Bonnes et mauvaises associations alimentaires

Régimes dissociés ? Il y a plus simple. Règles nutritionnelles pour éviter d'associer des aliments incompatibles, protéines, glucides et lipides dans un juste équilibre.
34

Bien sûr, il y a les repas trop copieux, trop abondants, ah ! les repas de fête en famille avec les bons petits plats... mais en dehors de ces périodes d'agapes, il y a aussi au quotidien des mauvaises associations alimentaires que nous pouvons éviter et apprendre à reconnaitre pour équilibrer notre alimentation et retrouver un poids de forme et une santé au top.

Pour mincir, bien sûr, la quantité d'aliments que nous ingérons a son importance... mais les associations alimentaires jouent également un rôle crucial.

Exemples de mauvaises associations alimentaires, les inconvénients :

Chaque famille d'aliments a un processus de digestion bien particulier, par exemple, les protéines ont besoin d'un milieu acide pour être bien digérées, les glucides, eux, ont besoin d'un milieu plus alcalin qu'acide. Les fruits, quant à eux, ont un temps de digestion très rapides... s'ils sont consommés seuls. Nous comprenons donc facilement qu'en mélangeant trop de familles alimentaires au sein d'un même repas, nous ne nous facilitons pas la tâche question digestion.

Pour les personnes souffrant régulièrement de problèmes de digestion , ces éléments sont à prendre en compte pour faciliter le processus digestif.

Dans ce processus de digestion, de mauvaises associations alimentaires retardent inutilement la digestion des différents aliments, qui se mettent à fermenter, engendrant tout un cortège de problèmes connexes :

  • digestions lourdes, lentes et difficiles
  • somnolence post prandiale (ce qui veut dire en termes clairs avoir envie de dormir après le repas !)
  • nuits agitées
  • diarrhées ou constipation
  • mauvaise haleine... entre autres

Les bonnes associations alimentaires : trucs naturels pour améliorer la digestion

Il y a une catégorie d'aliments qui a "tout bon" : les légumes (cuits à la vapeur de préférence pour ne pas là encore associer d'éléments retardant la digestion) ! En plus d'être des aliments idéals pour le régime Index Glycémique , les légumes n'interfèrent pas avec le processus digestif des autres aliments.

Si vous voulez retrouver la forme en favorisant la bonne élimination des déchets et toxines, tout en favorisant l'assimilation et en réduisant donc le stockage corporel, quelques règles simples d'associations alimentaires peuvent vous aider :

  • légumes crus ou cuits + protéines (viande, poisson, oeufs, fromage...)
  • légumes crus ou cuits + glucides (pâtes, riz, céréales, pommes de terre....)
  • fruits toujours à part des repas pour ne pas fermenter pendant la digestion des autres aliments

Au quotidien, les proportions dans notre assiette pour un bon équilibre alimentaire et nutritionnel

En dehors des problèmes récurrents de digestion et des cures de détoxination ou des régimes, on peut se souvenir de ces règles d'associations alimentaires en changeant les proportions d'aliments dans notre assiette, c'est tout simple !

Ainsi, dans un même repas, si nous consommons une quantité importante de protéines, veillons à ne prendre qu'une petite portion de glucides, et inversement. Par exemple, si nous consommons un bon steak, veillons à l'accompagner de légumes verts et d'une seule pomme de terre à l'eau par exemple, et non d'une énorme assiette de frites sans légumes ! Ou si nous mangeons de délicieuses pâtes à la bolognaise, pas trop de sauce, et un soupçon de parmesan pour faire de ce repas un repas plutôt axé sur les glucides !

Sur le même sujet