Le Shiitake, un champignon en complément de la chimiothérapie

Le Shiitake est un champignon prescrit au Japon pour réduire les effets secondaires de la chimiothérapie et booster le système immunitaire.
48

Le Shiitake, lentinus edodes , est un champignon originaire d’Asie qui pousse sur les arbres morts de shii , un proche cousin du chêne.

Il est consommé en Chine et au Japon depuis plus de 1000 ans d'abord pour ses qualités gustatives puis pour ses propriétés médicinales. Il était auparavant réservé aux empereurs et à ses serviteurs, c’est pour cela qu’on l’appelle couramment le «champignon des samouraïs».

C’est aujourd’hui le champignon le plus cultivé au monde après le champignon de Paris. La Chine produit à elle seule 1 400 000 tonnes de Shiitake par an.

Des propriétés nutritives et médicinales

Le Shiitake contient des protéines, lipides, glucides, fibres, vitamines A, B, B5, B6, B9, B12, C et D, zinc, magnésium, cuivre, sélénium.

C’est aujourd'hui l'une des sources les plus populaires de protéine au Japon et en Chine, se substituant à la viande. Il s’intègre parfaitement dans un régime végétarien, limitant les carences en protéine et en vitamine D.

Deux études japonaises réalisées sur l’homme dans les années 70 ont montré qu’une consommation de 9 grammes de Shiitake par jour (soit 10 champignons séchés), entraînait une baisse de 6 à 15 % du cholestérol, car il accélère le métabolisme et l’évacuation des graisses.

De plus, il contient une substance, l’éritadénine, un acide aminé qui a un rôle hypocholestérolémiant en réduisant les lipoprotéines.

Le Shiitake produit des interférons, il s’agit d’une substance émise par l’organisme ayant des propriétés antivirales et anti cancérigènes. Ces interférons ont une action régulatrice et stimulatrice du système immunitaire.

Les antioxydants permettent de lutter contre les radicaux libres à l’origine de certaines maladies cardiovasculaires, du cancer et du vieillissement prématuré de la peau.

Mais si le Shiitake est si populaire, c’est grâce au lentinane qu’il contient. Le lentinane est un polysaccharide purifié c'est-à-dire une macromolécule de glucides issue de plusieurs sucres élémentaires. Au Japon, cette substance est considérée comme un médicament et elle est prescrite sur ordonnance. Elle est utilisée en complément de la chimiothérapie pour prolonger et améliorer la vie des personnes atteintes de cancer.

Le lentinane réduit le nombre des lésions chromosomiques produites par les traitements anticancéreux et augmente le système immunitaire des patients.

Ce médicament extrait du Shiitake n’est utilisé qu’au Japon, il n’est pas reconnu en Europe et aux États-Unis.

De récentes études sur le lentinane ont montré de premiers résultats très encourageants sur les patients atteints du sida ou d’hépatite B.

Comment consommer du Shiitake ? Sous quelles formes ?

Dans les préparations médicinales, c’est le mycélium et les parties charnues du champignon qui sont utilisés sous forme de poudre. Il est conseillé de consommer 10 grammes par jour, au-delà de 15 grammes des diarrhées et des ballonnements peuvent survenir.

Le Shiitake est également consommé sous forme de champignon séché ou frais notamment en Asie où il rentre dans la composition de nombreuses soupes, plats et décoctions. On trouve ce champignon dans les magasins d’alimentation « bio », mais aussi dans les épiceries asiatiques.

La consommation régulière de Shiitake peut engendrer de l’hyperéosinophilie. Il s’agit d’une augmentation anormale des réactions immunitaires pouvant causer des allergies.

Pour approfondir :

Traitements naturels des effets secondaires de la chimiothérapie : http://emilie-m.suite101.fr/traitements-naturels-des-effets-secondaires-de-la-chimiotherapie-a28531 ( Émilie Merlin)

http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/EncyclopedieAliments/Fiche.aspx?doc=shiitake_nu

Sur le même sujet