Les disques les plus vendus au monde depuis plus de cent ans

Les Beatles battent tous les records... mais Michael Jackson s'accroche et Elvis Presley perdure
1.2K

Le premier chanteur à avoir vendu plus d'un million d'exemplaires d'un disque est Caruso, avec un air de Paglicci enregistré en 1903. Avec la découverte du vinyl (1946) et l'arrivée du microsillon (1948) on ne cessera de faire tomber (et de pulvériser !) des records de ventes une première fois établis du temps du rouleau et du 78 tours : en mars 1964, le premier album américain des Beatles, "Meet the Beatles" se vend à 3,6 millions d'exemplaires, battant ainsi le record de l'époque...

Chansons record

En terme de 45 tours, le record de ventes resta longtemps décerné à "White Christmas" de Bing Crosby... jusqu'à ce jour de 1997 où le tragique accident de la Princesse Diana donna à « Candle In The Wind » une seconde lecture (la chanson avait été écrite, à l'origine, en souvenir de Marilyn Monroe). Un texte remanié par Elton John, pour un auditoire de deux milliards et demi d'individus massés devant les téléviseurs du monde entier, assura immédiatement au disque le titre du single le plus vendu au monde : 40 millions d'exemplaires.

"White Christmas" (Bing Crosby) 25 millions d'exemplaires ... et la vente continue chaque année en décembre (en France, on peut constater un phénomène quelque peu similaire avec « Petit papa Noël » par Tino Rossi : réédité presque chaque année, le titre pénètre, bien que modestement, dans le Top 30 vers décembre ou janvier). Viennent ensuite "Rock Around The Clock" (Bill Haley) 15 millions, "I Want To Hold Your Hand" (Beatles) 10 millions, "It's Now Or Never" (Elvis Presley) 9 millions, "Diana" (Paul Anka) 9 millions.

En 1984, Michael Jackson établit un record toujours inégalé

32 millions d'exemplaires vendus de son album "Thriller". Dix ans plus tard, on en était à 47 millions, et les ventes repartirent à la hausse après le décès de l’artiste survenu le 25 juin 2009.

Champions du disque d'or

Bing Crosby (250 millions), Beatles (200 millions), Elvis Presley (120 millions). Le cas Presley est révélateur : de son vivant, on estimait à 700 millions le nombre de disques vinyls vendus. Le CD n'avait pas alors été encore inventé ! Nul doute qu'Elvis, depuis, s'est élevé à la hauteur des Quatre de Liverpool.

Les Beatles, champions du disque

Ils sont définitivement champions toutes catégories, plus de quatre décennies après leur séparation officielle (1970). Selon l’article The Beatles Record Sales, Worldwide Charts , ils ont établi plus d’une centaine de records absolus – un exemple parmi tant d’autres : la semaine du 4 avril 1964, 12 de leurs singles étaient classés dans le Billboard Hot 100 , dont 5 aux… 5 premières places. Leurs ventes étaient telles qu’ils se concurrençaient eux-mêmes, que ce soit aux États-Unis, en Europe, en Australie, en Asie et en Afrique… Ces chiffres se déclinent sur quasiment tous leurs disques, tout le temps de leur carrière discographique, et bien après. Prenons simplement l’exemple des albums :

• plus grand nombre de disques vendus dans le monde, estimé à plus d’un milliard ;

• plus grand nombre d'albums certifiés « platine » (plus d'un million d'exemplaires vendus) pour un artiste ou un groupe musical (13 uniquement pour les USA).

• plus grand nombre d'albums certifiés « diamant » (plus de 10 millions d'exemplaires vendus).

• plus grand nombre d'albums classés n°1 pour un groupe musical (19 aux USA, 15 au Royaume-Uni).

• plus grand nombre de semaines passées à la première place des ventes (174 au Royaume-Uni, 132 aux États-Unis).

• plus rapide vente de CD de tous les temps avec 13 millions d'exemplaires achetés en quatre semaines, en 2000. Pour en savoir plus sur les hit-parades , cliquer ICI .

Sur le même sujet