Changements de cap dans le rap

Retour sur quelques retournements de veste spectaculaires dans le rap français

Certains rappeurs n’ont jamais dérogé à leur ligne de conduite. I AM, par exemple, évolue depuis vingt ans dans un registre conscient, émaillé de touches humoristiques, le tout sous le signe de l’Egypte antique. Rockin’ squat, qui figure parmi les précurseurs du rap français avec Assassin, signe toujours des textes ultra politisés, se posant en défenseur (quelque peu isolé) d’une contre-culture. On pourrait citer d’autres cas de Mc’s restés fidèles à eux-mêmes depuis le début de leur carrière.

Mais nombreux sont aussi les cas inverses, les retournements de situation spectaculaires.

Du rap authentique au rap commercial, du rap moralisateur au rap brutal

Beaucoup de "puristes" du rap français avaient ainsi été choqués de voir Joey Starr ou Booba passer à la Star ac’. D’autres avaient été attristés de voir Zoxea signer un duo avec Matt Pokora… Mais si ces représentants d’un rap pur et dur ont trahi leurs idéaux l’espace d’une chanson, d’autres sont allés beaucoup plus loin qu’eux dans la mutation de style.

Ainsi, Rohff, l’un des artistes les plus talentueux de sa génération, a pu surprendre son public entre l’époque Mafia K’1 Fry et aujourd’hui. Certes, sur ses albums La vie avant la mort ou La fierté des nôtres , certains morceaux comme Qui est l’exemple , La vie continue , Message à la racaille , où il remettait fortement en question le mode de vie de certains jeunes en dehors de toute morale, de tout respect des règles, "cohabitaient" déjà avec d’autres morceaux glorifiant le crime et la violence comme 94 ou Le son de la hagra .

Le changement de style et de discours de Rohff

Mais aujourd’hui, on a l’impression qu’il a épuré son style de tout aspect "conscient", et que sa morale a pris un sacré coup. De Apparences trompeuses , où il disait préférer « le noir foulard au rose porno », il est passé aujourd’hui à des paroles comme « Plus t'es bonne plus je serai bon, t'es un avion sans pilote, ah bon sans culotte (…) Ta meuf a l'air fâchée, marre de se clasher, marre d'être cachée, besoin de se lâcher, tourner la page, sur Rohff elle a flashé, j'viens tout saccager, animal sauvage faut m'apprivoiser ! Fais toi fraiche et oublies pas de te raser ! » ( Animal ). Au passage, l’instrumental de ce morceau, digne d’un night club parisien branché, peut surprendre lorsque l’on sait qu’il y’a six ans, Rohff chantait « fuck la techno, c’est de la musique de drogués ».

Cela dit, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Passi, Stomy bugsy et Doc gynéco sont à ce titre des modèles d’intelligence.

Passi et Stomy : du communautarisme le plus radical à la variet’ la plus commerciale

Car en matière de retournement de veste, ces trois anciens membres du Ministère amer détiennent sans doute la palme d’or de l’Histoire du rap français. Tous dans des styles différents. Dans son autobiographie, Joey Starr épinglait déjà bien gentiment ceux qu’il appelle ses « amis sarcellois », passés du rap soi-disant dur et vrai à la variété en duo avec Johnny Halliday. Force est de constater que le discours a bien changé depuis l’album 95200 . A l’époque, le groupe était dans une sorte de revendication identitaire forte, inspirée du rap américain style Public ennemy. Avec des slogans comme « Trop noir, trop fort », que l’on retrouve notamment dans Pas venu en touriste . Ce morceau est d’ailleurs assez représentatif de l’état d’esprit du groupe, qui à l’époque pousse loin la provocation : « accepte moi, belle-maman, je t’offrirai un exemplaire du Coran, accepte-moi, beau-papa, tu auras la photo de l’Ayatollah. Parlons de Monique, je lui prévois un bel avenir : tchador, je t’adore elle le portera ». Ce ton assez libre se retrouvait sur tout cet album, sur lequel apparaissait alors un certain… Doc Gynéco.

Doc Gynéco, champion du retournement de situation

Le seul rappeur reconnu (bien que lui-même ne se soit jamais vraiment considéré comme un rappeur puisqu’il demandait à être « classé dans la variet’ ») à avoir publiquement soutenu l’actuel Président n’a donc pas toujours été sarkozyste. Car même après l’épisode Ministère amer, les albums de Bruno Beausir recèlent de propos qui sont en totale contradiction avec les idéaux de celui qu’il nomma par la suite son « petit père spirituel ». Un seul exemple, cette interlude des Liaisons dangereuses (deuxième album de Doc Gynéco), issue d’une interview du chanteur, dans laquelle il déclarait : « j’ai pas envie de travailler pour Mc Donald’s ou pour Bouygues. Je préfère être chômeur. Qu’ils manifestent, et qu’ils cassent le couilles aux gens ils ont raison ».

Si Doc Gynéco restera sans doute le maître du contre-pied pour son incroyable changement d’opinion, d’autres artistes ont aussi surpris leur monde par la vigueur de leur engagement religieux. Ainsi, Diam’s, après avoir été l’auteure de textes assez légers comme Un mec mortel , a changé radicalement d’image en « cessant d’être athée », selon l’expression consacrée ( Le nouvel observateur ayant été condamné pour avoir été un peu trop explicite sur le choix religieux de la chanteuse ). Fabe est lui allé encore beaucoup plus loin en arrêtant le rap après être lui aussi devenu Musulman, s’adressant à son public en ces termes : « même si je te suis reconnaissant de m’avoir accordé ton attention, c'est la lune qu'il faut regarder. J’aimerais que tu ne perdes plus une seconde de ta de ta vie à écouter ces morceaux que tu connais par cœur ».

Sur le même sujet