Jardin : pourquoi utiliser un paillis en hiver comme en été?

Le jardin est un plaisir mais c'est également beaucoup de travail ! Un bon paillis vous permettra de vous économiser, tout en favorisant vos plantations.

Un paillis est-il vraiment utile? Oui, même dans les petits potagers ou les jardins d’agrément, où il apporte un réel bénéfice à vos plantations. En été, il permet de conserver l’humidité et limite l’évaporation. En automne et au début de l’hiver, il garde vos cultures bien au chaud…

Les avantages d’un paillis

  • Il économise les efforts et le travail.
  • Il étouffe les mauvaises herbes.
  • Il réduit la concurrence pour l'eau et les nutriments en limitant l'apparition des mauvaises herbes.
  • Il limite les arrosages l’été et maintient le sol humide en réduisant l'évaporation.
  • Il fait tampon entre les fluctuations de température. Le sol reste chaud pendant la nuit et en automne; il est plus frais durant les chaudes journées d’été. En hiver, il diminue les risques de gel.
  • Dans le cas d’utilisation de paillis naturel, la décomposition ajoute des éléments nutritifs.
  • Il empêche le compactage du sol, car en se décomposant, les matières organiques favorisent l’homogénéité du sol, l’infiltration de l’eau et la circulation de l’oxygène
  • Il favorise l’action des vers de terre et des insectes (en offrant un foyer aux insectes, il est utile dans la lutte contre les ravageurs)
  • Il empêche les fruits d’entrer en contact avec le sol, diminuant ainsi le risque de pourriture.
  • Il peut nettement améliorer la saveur des cultures, en particulier les petits fruits qui apprécient les matières en décomposition.
  • Si le paillis est facilement retirable, les limaces et escargots cachés dessous sont faciles à éliminer.

Quel paillis utiliser ?

Plusieurs choix s’offrent à vous. Tout d’abord, les paillis naturels tels que les tontes d’herbe ou de gazon, les feuilles mortes, les coquilles de noix, noisettes ou cacao, les feuilles et les aiguilles de pin (parfois trop acides selon le type de culture), la sciure ou les copeaux de bois, les écorces, le foin, la paille ou encore les résidus de culture (feuille de mais…).

Vous pouvez également recycler vos déchets ménagers : journaux ou vieux tapis à découper.

Dans le commerce, vous trouverez de la mousse de tourbe. Si elle est parfaite pour améliorer la texture du sol, son coût est élevé et elle n’ajoutera pas beaucoup d’éléments nutritifs.

Les paillis plastiques fournissent une bonne chaleur au sol, mais ils sont fragiles et surtout imperméables. Les cultures sont alors vite asséchées en été.

Les bâches ou toile de paillage en polypropylène sont chères à l’achat; mais traitées aux U.V. et réutilisables d’une année sur l’autre; généralement vendues en rouleau, ces toiles aux couleurs discrètes vous permettent de découper la longueur voulue. Tressées, elles laissent passer l’eau et permettent une bonne aération du sol.

Rapport qualité/prix, les paillis naturels sont indéniablement les plus conseillés. Ceci dit, les toiles en polypropylène peuvent être également un bon investissement, d’une durée de vie d’environ cinq ans et faciles à mettre en place.

Attention: Le paillage ralentit le réchauffement du sol au printemps, il ne faut pas l’installer trop tôt, en particulier sur les cultures qui aiment la chaleur

À découvrir :

http://jean-luc-mercier.suite101.fr/paillage-mineral-pour-un-jardin-contemporain-beau-et-durable-a30655

Sur le même sujet