Abba: merveilleuse réédition enrichie de "The Visitors" en CD+DVD

Les 9 chansons de l'édition originale de 1981 sont enrichies, sur le CD, de 6 titres rares et 1 inédit. Le tout est complété par un DVD bonus d'archives
38

Abba, plus grand groupe depuis la disparition des Beatles, aurait pu sortir encore un disque avant de se séparer en achevant les titres qui leur restaient à l'état de maquette. Mais c'était trop d'effort. Dépités, leurs admirateurs ne se virent jamais gratifiés d'un dernier album studio (correspondant plus ou moins à un dixième album, ce 33 tours devait s'intituler "Opus 10"). Or, en ce printemps 2012, la réédition de "The Visitors" remplit un vide...

Les quatre Scandinaves avaient matière à publier ce qui aurait été leur grande œuvre

Malgré la perfection de leurs dernières productions, il leur est devenu impossible, pour des questions de vie privée, de faire un effort pour peaufiner leurs ultimes publications. Certaines trouvent aujourd'hui leur place sur la réédition de "The Visitors", notamment "From a Twinkling Star to a Passing Angel"; les autres titres bonus étaient sortis en 45-tours vinyl.

Inédits et titres rares

- "Just Like That" restera à l'état de maquette s , au pluriel : une version lente, une version rapide... les deux, aussi réussies l'une que l'autre, auraient pu constituer une double face A de 45 tours. Mais à la place, ils commercialisèrent "The Day Before You Came".

- "Every Good Man Needs A Helping Hand", maquette interprétée par Agnetha, sortira sous un titre différent ("Heaven Help My Heart") et interprétée par Elaine Paige dans la comédie musicale "Chess".

- "It's So Nice To Be Rich", "P and B" sont des titres en solo de Agnetha non composés par Björn et Benny

- et enfin l'instrumental "Opus No 10", qui était peut-être le play-back d'un futur titre, deviendra "Anthem" sur "Chess".

Les titres bonus

Sont ajoutés à la nouvelle version du CD les titres :

- "The Day Before You Came", qui, visiblement, aurait mérité un enrobage : " La chanson n'était pas même écrite lorsque nous rentrâmes en studio , expliqua Benny au mensuel Record Collector. Le résultat est volontairement minimaliste : nous avons demandé à Agnetha de se montrer "ordinaire", sans utiliser ses immenses capacités vocales" . Pratiquement pas de chœurs, plus de cinq minutes sans le moindre refrain accrocheur et le simple accompagnement de Benny au synthétiseur et à la boîte à rythme... Effectivement, c'était minimaliste, et il n'y a pas à s'étonner qu'au hit-parade ça ne marche guère (par exemple, seulement 32ème en Grande-Bretagne).

- "Under Attack", le single suivant, réalise, dans le même pays, un score à peine moins mauvais : 26ème

- "I Am The City", achevé, sera publié onze ans plus tard sur "More Abba Gold"

- "Cassandra", "You Owe Me One" et "Should I Laugh Or Cry", trois titres merveilleux, sortirent à l'époque sur des faces B de 45 tours

Les quatre d'Abba ne peuvent plus travailler ensemble...

En 1982, ils prétendent d'un commun accord qu'une retraite provisoire de deux ans est accordée à chacun pour mener à bien des projets solitaires (Agnetha, Frida) ou en tandem (Benny et Bjorn). Leur maison de disque y croit... Mais plus le temps passe et plus il s'avère difficile de réunir les artistes. Avec ou sans leur accord, un album en concert ("Abba Live") est commercialisé bien tardivement car en 1986, l'Abbamania est passée... La " folie-Abba " reviendra des années plus tard... mais sans eux !

Sur le même sujet