Cancer, quels sont les aliments bénéfiques et préventifs ?

Un tiers des cancers sont liés à notre alimentation. Intégrer davantage de fruits et légumes frais permet de prévenir cette maladie.

L’institut américain du cancer estime qu’environ un tiers des décès par cancer sont liés à l'alimentation.

Excès de gras, de sucre, utilisation de pesticide, manque de fibre…

Notre alimentation s’est appauvrie avec l’émergence de l’industrialisation.

Les pays en voie de développement comme la Chine ou l’Inde ont des taux de cancer 30% moins importants que les pays occidentaux ayant un système agricole basé sur la culture intensive et un système alimentaire industrialisé. ( source : www.aicr.org )

Le Japon lui aussi connaît un taux de cancer faible grâce à une alimentation traditionnellement pauvre en viande et riche en légumes, algues et champignons, réputée bénéfique contre le cancer.

La plupart des aliments de consommation courante contiennent des propriétés anticancéreuses, des antioxydants qui neutralisent les dommages causés par les radicaux libres.

La phytochimie, l’avenir de la lutte contre le cancer ?

En 2006, une équipe de chercheurs italiens dirigée par Stefania Galletti, de l'Université de Bologne a découvert que le brocoli contenait 20 fois plus de glucobrassicin que les autres légumes.

Le glucobrassicin est une molécule soufrée que l’on retrouve dans la plupart des crucifères (choux, moutarde, cresson…).

Cette étude, publiée dans le Journal of the Science of Food and Agriculture , a montré que si le chou avait une feuille endommagée, il pouvait produire jusqu'à 30% de glucobrassicin . Cet agent chimique a un effet destructeur sur les intrus (dans ce cas précis, les insectes nuisibles).

Ce composé semble également avoir des propriétés tumorales et il est particulièrement étudié dans les cas de cancer du sein.

Le glucobrassicin a montré un rôle actif dans la réduction des produits chimiques causant le cancer lié aux oestrogènes. Les femmes avec des niveaux plus élevés de cette hormone ont un risque accru de cancer du sein.

Les recherches sur la phytochimie sont assez récentes et se multiplient, dans l’espoir de trouver une molécule qui permettra de soigner plus efficacement les cancers.

Quels aliments sont bénéfiques ?

Si la malbouffe peut nous tuer, manger sainement peut nous être bénéfique !

Les aliments suivants sont réputés pour leur action contre le cancer soit en inhibant la croissance des cellules cancéreuses, soit en réduisant la taille de la tumeur, ou encore en prévenant les risques de cancer.

L’avocat : Les avocats sont riches en glutathion , un antioxydant puissant qui contre les attaques des radicaux libres dans le corps.

Les avocats sont également une source de potassium et de bêta-carotène importante.

Les carottes :Les carottes contiennent beaucoup de bêta-carotène, qui peuvent aider à réduire un large éventail de cancers.

Kirsten Brandt, chef du département de la recherche de la DIAS (institut danois des sciences agricoles) a démontré que la falcarinol , un agent chimique contenu dans la carotte peut réduire le risque de cancer en isolant les cellules cancéreuses et en diminuant leur développement.

Les choux :On l’a vu, les choux sont très étudiés pour la présence de glucobrassicin , un composé chimique qui peut avoir un rôle majeur contre le cancer du sein. Mais, ce n’est pas leur seul atout, ils contiennent deux antioxydants, la lutéine et la zéaxanthine qui peuvent aider à diminuer les tumeurs de la prostate.

L’ail :L'ail est composé d’ allium qui stimule le système immunitaire et semble augmenter son efficacité à combattre les cellules cancéreuses.

Le sulfure de diallyle, un composant de l'huile d'ail, peut rendre inactifs des agents cancérigènes du foie.

Des études réalisées par le Dr Lenore Arab, professeur d'épidémiologie et de nutrition à l'UNC-CH (University of North Carolina, à Chapel Hill) et publiée en octobre 2000 dans A merican Journal of Nutrition démontre que les personnes consommant de l’ail, cru ou cuit, voient diminuer de 50% les risques d’avoir un cancer de l’estomac et de deux tiers, les risques de cancers colorectaux. On sait que l’ail a des effets antibactériens et lutte notamment contre une bactérie, l’ Helicobacter pylori , qui s’établit dans l'estomac et est connu pour favoriser le cancer.

Le raisin : Les raisins contiennent des bioflavonoïdes, de puissants antioxydants qui travaillent comme agents de prévention du cancer. Ils sont également une source de resvératrol , une substance qui inhibe les enzymes stimulant la croissance des cellules cancéreuses.

Ils contiennent aussi de l'acide éllagique, un composé qui bloque les enzymes nécessaires aux cellules cancéreuses, ce qui semble contribuer à ralentir la croissance des tumeurs.

Les champignons : Un grand nombre de champignons sont utilisés au Japon dans la lutte contre le cancer.

Des champignons tels que le Coriolus versicolor ou l’enokitaké sont prescrits aux patients cancéreux pour atténuer les effets secondaires de la chimiothérapie. Le patient ressent de réels bénéfices tels qu’une diminution de la fatigue, une perte des cheveux moins importante, une meilleure résistance physique et psychologique qui leur permettent de se remettre sur pied plus rapidement.

Ces champignons contiennent des polysaccharides, en particulier du Lentinane , un composé puissant qui augmente les défenses immunitaires ; une protéine appelée lectine attaque les cellules cancéreuses et les empêche de se multiplier ; enfin, les thioproline peuvent stimuler la production d'interféron dans le corps.

Les noix : Les noix contiennent des antioxydants et de la quercétine campferol qui peuvent inhiber la croissance des cancers.

Le nombre des aliments bénéfiques dans la lutte contre le cancer est vaste. On peut également citer le thé vert, la framboise, le piment la papaye, les patates douces, le soja, le romarin, les tomates, le curcuma…

Il serait plus simple de dire qu’avoir une alimentation équilibrée et diversifiée, intégrant des fruits et des légumes permet de prévenir bon nombre de cancers et d’autres maladies telles que les maladies cardio-vasculaires.

Source : Cancer Fighting Foods de Vern Verona

Et www.cancer.org

Sur le même sujet