L'hamamélis: pour une meilleure circulation sanguine

Couramment utilisé dans les cosmétiques, l'hamamélis est une plante aux multiples vertus médicinales.
207

L’hamamélis, Hamamélis virginiana , est un arbuste originaire d'Amérique du Nord. Les Amérindiens l’employaient pour la guérison des contusions, plaies, coupures et blessures musculaires. Ils se servaient également des branches de l’hamamélis pour faire des arcs.

Les colons américains, à leur arrivée sur le continent, se sont approprié cette plante qu’ils utilisaient pour les premiers soins en raison de ses propriétés astringentes. Aujourd’hui, cette plante est toujours très populaire en homéopathie puisque cinq millions de litres sont consommés chaque année aux Etats-Unis. En Europe, son action thérapeutique est controversée et l’hamamélis est surtout utilisée en cosmétique, dans les crèmes de jours ou les shampoings.

Les propriétés médicinales de l’hamamélis

  • Saignements: l'hamamélis renferme un assortiment de tanins, flavonoides et catéchols qui aident à diminuer les saignements ainsi que l’inflammation. L’hamamélis ressert les vaisseaux sanguins et diminue la perméabilité des capillaires. Les vaisseaux sanguins et la circulation sanguine sont renforcés. L’hamamélis est efficace dans les cas de règles abondantes, mais aussi de saignements de nez ou d’hémorragies légères.
  • Hémorroïdes: dans ce cas, les veines sont généralement fragiles et ont tendance à être enflammées. L'utilisation de l'hamamélis en usage externe (pommade) ou interne procure un soulagement à la douleur et contribue à atténuer les effets secondaires pouvant survenir en tonifiant le système veineux.
  • Jambes lourdes, couperose, varice, phlébite: ces maladies sont liées à un mauvais fonctionnement de la circulation sanguine. L’hamamélis par son action régulatrice de la circulation sanguine, tonifiante du système veineux et vasoconstricteur (diminue le calibre des veines) contribue à soulager les symptômes de ces maladies.

Les blessures

L'hamamélis en application externe soigne également les blessures, contusions, eczéma, piqûres d’insectes, coups de soleil, démangeaisons, désinfecte les plaies, diminue les douleurs musculaires, soigne l’irritation ou l’inflammation des yeux.

Posologie et effets secondaires

L’hamamélis se consomme en gélule, en poudre, hachée pour les infusions, en préparation liquide. On trouve également des pommades, onguent ou eau d’hamamélis pour les applications externes.

On en trouve en pharmacie ou dans les magasins d’alimentation biologique. La posologie est de 2 à 3 g par jour. Référez-vous à la notice d’utilisation.

Les effets secondaires sont rares, mais vous pouvez ressentir des douleurs stomacales, des nausées et constipations.

Les préparations liquides d’hamamélis peuvent contenir du sucre et de l’alcool. Il est donc fortement conseillé aux diabétiques, alcooliques et personnes souffrant d’insuffisance hépatique de consulter leur médecin généraliste avant de consommer de l’hamamélis liquide.

La controverse

L’eau d’hamamélis est une décoction des feuilles et des brindilles de l’arbuste contenant du tanin qui rend la préparation très astringente. A la fin du XIXe siècle, les fabricants ont adopté une nouvelle méthode de préparation à la vapeur, plus simple mais qui enlève entièrement le tanin de la plante. La préparation réalisée avec ce procédé est donc totalement inutile et les médecins homéopathes européens ont écarté cette plante de leurs étagères… Seules les préparations liquides sont concernées par ce problème. Les poudres, pommades, onguent ou décoctions à base d’écorce ne sont pas traitées par le même procédé et ont donc gardé toutes leurs propriétés. Les herboristes contemporains vendent donc rarement des extraits liquides d’hamamélis, cette production a quasiment été abandonnée.

Sur le même sujet