Le noni, fruit revitalisant et complément nutritionnel

Le noni est un fruit aux vertus revitalisantes, stimulantes et nutritives qui connaît un véritable engouement en France comme complément alimentaire.

Le noni, fruit du Morinda citrifolia , pousse dans les régions tropicales du monde (Asie, Océanie, Antilles, Amérique centrale), généralement en bord de mer. Cette plante peut atteindre 3 à 10 mètres de hauteur et donne des fruits toute l’année. "Noni" est l’appellation commerciale du fruit, il est généralement appelé "nono", "mûrier d’Inde" ou "pomme-chien". Le fruit est de la taille d’une grosse pomme de terre, de couleur jaune à blanchâtre. L’intérieur est de couleur brunâtre et plutôt dense. Son goût est amer et son odeur désagréable. Toutes les parties du Morinda citrifolia sont utilisées: fruits, feuilles, racines, fleurs et écorce. Le noni est traditionnellement utilisé depuis plus de deux mille ans pour ses nombreux usages médicinaux, notamment en Polynésie française, grande consommatrice et productrice de cette plante.

Les bienfaits du noni

Le fruit contient des fibres, des protéines, du fer, de la vitamine C, du calcium et du zinc.

En usage interne

Le noni permet d’augmenter la concentration, la vigilance et les performances physiques.

Il renforce le système immunitaire en prenant en charge la capacité naturelle du système immunitaire à lutter contre les maladies et les infections.

Il favorise la circulation sanguine et est efficace dans les cas d’arthrose, de rhumatismes, d’hypertension et de jambes lourdes.

Il contient des antioxydants qui débarrassent l'organisme des radicaux libres nocifs.

Le noni stimule la digestion et permet d’absorber plus de nutriments au niveau cellulaire.

Il soulage les troubles respiratoires tels que l’asthme.

Anti-infectieux, antiviral et antibactérien, il est utilisé contre les rhumes, angines, grippes…

Comportant de nombreux nutriments et antioxydants, il est également bénéfique pour la peau et les cheveux.

En usage externe : Les feuilles et les fruits traitent les plaies, les blessures, les brûlures, les inflammations, l’acné et les furoncles. Le jus des fruits frais permet de soulager les piqûres d’insectes ou d’animaux (serpents, poissons venimeux).

Comment consommer le noni ?

Le noni est utilisé sous forme de jus, nectar, comprimé, capsule et thé.

La posologie dépend de la forme sous laquelle le noni est présenté ; référez-vous à la notice pour connaître les doses quotidiennes. On trouve du noni dans les boutiques bio ; les magasins d’alimentation exotique (Indiens notamment) et les grandes surfaces commencent à le diffuser dans les rayons spécialisés « alimentation biologique et diététique ».

Législation européenne et études sur le noni

L’Europe ne considère pas le noni comme une plante médicinale, mais comme un complément alimentaire. L’Afssa ( Agence française de sécurité sanitaire des aliments ) attire l’attention sur le fait qu’aucune étude validée n’a fait état des effets bénéfiques de cette plante.

Le Dr Ralph Heinicke a trouvé en grande quantité dans le noni un alcaloïde, la Xéronine , qui, lorsqu’il est actif, répare les cellules endommagées et serait donc favorable à l’amélioration de nombreuses maladies ou symptômes. Une équipe de chercheurs d’Hawaï s'est intéressée aux premiers résultats obtenus par Heinicke et a entrepris une étude sur l’effet du noni dans le cas de tumeurs cancéreuses chez la souris. Les premiers résultats permettent de constater un renfort du système immunitaire augmentant la durée de vie de la souris malade.

Sur le même sujet