Églantier et cynorhodon, faites le plein de vitamine C

L'églantier est un rosier sauvage grimpant que l'on trouve communément dans nos régions. Son fruit, le cynorhodon est très riche en vitamine C.
62

L'églantier, Rosa canina , est un arbuste grimpant arborant de belles fleurs rose pâle. Ce rosier sauvage pousse dans les prairies, haies, bords de route...

Son nom de canina vient du Moyen Âge ou l'églantier était employé pour soigner les morsures de chien enragé.

Les cynorhodons, fruit de l'églantier étaient utilisé dans l'antiquité pour la confection d'un vin revigorant, prescrit pour soigner la plupart des maladies.

Au XVIe siècle, en France, le vinaigre rosat était confectionné avec des cynorhodons et il servait à soulager les migraines, les coups de chaleur ou les brûlures.

L'emploi des roses et de l'églantier en médecine se retrouve dans toutes les cultures.

Les propriétés médicinales de l'églantier

L'églantier est riche en vitamines A, B1, B2, B3, C et K. Il contient également des flavonoïdes, des polyphénols et des huiles essentielles. Les pétales, les fruits et les feuilles sont comestibles.

Les cynorhodons sont très riches en vitamine C, bien plus qu'une orange ! 100 g de cynorhodons renferment 500 à 800 mg de vitamine C alors que l'orange en contient 95mg. Attention tout de même, en séchant, ces fruits perdent jusqu'à 80% de leur teneur en vitamine, il est donc conseillé de les consommer frais et si possible cru.

Les pétales peuvent être utilisés pour la fabrication de lotion ou de teinture mère comme cicatrisant, tonique du visage, contre la couperose et la peau grasse. Astringents, les cataplasmes de pétales d'églantier (ou de rose) sont anti-inflammatoires et soignent de petites blessures.

Les tisanes de pétales seront employées comme laxatif doux.

Les cynorhodons sont prescrits dans les cas de grippes et de rhumes. La vitamine C est réputée pour réduire la durée des symptômes grippaux.

Les tisanes de ce fruit décongestionnent les voies respiratoires, soulagent les maux de gorge et la toux.

Les cynorhodons peuvent également être consommés en cas de fatigue, asthénie ou convalescence.

Les feuilles de l'églantier sont elles aussi astringentes. En tisane, elle calme les diarrhées et les irritations de l'intestin. Elles sont aussi vermifuges.

Consommer de l'églantier

Les pétales, les fruits et les feuilles se consomment en infusion, décoction ou tisane.

Vous trouverez également des teintures mères et des huiles essentielles en pharmacie. Elles sont confectionnées à partir des pétales.

Il existe des confitures de cynorhodons sur le marché, ces confitures artisanales sont une excellente source de vitamine C, car bien que le fruit perdent de ses propriétés une fois cuit, la concentration de cette vitamine reste très importante.

Si vous cueillez des fruits d'églantier dans la nature, veillez à bien les nettoyer avant de les consommer. Ces fruits renferment entre la peau et les graines le fameux poil à gratter (d'où son nom populaire de gratte-cul). Il faut donc ouvrir le fruit, retirer le poil à gratter et consommer la peau et les graines. Pensez à protéger vos voies respiratoires pendant ce nettoyage afin d'éviter les crises d'éternuement ou les démangeaisons...

Les pétales peuvent décorer un plat, une salade ou un dessert. Vous pouvez également réaliser des gelées de pétales d'églantier.

Mise en garde

Une grande consommation de vitamine C peut entraîner des diarrhées et est déconseillée aux personnes souffrant de maladies rénales.

Prenez conseil auprès de votre médecin avant de consommer cette plante à des fins thérapeutiques.

Pour en savoir plus :

Les plantes qui guérissent de M. Castleman

Plantes sauvages médicinales de Anny Schneider

Petit Larousse des Plantes Médicinales – Édition Larousse

Sur le même sujet