Jeu XY ou gagnez autant que vous pourrez. Comportement & décision

Pour un groupe de 12 à 16 stagiaires, prévoir 20 minutes de jeu, cinq de préparation et 10 de débriefing. Animateur compétent et chronomètre indispensables.
169

Le jeu des XY, autrement appelé "gagnez autant que vous pourrez" constitue un exercice bien connu (*) des formateurs en communication, en management, ou en gestion des conflits. Il s'utilise de préférence avant que les relations dans le groupe ne soient établies, et sert à mettre en relief des processus liés à la communication, au leadership, à la résolution de problèmes.

Règle du jeu XY : 20 minutes, 10 étapes, gagner ou perdre des euros selon un tableau de distribution

Le groupe de stagiaires (entre 12 et 16 personnes) doit se diviser en quatre équipes à peu près égales en nombre de participants. Le jeu dure 20 minutes au total, et comporte 10 étapes, de une et quatre minutes chacune. Le débriefing final réclamera environ dix minutes. Chaque équipe détient deux feuilles de papier format A4, l'une sur laquelle figure la lettre "X", l'autre qui arbore la lettre "Y", toutes deux visibles du fond de la salle de formation.

Pour chaque équipe, une seule des deux feuilles devra être levée lorsque l'animateur commandera cette action. Le total des "X" et "Y" exposés indiquera un gain ou une perte d'euros (virtuels), en fonction du tableau de distribution qui aura été remis à chaque équipe avant le démarrage du jeu (faire clic gauche pour ouvrir l'image N°1 en bas d'article).

Stratégie du jeu XY : décisions communes par équipe, et trois périodes de discussion groupale

Avant le lancement, l'animateur, à partir du tableau de fonctionnement (voir image N°2 en bas d'article), insiste sur les deux aspects stratégiques :

  1. Pour chacune des dix étapes, chaque équipe doit se mettre d'accord, afin de prendre une décision commune par équipe.
  2. Avant les étapes 5, 8, et 10, il est possible de discuter entre équipes. Attention ! Le tableau comporte trois chiffres entre parenthèses :
  • (1) Les pertes ou les gains sont multipliés par trois.
  • (2) Les pertes ou les gains sont multipliés par cinq.
  • (3) Les pertes ou les gains sont multipliés par 10.

Réussite du jeu XY : animateur confirmé et chronomètre indispensables. Gestion de l'espace-temps

Le bon déroulement du jeu repose en grande partie sur le dynamisme et le charisme de l'animateur. Il est essentiel de débuter rapidement la première étape, après avoir distribué les tableaux de distribution et de fonctionnement. En réalité, c'est lors de cette première étape de deux minutes que chaque équipe va intégrer les données du tableau de distribution. L'animateur vérifiera rapidement que chaque équipe en a bien compris le fonctionnement.

La personnalité de chaque participant va rapidement s'exprimer. Certains vont vouloir imposer leur point de vue, d'autres demeureront sur la réserve. Et, pour chaque équipe, le responsable des papiers "X" et "Y" aura jusqu'au dernier moment la possibilité de lever l'une ou l'autre des lettres, en accord ou non avec son équipe. Tous les comportements sont possibles, et l'animateur devra être très ferme sur le temps alloué pour chaque étape. Il indiquera systématiquement l'avancement du temps ("Il reste 30 secondes"... "Il reste 10 secondes"... "Attention, levez votre papier!"). L'animateur devra également se positionner plus ou moins près du groupe de participants, en fonction des évènements. L'interdiction de discuter avec les autres équipes, en dehors des trois périodes groupales, est impérative. La gestion de l'espace-temps revêt dans ce jeu une énorme importance.

Débriefing du jeu XY : stratégie individuelle ou collective

A l'issue des 20 minutes, chaque équipe indique son total d'euros acquis ou perdus. Compte tenu des étapes spéciales (5, 8 et 10), les écarts peuvent s'avérer importants.

Quels que soient les évènements qui aient pu se passer durant le jeu, le débriefing portera toujours sur trois notions essentielles, axées sur le management et la communication:

  1. "Gagnez autant que vous pourrez". Le "vous" devait-il se comprendre "par équipe" ou "pour le groupe complet" ? A-t-on privilégié l'intérêt individuel ou l'intérêt collectif ? S'il s'était agi de véritables entreprises industrielles ou de services, que pourrait-on déduire à partir des résultats obtenus ?
  2. Après analyse rapide du tableau de distribution, le choix de privilégier la lettre "X" à chaque étape permet bien évidemment de gagner plus souvent. Dans la réalité, un résultat de tirage avec quatre "X" est assez rare. En effet, il existe toujours une équipe "atypique" qui choisit de jouer "Y", soit ponctuellement, soit systématiquement, de manière quasi-suicidaire. Une analyse objective des données "du marché" permet d'éviter l'adoption d'un comportement "d'apprenti-sorcier".
  3. Lorsqu'on souhaite faire passer son point de vue, il est toujours préférable de se déplacer vers les autres, plutôt que de demeurer immobile, comme campé sur ses positions. Cet aspect crucial en communication, qui doit en outre être géré en temps limité, trouve toute sa dimension dans le jeu XY. Enfin, un soupçon de créativité peut également emporter l'adhésion de tous. En effet, il suffirait que l'un des membres, doté de persuasion, parvienne, de préférence lors de la cinquième étape, à récupérer les quatre papiers "X" afin de les détruire. Chaque équipe gagnerait ensuite un euro (majoré aux étapes 5, 8 et 10). Malheureusement, l'appât du gain et du pouvoir décisionnel est tel, qu'il est rare que cette sage stratégie communautaire du moindre gain collectif puisse émerger.

(*) Source du jeu inconnue.

Sur le même sujet