Jordy, Spencer Elden, Nirvana… «Dur, dur d'être un bébé!»

Il n'est pas véritablement souhaitable d'être star prématurément. Demandez au bébé de la pochette de « Nevermind » ou même à Jordy

Dans les années 90, on était star quasiment dès la naissance. Aux Etats-Unis, Spencer Elden, âgé seulement de quelques jours, se retrouvait au sommet du hit-parade par pochette de disque interposée. En France, Jordy restait au sommet du hit-parade d’octobre 1992 à janvier 1993, vendant ainsi des millions de disques. Mais ce serait son seul et unique succès.

Dur, dur d’avoir des parents dans le show business

Jordy, petit prince de la chanson (c’est plutôt du bébé-rap, d’ailleurs) avait explosé à l’âge de 4 ans et demi. Pourtant, aujourd’hui, impossible de trouver ses disques chez les disquaires: Jordy fut un phénomène éphémère... c’est ce qu’on appelle, dans le langage du show-business, “un coup”, un disque d’un chanteur ou d’une chanteuse pas spécialement choisi pour ses talents d’auteur, de compositeur ou d’interprète, mais qui, avec un “look” accrocheur et une chanson hyper originale, peut, du jour au lendemain, vendre beaucoup. Et c’est ce qui s’est produit.

Derrière Jordy, il y a surtout son papa

Claude Lemoine (à ne pas confondre avec Claude Moine, alias Eddy Mitchell) a bourlingué dans le métier du disque; rapidement, il en a compris tous les mécanismes. Il est capable de “fabriquer” un tube. Et comme il est astucieux, il pourra même éviter l’écueil du budget: les grosses multinationales investissent des millions pour imposer un nouvel artiste. Claude Lemoine se débrouille avec les moyens du bord, à savoir, un magnétophone et... son fils!

Au début, tout est parti d’un gag

L’affaire a pris des proportions inattendues qu’il aurait été dommage de ne pas exploiter: Claude bidouille un enregistrement amusant et sympathique, « Dur dur d’être bébé », le fait écouter dans son entourage... et voit les mines se réjouir. Pourquoi ne pas, dans ce cas, faire confectionner une poignée de disques et les faire écouter aux professionnels du disque, que Claude connaît tous: animateurs de radio, dee-jays de discothèques, directeurs artistiques...

C’est parti pour la gloire!

Il est temps, alors, de presser le disque à grand tirage et d’attaquer la conquête du hit-parade. Dur dur... Jordy tombe rapidement dans l’oubli. L’effet de surprise est parti, et les médias, qui avaient épaulé Jordy, se détournent de lui. Cependant les parents du petit prodige cherchaient comment rentabiliser l’effet à plus long terme. Investissant les bénéfices réalisés grâce aux ventes de disques, la famille Lemoine ouvre “la ferme Jordy”, sorte de mini-parc d’attraction zoologique à dimension régionale (dans les Yvelines, en banlieue parisienne).

Hélas, la ferme ferme

Inaugurée en 1996, l’établissement met la clé sous la porte au bout de quelques mois. Jordy ne peut rivaliser avec Disneyland. Comble de malchance, les parents de Jordy divorcent. Lui a aujourd’hui plus de 20 ans. A quand le come-back?

«Dur, dur d’être bébé sur une pochette de Nirvana»

Spencer Kenneth Royce Elden aura 20 ans le 7 février 2011. Il regrette encore que des millions de gens possèdent sa photo nue de bébé sur vinyl ou CD. Une erreur de jeunesse. Et en plus il n’en est même pas responsable.

Ah ces parents!

En 1991, le groupe de Kurt Cobain n’était pas encore très connu, et, en conséquence, ses moyens financiers étaient limités. Or, pour son album « Nevermind » le groupe tenait absolument à faire figurer sur la pochette une photo de bébé en train de nager. Lubie de star !

«Les coûts des droits d'auteur des possibles photos étaient assez élevés et le label contacta donc le photographe Kirk Weedle. Celui-ci s'adresse à deux amis de lui, le couple Renata et Rick Elden et leur demanda la permission d'utiliser leur fils comme mannequin. Le couple était d'accord et Kirk Weedle prenait la photo légendaire du bébé sous l'eau en mai 1991" (wikipedia).

Brave gars, Cobain jura aux parents Elden qu’il inviterait leur gamin au restaurant dès qu’il serait en âge de tenir sa fourchette. Entre-temps, Cobain se serait suicidé (c’est tout du moins la thèse officielle).

Bébé Elden entrait dans la légende

Aujourd’hui Spencer Elden déclare être mal à l’aise de savoir que la terre entière l’ait vu tout nu : “J’ai l’impression d’être la plus grande star porno au monde”. Et ce n’est pas son compte en banque de mannequin qui va le consoler, ses parents ayant touché 200 dollars pour les clichés (il paraît qu’on lui aurait également offert un Disque de platine de « Nevermind », mais ce n’est pas monnayable, sauf auprès d’un collectionneur).

Sur le même sujet