Il y a 50 ans nous découvrions James Bond.. et le bikini d'Ursula

C'est surtout Ursula Andress sortant de l'eau en bikini blanc qui fait de "James Bond contre docteur No" un film inoubliable! Revenons en 1962...

Sur cent personnes qui regardent un James Bond, honnêtement, combien le font surtout par intérêt pour les James Bond girls davantage que pour le héros lui-même ? En 1962, aucun doute, Ursula Andress attirait le regard!

Définition d'un héros des années 60

C'est dans la nature de l'homme, on ne le refera pas : il n'a jamais pu vraiment se contenter de son humble condition. De tous temps, l'homme a rêvé de devenir… un SURHOMME ! Déjà, dans la mythologie, on ne compte plus les légendes des dieux et des Héros. Sans oublier Icare qui avait trouvé le moyen de "dominer" la situation. En quelques milliers d'années, Icare s'est transformé en Superman grâce au cinéma. Aujourd'hui, qu'est-ce qui fait la différence entre un homme et un surhomme ? Tout bêtement la technique. Dans les années 60, le surhomme moderne s'appellait Bond, James Bond.

James Bond : qui l'a créé ?

Comme la penniciline, James Bond a été "inventé" par un certain Fleming. Mais comme ça aurait fait trop pour un seul homme, ils se sont partagé la besogne à deux. Celui qui nous intéresse directement, c'est Ian Fleming, sujet anglais né en 1908. La plupart de ses livres sont tirés d'authentiques histoires d'espionnage. Le président Kennedy avait déclaré que Bons Baisers de Russie était l'un de ses dix livres préférés. Le succès en librairie étant considérable, le cinéaste Terence Young s'empare du personnage de James Bond et lui prête les traits ô combien virils de Sean Connery.

Les James Bond girls

Le bellâtre est en permanence entouré de somptueuses naïades ou de troublantes espionnes. Les films sont aussi de grands succès commerciaux : Bons Baisers de Russie , James Bond contre Docteur No et Goldfinger , où une créature de rêve est entièrement repeinte à l'or fin. A épouser d'urgence, beau parti et belle dot ! Mais, pas plus que les diamants, nul n'est éternel -surtout quand on est cardiaque et qu'on boit beaucoup de cognac malgré les conseils du médecin. Ian Fleming, malade depuis 1956, meurt en 1964, sans connaître la suite du succès fulgurant de son héros de chair et de papier. Au moins évitera-t-il Casino Royale (1967), parodie ratée au casting pourtant éblouissant : David Niven dans le rôle de 007, entouré de Peter Sellers, Woody Allen, Jean-Paul Belmondo, Dahlia Lavi et Ursula "Undressed" Andress. Le sixième de la série, Au service secret de Sa Majesté , laisse les fans sur leur faim. Déconcertant à sa sortie (1969), le film sera réahabilité : George Lazenby, figurant australien propulsé un court instant au rang de star, trop hâtivement dépriécé, ne tournera qu'un seul Bond. C'est pour ce film que Louis Armstrong, décédé en 1971, réalisera son dernier enregistrement.

Pourquoi le bikini d'Ursula fit-il tant d'effet?

Parce que c'était NOUVEAU ! Jusqu'alors les femmes portaient des maillots une-pièce. Le bikini, mot qui est passé dans le langage de tous les jours, est à l'origine un nom de marque déposée. C'est également le nom d'un atoll de Micronésie où les Américains, dès 1946, réalisèrent leurs premières expériences nucléaires.

Sur le même sujet