

- les quatre concerts successifs au Rainbow de Londres, en février

- un concert au Japon le 13 mars

- le concert à Bruxelles le 21 juin

Au total, ce sont déjà sept interprétations différentes de "Dark Side of the Moon".

Money

L'argent n'est pas étranger, loin de là, aux conflits qui secouèrent Pink Floyd après la parution de leur album-record, Dark Side Of The Moon.

Record, pourquoi?

Finalement, que connaît-on, en matière de disques-record? Sergeant Peppers Lonely Hearts Club Band, des Beatles, en 1967, pour l'innovation... Thriller de Michael Jackson, pour ses ventes inégalées... et Dark Side Of The Moon du Floyd pour sa longévité.

Sorti début 1973, ses ventes dépassent aujourd'hui 40 millions d'exemplaires; rien qu'aux Etats-Unis, il s'en vend toujours 50.000 exemplaires chaque mois (le disque resta 15 ans dans le hit-parade américain sans en sortir)!

Money, le titre le plus connu du disque, et aussi de toute l'oeuvre discographique du Floyd, a toujours fait partie du répertoire du groupe depuis 1972... Ce qui signifie qu'ils l'ont joué plus de 700 fois.

De quoi en être dégoûté?

Le titre est presque totalement l'oeuvre de Waters: il amena aux autres musiciens une bande de démonstration quasiment complète; il n'y manquait plus que les bruits de tiroir-caisse (à l'époque, il fallut tout un trafic de bandes magnétiques, des heures de bidouillages et maux de tête, alors qu'aujourd'hui, avec l'évolution de la technique en matière d'enregistrement numérique, le tour eut été joué en quelques instants!)

Mais tout en les conduisant vers la renommée internationale, le disque-phénomène distillait son poison dans les relations entre les quatre musiciens.

"L'affaire" Waters - Pink Floyd commence dès 1972

Dark Side Of The Moon est le premier album du Floyd dont tous les textes sont signés Roger Waters, et c'est le premier album du Floyd dont les textes sont reproduits sur la pochette. A partir de Dark Side... on peut, à juste titre, considérer que le Floyd est devenu le véhicule artistique de Roger Waters. Avant sa sortie, Waters (basse) et David Gilmour (guitare) vont se heurter violemment quant à la couleur générale de l'album: Waters le voulait passablement sombre et triste, en accord avec les paroles. Gilmour, au contraire, voulait atténuer l'atmosphère pessimiste des textes par des sonorités allégées. Devant l'impossibilité d'accorder les deux leaders, leur firme de disque fut obligée de faire appel aux services de Chris Thomas, grand producteur-arrangeur britannique, afin de délivrer un mixage définitif à mi-chemin entre les désirs des deux protagonistes.

Rien ne s'arrange avec l'album suivant

Pour "The Wall", Waters avait posé un ultimatum: ses relations avec le débonnaire Rick Wright (claviers) étant devenues épouvantables, il impose son départ du groupe comme condition à l'enregistrement du disque. Les musiciens étant, à ce moment-là, complètement fauchés, il était pour eux hors de question de ne pas sortir un nouvel album du Floyd! Rick Wright y joue, certes, mais non pas comme membre du groupe, mais comme musicien, employé et salarié!

Retour début 1972

Le légendaire bootleg "Best of Tour 72", qui indique au verso de sa pochette toutes les villes britanniques dans lesquelles s'est produit le groupe, a été enregistré au Rainbow de Londres du 17 au 20 février 1972, soit plus d'un an avant la sortie de l'album studio; certains fans, qui avaient écouté inlassablement la version live, avouèrent d'ailleurs une certaine déception à l'écoute de l'album studio. Les lecteurs du présent article pourront, quarante ans plus tard, comparer les deux versions en découvrant "Tour 72" (cliquer ICI).

À propos de l'auteur

user_images/271642_fr_daniellesu.jpg

DANIEL LESUEUR

Daniel Lesueur est un auteur et journaliste français de la presse
  • 1169

    Articles
  • 22

    Séries
  • 4

    Abonnés
  • 0

    Abonnements

Poursuivez la discussion!