Pourquoi faisons-nous des cauchemars ?

Les cauchemars ont beau paraître anodins, ils sont parfois le signe de troubles non résolus.
18

Comprendre ce qui provoque les cauchemars peut vous aider à vous sentir mieux ou du moins, vous apporter la possibilité d'effectuer certains changements qui vous permettront de les éviter.

Un cauchemar est un rêve effrayant, angoissant ou obsédant (définition www.vulgaris-medical.com ). Ils sont relativement fréquents chez l'enfant de 3 à 6 ans (10 à 50% selon www.e-sante.fr ) et se raréfient chez l'adulte. Il peut y avoir certains rêves qui vous laissent dans un état de peur ou de stupéfaction sans pour autant être des cauchemars.

Cauchemar ou terreur nocturne ?

Terreurs nocturnes et cauchemars ne sont pas la même chose, bien que dans les deux cas vous soyez effrayé. Une des plus grandes différences est qu'ils ne se produisent pas au même stade de sommeil.

Les cauchemars se produisent pendant le sommeil paradoxal et le plus souvent, il est difficile de s'en souvenir. Ils sont très semblables à tout autre rêve, ils ont juste un thème négatif ou effrayant. Pourtant, ils peuvent être assez puissants pour perturber le sommeil à long terme.

Les terreurs nocturnes se produisent pendant la phase de sommeil lent profond et il est souvent impossible de se souvenir de l'objet de la terreur. Les terreurs nocturnes sont souvent liées à des symptômes physiques : cris, pleurs, levé brutal du lit, transpiration, tachycardie...

Pourquoi faisons-nous des cauchemars ?

Selon un rapport publié par l' US National Library of Medicine , il y a certains facteurs qui peuvent favoriser la production de cauchemar :

• La nourriture consommée avant le coucher : Un repas lourd, gras peut entraîner une quantité d'énergie intense. Le cerveau est plus actif et produit plus de rêves, parfois des cauchemars.

• Les troubles du sommeil : Certaines personnes souffrant de troubles du sommeil, en particulier la narcolepsie et l'apnée du sommeil.

• L'anxiété et le stress : Se coucher dans un état de stress ou d'angoisse libère certains types d'hormone qui peuvent conduire à des cauchemars.

• La réaction a certains médicaments, drogues ou alcool : il a été démontré que certains médicaments, la prise de drogue ou d'alcool favorisent l'apparition de cauchemars. Ils peuvent également survenir en cas de sevrage alcoolique, tabagique, toxicomaniaque ou chimique (antidépresseurs).

• Les changements majeurs de la vie : décès, divorce, problèmes financiers et d’autres événements stressants. Le cauchemar survient parce que les rêves, en général, ont souvent un rapport direct avec les événements de la journée ou récents, même quand ils ne sont pas spécifiquement négatifs.

• La fièvre : Les fortes fièvres peuvent conduire à des rêves ou des cauchemars plus intenses.

La signification psychanalytique du cauchemar

Les cauchemars sont des épisodes intenses de rêve qui ne doivent jamais être considérés comme insignifiants. Pour beaucoup de gens, ces épisodes sont très intenses et peuvent laisser un sentiment d'insécurité, d'angoisse ou de peur.

Selon la théorie freudienne, le cauchemar est un langage de l'inconscient : des pensées inacceptables, des angoisses refoulées, des événements ou souvenirs traumatisants... Un phénomène inconscient profondément enraciné, causé par des sentiments ignorés ou des perturbations profondes. Ces sentiments peuvent resurgir sous la forme de cauchemar souvent causé par un épisode vécu dans la journée ou la veille.

Dans ce cas, comprendre ce qui cause les cauchemars peut vous aider à faire face à certains problèmes quotidiens liés à ces sentiments refoulés. S'ils deviennent récurrents, n'hésitez pas à prendre contact avec un psychologue, un psychothérapeute ou un psychiatre qui vous permettra d'analyser les causes de ces phénomènes nocturnes perturbants.

À lire :

http://www.psychologies.com/Moi/Se-connaitre/Personnalite/Articles-et-Dossiers/A-quoi-servent-les-cauchemars

http://www.aufeminin.com/ma-psychologie/signification-des-cauchemars-f8452.html

Sur le même sujet