Les Beach Boys existent depuis 50 ans: la fête continue sur CD

Leurs 12 premiers albums studio sortent en CDs remasterisés et digital sortent le 9 octobre en même temps que deux compilations pour les redécouvrir
39

Les Beach Boys continuent de fêter leur 50ème anniversaire en publiant deux nouvelles compilations et en rééditant douze albums studio en version remasterisée. Quelles sont les éventuelles surprises de ces parutions? D'abord, le fait que certaines sont en stéréo... pour la première fois.Mais pourquoi donc tous leurs 33-tours existaient-ils en mono ? Brian Wilson, le leader de la formation, étant sourd d'une oreille, il a mixé tous les disques en mono. Les éditions stéréo sont donc moins authentiques, moins représentatives de ce que souhaitait entendre Brian.

1961-1966

A leurs débuts, en Californie en 1961, les Beach Boys ne jouaient que du surf (d'où leur nom de garçons de la plage ). Mais rapidement ils se sont hissés (presque) à la hauteur des Beatles. Nul n'a pu passer à côté de God Only Knows , Sloop John B. ou Good Vibrations . 1966 fut l'année Beach Boys, premier véritable groupe américain à avoir tenté de concurrencer les Beatles qui avaient conquis le marché mondial. Or la rivalité existe encore et toujours en 2012 puisque, en novembre, tous les albums des Beatles seront réédités en vinyle... et quelques semaines avant douze albums des Beach Boys sont réédités en CD !

D'abord, les compil'

La première s'intitule "The Beach Boys’ Greatest Hits : 50 Big Ones” : Ce coffret deluxe double CD regroupe 50 classiques remasterisés des Beach Boys. Inclus un épais livret agrémenté de notes de pochettes signées David Wild (de Rolling Stone) et sept cartes postales. Un bel objet, à la fois pour les collectionneurs et les plus jeunes qui souhaitent découvrir ce grand groupe américain.

La seconde, en revanche, ne présente pas un bien grand intérêt lorsqu'on sait que les premières compilations des Beach Boys, "Best of", en trois volumes, existaient déjà dès le milieu des années 60, et en CD dès 1987 avec le très complet "Beach BoysGolden Greats", un Best of qui doit pouvoir se trouver sans grande difficulté soldé un peu partout dans le monde.

Voici les renseignements sur ce disque dispensable : “The Beach Boys : Greatest Hits”. Cette compilation anniversaire rassemble 20 chansons remasterisées du groupe parmi les plus populaires , dont “California Girls”, “Good Vibrations”, “Surfin’ U.S.A”, “Wouldn’t It Be Nice”, “God Only Knows”, “Kokomo” et le dernier single, “That’s Why God Made The Radio”.

Good Vibrations

Trente ans après sa sortie, donc en 1996, cette chansonfut désignée meilleur single de tous les temps par un jury de cent-quarante professionnels dont Paul McCartney, Rod Stewart et Tina Turner. Brian Wilson, le leader du groupe des Beach Boys, a qualifié Good Vibrations de "petite symphonie de poche". Son enregistrement nécessita quatre-vingt dix heures réparties sur cinq mois de studio. Son coût total : 50 000 $, un budget encore jamais atteint à l'époque pour un 45-tours. A sa sortie, l'accueil fut froid : on reprocha au titre ses innombrables changements de tempo qui le rendent impossible à danser. Good Vibrations , tube mondial en novembre 1966, préludait à la sortie d'un album, Smile , qui ne sera achevé par Wilson qu'après l'an 2 000. Smile sera remplacé en septembre 1967 par un 33-tours intitulé Smiley Smile , qui, pour la première fois en 2012, sort en stéréo.

“Smiley Smile” et “Beach Boys Party!”

Jamais parus en stéréo, ils sortent pour l’occasion dans ce format tandis que “The Beach Boys Today!” et “Summer Days (And Summer Nights!)” sont aussi publiés en stéréo, pour la première fois dans leur intégralité.Toutes ces rééditions proposent des classiques des Beach Boys jamais entendus en stéréo, parmi lesquels “Good Vibrations”, “Help Me, Rhonda”, “I Get Around” et “409” (à suivre en cliquant ICI) .

Sur le même sujet