Débuter la peinture à l'huile au couteau en quelques leçons

Vous découvrez la peinture à l'huile au couteau. Nous allons guider vos premiers pas de débutant afin de réaliser très vite un tableau à chaque scéance.
338

La peinture à l'huile, par sa richesse de couleurs, permet toutes les audaces, et avec un couteau adapté et une bonne technique de travail dans le frais, vous allez réaliser très vite vos premières toiles.

Pour réaliser ce programme:

Le choix du matériel

La base d'un bon travail est dans le choix du matériel:

  • Un couteau type 100 - 118 sera un excellent instrument polyvalent, sa lame est flexible et ses angles permettent un travail précis et maîtrisé. Il existe beaucoup d'autres types de couteaux de toutes formes mais celui-ci est idéal pour la réalisation de tous les sortes de travaux. Vous pouvez le trouver facilement dans le commerce ou sur les sites de référence suivants: http://www.geant-beaux-arts.fr/ ou http://boutique.dalbe.fr/
  • Une dizaine de feuilles toilées de format raisin (65 X 50cm). Ces feuilles, coupées en deux, seront les supports des premières études. Leur faible coût (environ 2,5€ la feuille) les fait préférer à des toiles pour les premiers travaux. Les toiles de lin seront ensuite utilisées lorsque le peintre atteindra une certaine maîtrise du couteau.
  • Une planche d'épaisseur 5mm de dimensions 65cm X 50cm minimum passée à l'huile de lin pour servir de support de travail
  • De la peinture a l'huile : on peut commencer par un tube de chacune des couleurs primaires (jaune, rouge et bleu) et du blanc de titane (le blanc de zinc est à éviter car il jauni en vieillissant). Pour la qualité, une huile d'étude type Amsterdam sera excellente car elle est assez fine et de bonne qualité. A savoir que plus l'huile est fine, plus son prix est élevé.
  • Une grande palette de dimension minimum 30 X 40cm en plastique lisse, en verre ou en bois huilé a l'huile de lin
  • Du film plastique transparent de type alimentaire et un gros rouleau de sopalin premier prix
  • Une bouteille de térébenthine ou de white spirit de préférence sans odeur pour le nettoyage
  • Un crayon, une gomme
  • Et un vaste tablier assez couvrant

Les bases du travail au couteau

Les exercices suivant permettent au débutant d'apprendre à maîtriser le maniement du couteau et à travailler dans le frais en préservant les différentes nuances de couleurs.

Le couteau se tien entre le pouce et l'index, posés juste avant le manche, afin de donner un maximum de souplesse au toucher. Le couteau 100-118 recommandé permet d'être précis dans le geste tout en ayant une peinture fluide et spontanée. Il est très flexible et ses angles permettent de bien délimiter la zone d'application. Le couteau doit être réservé à la peinture, ce n'est ni un coupe papier ni une raclette à peinture séchée, et il doit être toujours très propre.

Pour maîtriser cet instrument, quelques exercices sont préconisés:

Dessiner deux carrés d'environ 5cm de coté juxtaposés.

Etaler de la peinture sur la palette, nettoyer le couteau, puis en prendre en effectuant le geste suivant: poser le coté du couteau, glisser sur 1,5cm sur la palette du coté du dos de la lame puis d'un geste sec dans la direction du manche essuyer les éventuelles bavures. Vous avez ainsi sélectionné un petit "boudin" de peinture bien régulier. (voir photo) Ce geste est important car la réserve de peinture ainsi obtenue permettra un geste plus ou moins ample et déterminera la quantité de peinture déposée sur la feuille.

Ce premier geste maîtrisé, déposer la lame du couteau à quelques millimètres de la bordure du premier carré puis reculer la lame pour venir exactement sur la ligne, vous aurez ainsi une bordure franche et nette. Glisser ensuite légèrement le couteau sur la feuille, sans racler le papier afin de déposer une quantité uniforme de peinture. Faire de même à partir des autres cotés et finir par un lissage d'un bord à l'autre horizontal ou vertical suivant la dynamique souhaitée. Il est important de limiter au maximum le nombre de coup de couteau et d'éviter de repasser afin de conserver la spontanéité du geste.

L'exercice suivant consiste à juxtaposer deux couleurs sans les mélanger:

Une fois le premier carré peint, prendre une nouvelle couleur et déposer la lame chargée de la nouvelle couleur à quelques millimètres de la limite du premier carré, reculer légèrement pour bien juxtaposer les deux couleurs sans espace intermédiaire puis d'un geste régulier déposer la couleur dans le second carré. Il faut toujours commencer par la zone la plus dangereuse, et bien nettoyer le couteau entre chaque application. Cette technique de travail dans le frais est très importante pour éviter les mélanges intempestifs et garder des couleurs propres.

Le dernier exercice consiste à superposer des couleurs sans les mélanger:

Pour ce faire, utiliser les deux carrés déjà peint et encore frais. Avec un couteau propre délimiter la zone de superposition en y enlevant un peu de matière puis avec le couteau propre prendre un "boudin" d'une seconde couleur même bien plus claire voir blanche, avec la technique décrite ci-dessus et venir positionner le couteau à coté de cette nouvelle limite. Ensuite; de la même façon que précédemment, reculer légèrement la lame puis déposer la nouvelle charge de couleur en effleurant la feuille. La nouvelle couleur se dépose sur la première, puis bien nettoyer le couteau car un peu de la première couleur peu toujours être déposée sur la lame quand elle frôle la partie déjà peinte. Il est impératif de bien essuyer le couteau entre chaque passage et surtout éviter de revenir sur le travail afin d'éviter de mélanger les couleurs. La quantité déposée est fonction de l'inclinaison de la lame et de la réserve prise sous forme de "boudin". La difficulté est dans la régularité du dépôt, la pression doit être la même sur toute la largeur de la lame.

Ces deux exercices de juxtaposition et de superposition doivent être totalement maîtrisés avant de poursuivre l'apprentissage car il servent de base à toute la technique de la peinture au couteau.

Si vous vous intéressez également à d'autres types de peinture, cet article peut vous intéresser: http://dominique-taillandier.suite101.fr/debuter-la-peinture-acrylique-sur-toile-en-quelques-lecons-a19740

Sur le même sujet