Nos ados sont aussi intelligents que vifs

Lorsque leur vitesse d'acquisition est rapide, les adolescents deviennent plus intelligents.

Les adolescents sont plus intelligents lorsqu'ils sont psychiquement plus rapides. Telle est la conclusion d'une nouvelle étude réalisée par un groupe de psychologues de l'Université du Texas à San Antonio. "Nos résultats confirme le sens commun", explique l'auteur principal Thomas Coyle, qui a mené l'étude avec Pillow David, Anissa Snyder et Pierre Kochunov.

Mais c'est la première fois que des psychologues ont été en mesure de confirmer cette importante connexion. L'étude est parue dans le dernier numéro de Psychological Science, une revue publiée par l'Association for Psychological Science. "Notre recherche a été basée sur deux prédicats bien connu, poursuit Coyle. "Le premier est que la performance face des tests d'intelligence augmentent durant l'adolescence. La seconde est que la vitesse de traitement mesurée par des tests de vitesse mentale augmente aussi pendant l'adolescence."

6969 adolescents testés

Pour trouver la corrélation entre ces deux phénomènes, les psychologues de l'UTSA ont analysé les résultats de 12 tests d'intelligence différents et des tests de vitesse mentale pratiqués à 6969 adolescents (âgés de 13 à 17). L'intelligence a été mesurée par la performance aux tests cognitifs des aptitudes diverses, telles que la connaissance du vocabulaire, les raisonnements mathématiques, mécaniques et de compréhension. La vitesse mentale a été mesuré par des des tests chronométrés d'informatique, de codage et d'épreuves arithmétiques.

Dans ces catégories, les chercheurs ont pu constater que les adolescents plus âgés ont fait mieux et travaillé plus vite que les plus jeunes. Ensuite, ils ont découvert que l'augmentation mesurée de l'intelligence pouvait être incarnée presque entièrement par l'augmentation de la vitesse mentale.

C'est ce qu'ils s'attendaient à trouver, dit Coyle. Après tout, les performances aux tests d'intelligence reflètent, en partie, la vitesse d'acquisition des connaissances et de résolution des problèmes. Ces processus cognitifs, dit-il, sont liés à la rapidité du cerveau.

Ce travail renforce les théories antérieures sur la relation entre l'augmentation de la vitesse de traitement dans un cerveau en maturation et le développement cognitif des enfants.

Une intelligence combinant vitesse et hauteur est un magnifique outil

Ce dispositif de vitesse mentale apparié à une bonne intelligence sera utilisé pour dévaler en VTT des pentes dangereuses avec des bons réflexes acquis et des prises de décisions rapide en cas de danger soudain.

Les névroses, en particulier la névrose obsessionnelle, s’appuient souvent sur un besoin très jeune (trop jeune) de décrire des événements traumatiques et des dilemmes indicibles. Le futur névrosé pensera et se pensera avant de dire ou d'agir. Il sera en avance sur ses camarades dans son exigence de s'expliquer l'inexplicable dans un contournement mental d'une réalité impossible à mettre en description. Intelligent et vif, il trouvera tôt et vite un aménagement névrotique à ses expériences traumatisantes.

Les psychologues de l'UTSA découvriront peut-être un jour une corrélation entre intelligence et névrose.

Sur le même sujet