La consoude, thérapeutique ou toxique?

Longtemps considérée comme une plante pouvant soigner tous les maux, les effets thérapeutiques de la consoude sont aujourd'hui controversés.
43

Originaire d’Europe, la consoude ou Symphytum officinale pousse naturellement en lisière de forêt, dans les zones humides (fossé, bord de ruisseau, prairie humide…).

Les Grecs de l’Antiquité pensaient que cette plante pouvait soigner tous les organes blessés. Aujourd’hui, ses effets thérapeutiques sont plus controversés.

Des effets secondaires inquiétants

Des études ont prouvé que la consoude contenait des agents chimiques, les pyrrolizidines, qui, lorsqu’ils sont consommés en grande quantité peuvent engendrer des dommages hépatiques.

La consoude peut provoquer une maladie du foie appelée maladie veino-occlusive du foie ou syndrome de Budd-Chiari. Cette maladie cause le rétrécissement des vaisseaux sanguins du foie engendrant un mauvais fonctionnement hépatique.

Une seconde étude réalisée sur des rats de laboratoire a montré qu’une consommation régulière de consoude pendant deux années provoquait un cancer du foie. Chez l’homme, aucun cas de cancer n’a encore été imputé à l’usage de la consoude.

Comble de l’ironie, la consoude contient également des substances antitumorales et antioxydantes réduisant les risques de cancer. Elle lutterait donc contre l’éventuel cancer qu’elle pourrait causer…

Des mesures de précaution

De nos jours et par risque de précaution, la consoude n’est plus utilisée qu’en usages externes aux États-Unis et au Canada. En France, aucune mesure de précaution n’a été mise en place.

Il faut savoir que toutes les études réalisées sur la toxicité se contredisent.

Certains résultats montrent que seules les gélules de consoude 200 fois plus concentrées en pyrrolizidines que les feuilles ou les racines sont toxiques; d’autres indiquent qu’une simple tasse de tisane peut avoir des effets néfastes….

Face à ces résultats contradictoires, la consoude a été classée aux États-Unis comme plante thérapeutique à sûreté indéterminée et doit être consommée uniquement à des fins thérapeutiques sous conseils d’un médecin.

Dans de nombreux pays, la consoude est toujours consommée soit pour la cuisine soit pour ses effets thérapeutiques, les herboristes continuent à vanter ses mérites, et beaucoup de livres sur la phytothérapie ne comportent aucune mise en garde sur les effets de la consoude.

En attendant une réelle étude poussée sur le sujet, les scientifiques préconisent d’éviter de la consommer en grande quantité.

Les usages thérapeutiques

Les pommades à base de consoude accélèrent la cicatrisation des plaies et des blessures. La choline contenue dans les feuilles évite la formation des œdèmes et favorise l’irrigation sanguine des tissus endommagés. Elle est utile dans les cas d’entorses, contusion, cicatrisation et douleur liée aux rhumatismes.

Les racines utilisées en décoction peuvent servir de bain de bouche dans les cas de gingivite et pharyngite.

En tisane, elle est utilisée pour stimuler la digestion, contre les problèmes respiratoires et pour favoriser la régénération cellulaire en cas de blessure.

Pour approfondir :

Consoude : Comment utiliser cette plante riche en allantoïne ? http://emilie-m.suite101.fr/consoude-comment-utiliser-cette-plante-riche-en-allantoine-a30883 (Émilie Merlin)

Sur le même sujet