Amy Winehouse rejoint le club... des rockers morts à 27 ans

Après Brian Jones, Jimi Hendrix, Jim Morrison, Janis Joplin, Kurt Cobain et d'autres, il était logique qu'elle aussi meure à 27 ans
16

Simon Fuller, qui fut le manager des Spice Girls (et également d’Annie Lennox, des S Club Seven, de Lisa Marie Presley, etc.) découvrit en 2002 cette fille qui ne manquait pas de personnalité et de tempérament. On ajouterait le qualificatif « précoce » car elle n’avait à l’époque que 19 ans… mais ce serait oublier que dans les années soixante les pop stars étaient plus jeunes encore. Et mouraient jeunes : après Brian Jones, Jimi Hendrix, Jim Morrison, Janis Joplin, Kurt Cobain et d'autres, il était logique qu'elle aussi meure à 27 ans.

On s'y attendait...

Ce fut l’un des derniers exploits du tabloïd News of the World de publier les propos du mari d’Amy, Blake Fielder-Civil, qui, du fin fond de sa prison, lui adressait un message : « Arrête de prendre du crack ou tu seras morte dans trois mois ». Amy (et le News of the World )n’ont pas tenu trois mois…

Une star pas très secrète... ni très discrète

Winehouse (La Maison du vin) n’est pas, hélas, un pseudonyme, et l’on eut vite fait de la surnommer Amy la pocharde. Elle n’est certes pas la première chanteuse de blues, de rock et de r‘n’b à boire immodérément, mais elle est sans doute la seule à avoir bouclé un tour de chant en quelques minutes après avoir vomi sur son micro. Elle disparut presque immédiatement après la sortie de son premier CD, « Frank » (2003). Une histoire d’amour qui avait mal tourné l’avait rendue anorexique, dépressive et alcoolique… mais pas muette : le 30 octobre 2006, à la remise des trophées décernés par Q Music , elle gratifiait Bono de U2 d’un « Shut up ! I don’t give a fuck ! ».

La chute

En 2007, elle titube sur scène, se casse les dents dans la chute et se retrouve en cure de désintox’. Entre-temps, elle avait publié son deuxième CD, «Back to black » (2006). Son comportement imprévisible et sa santé chancelante font que lorsqu’elle fait la Une dans les journaux, c’est rarement pour sa musique.

Enfin clean ?

Bonne nouvelle… si on accepte de la croire, elle ne se drogue plus :

"Je suis beaucoup plus en forme maintenant. J'ai eu l'habitude de prendre de la drogue mais je n'y ai pas touché depuis presque 3 ans. Ce n'est pas une chose difficile. Un jour je me suis levée et je me suis dit : "Je ne veux plus de ça".

Les révélations du Sun

Ca c’est un scoop : " Je veux me faire refaire les dents et vivre comme la bombe sexuelle que je suis au fond! ".

Et, en janvier 2011, pour son grand retour sur scène au Brésil, le Daily Mail le confirme, ayant pour sa part titré "Elle avait l'air plus en forme que jamais". Court répit ( à suivre en cliquant sur ce lien ).

Sur le même sujet