Le 1er juillet et son traditionnel cortège de changements

Le début du second semestre est annonciateur de changements et en 2011, de nombreuses branches sont concernées.

Augmentation, nouvelles réglementations, réformes... Voici ce qu'il faut savoir des différents secteurs affectés, à compter du 1er juillet 2011.

• Retaite complémentaire

Habituellement attribuée en avril, la revalorisation des pensions des régimes complémentaires a lieu cette année le 1er juillet. Elle est de 2,11 % pour le régime Arrco et de 0,41 % pour l'Agirc. Un rattrapage est effectué sur les trois mois de revalorisation perdus (d'avril à juin).

• Réforme des retraites complémentaires

L'âge légal de départ est fixé à 60 ans et 4 mois, contre 60 ans, puis de 4 mois supplémentaires par an à partir de juillet 2012 pour arriver à 62 ans en 2018.

Point clé de la réforme : l'âge de départ pour les retraites complémentaires sera aligné sur celui du régime de base. Ce qui signifie que les personnes nées à compter de 1956 pourront bénéficier de leur retraite complémentaire à partir de 2018. Concernant les accords AGF (Association pour la Gestion du Fonds de Financement de l’ARRCO et l’AGIRC), qui permettent de pouvoir toucher la retraite complémentaire dans sa totalité dès que tous les trimestres exigibles au régime de base sont acquis, ils seraient maintenus jusqu'en 2018. Autre nouveauté, au lieu d'être versées trimestriellement, les pensions seront versées aux retraités mensuellement, au plus tard en 2014.

Allocations de chômage

L'Unedic a décidé de les augmenter de 1,5 %. La partie fixe de l'ARE (Allocation journalière d'aide au retour à l'emploi), passe de 11,17 € à 11,34 € et dorénavant le montant net de l'ARE ne peut pas être inférieur à 27,66 € (27,25 € avant le 1er juillet).

Quant au montant minimal de l'AREF (Allocation d'aide au retour à l'emploi formation), versée aux demandeurs d'emploi qui sont en formation, elle s’élève maintenant à 19,82 € au lieu de 19,53 €.

• SMIC

Une hausse du salaire minimum de 1,6 % est intervenue au 1er janvier 2011 et il n'est pas revalorisé automatiquement en juillet. La hausse des prix qui atteint 2 % depuis la dernière revalorisation du Smic, pourrait cependant amener à une augmentation indexée sur l'inflation, en août.

Téléphonie mobile

Petit coup de pouce à la baisse, correspondant à l'application du règlement européen, pour les communications passées depuis un téléphone mobile dans un autre pays d'Europe. 5 cts de moins la minute, soit 42 cts TTC au lieu de 47 pour l'appel et 13 cts contre 18 auparavant pour la réception, soit le prix d'envoi d'un SMS. Pas de changement pour la réception des SMS émis depuis un autre pays d'Europe, qui reste gratuite.

• Transports

La SNCF augmente le prix des billets de trains Corail, Interrcités et TER à tarif normal en 2e classe, d'environ 2,5 %. Une hausse qui variera en fonction des destinations, de 10 centimes à 2,70 euros. Le tarif des cartes de réduction reste identique.

Quant à la RATP c'est une augmentation moyenne de 4,4 % avec des tarifs d'abonnements annuels inchangés.

• Énergie

Si les tarifs du gaz restent stables pour les particuliers en raison du gel décidé par le gouvernement en avril 2011, ceux des entreprises augmentent de 3,2 %. Quant à l'électricité, la facture des foyers va s'alourdir de 2,9 % et celle des entreprises de 4 , 4 à 4,9 % selon le tarif auquel elles sont soumises.

° Timbre postal

La Poste annonce sa sixième augmentation en 8 ans ! Pour envoyer une lettre simple de moins de 20 g, il faut désormais débourser 60 centimes au lieu de 58 jusqu'alors.

• Compte en banque

Il existe désormais des plafonnements des frais pour les forfaits sécurisés et les différents services et frais liés au fonctionnement d'un compte bancaire feront l'objet d'un récapitulatif mensuel. En cas d'autorisation de découvert, le plafond d'autorisation de celui-ci devra aussi apparaître sur le relevé.

• Animaux

La puce électronique destinée à identifier les animaux de compagnie devient obligatoire dès le 3 juillet 2011 pour tout animal qui voyagera hors du territoire français.

• Environnement

Pendant un an, un millier de produits courants vont faire l'objet d'une expérimentation d'affichage expérimental décidée lors du Grenelle de l'environnement. De la PME aux grands groupes, 168 entreprises volontaires, dont 22 dans le textile ont été retenues par le ministère pour participer à l’opération.

Sur le même sujet