Abstention : plusieurs bonnes raisons pour ne pas aller voter

Notre reporter a écouté un "homme de la rue" comme on dit, certes pas énarque, mais dont les arguments ne sont toutefois pas dénués de bon sens

"Moi", assurait le quidam, "je n'irai pas voter car aucun des dix candidats n'a proposé une seule des mesures que j'attends impatiemment. Certaines, je le reconnais, prendraient du temps à être appliquées. Mais d'autres sont si simples qu'il fallait y penser avant moi pour mériter mon bulletin dans l'urne". Intrigué, nous demandâmes à l' "homme de la rue" de préciser sa pensée...

Rendre illégale la fabrication d'armes

Au début du 20ème siècle, on continuait à fabriquer des armes massivement pour se protéger du voisin ; c'était l'argument. Effectivement, dans notre cas, France et Allemagne passèrent leur vie à se faire la guerre, toujours plus armés ou réarmés. Après des millions de morts, qui avait vraiment gagné ? Il sembla plus logique de faire la paix. Alors... pourquoi continuer aujourd'hui à s'armer? La France risque-t-elle vraiment d'être envahie par Mallte ou Monaco (et nous ne parlons même pas du Liechiestein).

Rendre illégale la détention d'armes

Puisque nous ne risquons plus d'être en guerre avec les seuls voisins possibles (Allemagne, Grande-Bretagne, Italie, Espagne, etc) les paroles de "La Marseillaise" ne se justifient plus : un sang impur n'abreuvera plus nos sillons. On ne risque plus d'égorger nos fils et nos compagnes. Si, par décret, on rend illégale la détention d'armes et qu'on en demande la restitution, les seules personnes qui continueront à en détenir seront des hors-la-loi. La tâche des policiers en sera d'autant facilitée.

Interdire la corrida

La viande de taureau n'est pas spécialement bonne. Pourquoi faire souffrir ces animaux qui, finalement, ne nous ont rien fait ?

Interdire la chasse

Les boucheries et charcuteries sont incroyablement bien achalandées en produit de qualité et contrôlés. Pourquoi faire souffrir des animaux qui, finalement, ne nous ont rien fait, les truffer de plomb et risquer de mettre au chômage nos bouchers - charcutiers ?

Au simple nom de l'égalité, supprimer heure d'été et heure d'hiver

Cette mesure, contraignante, existe depuis près de 40 ans. Elle était destinée à faire des économies d'énergie. Dans un effort demandé à toute la nation, le simple quidam déréglait son organisme et ses habitudes deux fois par an, mais, en même temps, toujours pour faire des économies, les trois chaînes de télé cessaient leurs programmes à 23 heures et les boutiques de luxe cessaient d'éclairer leurs vitrines la nuit. Or, aujourd'hui, toutes les vitrines restent éclairées et cent chaînes de télé tournent 24h sur 24h. mais le simple quidam, lui, continue à être perturbé...

La semaine des 20 heures

Il n'y a plus de travail pour tout le monde ; si on le partageait, la crise du chômage serait réglée (développement en cliquant ici )

Sur le même sujet