Bons de réductions et codes promo: bons plans et adresses

Devenus monnaie courante en ces temps de crise, voici de bonnes adresses pour trouver bons de réductions, coupons, et codes promo en ligne ou à imprimer.

D'après 60 millions de consommateurs, près de 95% des foyers français ont recours aux bons de réduction (60 millions de consommateurs, Hors Série 151). Les bons de réduction reçus dans nos boîtes aux lettres ont bien évolué avec des entreprises comme Groupon qui se basent entièrement sur le système du coupons de réduction à imprimer en ligne.

Les chiffres et les avantages de ce système

Né aux Etats-Unis avec la marque Coca Cola en 1887 (vous pouvez voir ici le tout premier coupon de l'histoire) le coupon de réduction s'est répandu comme une traînée de poudre outre-atlantique avec ce nom français qui a donné lieu à une activité : le "couponing", qui consiste à collectionner et utiliser les bons de réduction reçus par la poste, trouvés directement sur les produits en vente chez des commerçants, et plus récemment, dénichés sur Internet via des sites spécialisés. (1)

Les coupons sont arrivés en France dans les années 70, mais crise oblige, leur utilisation y connaît un pic depuis l'année 2008. Notons également que le modèle "Groupon", système d'achats groupés avec bons de réduction à imprimer basé sur le nombre d'acheteurs d'un "deal", et reproduit par de nombreuses sociétés, n'est pas estimé comme viable à long terme (2) à l'inverse des coupons classiques qui ne connaissent pas la crise.

"En 2009, 6 milliards de coupons ont ainsi été émis par 700 industriels – contre 240 millions au début des années 1990 –, qui répondent au besoin de “bons plans” des consommateurs." ( Sources : Pointsdevente.fr, 25 janvier 2010). Le but des entreprises est clairement de fidéliser le consommateur en lui faisant découvrir de nouveaux produits, et cela marche, qu'il s'agisse des bons de réductions sur papier ou des coupons à imprimer sur Internet puisque "82% des clients reviennent dans le commerce où ils ont utilisé un bon. " ( Sources : Webactus.net).

Les bonnes adresses

Si pour les entreprises, le couponing représente une opération marketing et publicitaire rentable, pour le consommateur, il en va de même puisque les coupons et autres bons de réduction permettent d'obtenir des réductions intéressantes, voire dans certains cas, des remboursements les fameux "100% remboursés".

Surfant sur la vague du plus connu des sites pour trouver des bons de réduction à imprimer en ligne, www.radins.com , offrant à ses utilisateurs échantillons gratuits, codes promos et coupons, de nombreux sites de coupons et bons de réduction en ligne sont à découvrir : citons par exemple 1001reductions.com, codepromo.com ou encore ma-reduc.com. Vous y trouverez notamment des bons de réduction classés par catégorie et par boutique, des échanges de bons de réduction et de codes promos entre internautes.

Comment les utiliser au mieux pour économiser?

Comme pour de nombreux "bons plans", le consommateur averti tirera entièrement parti de ces offres promotionnelles en suivant quelques conseils d'utilisation :

  • avant chaque achat important, en ligne ou en magasin, ayez le réflexe "code promotionnel" en allant vérifier sur les principaux sites de couponing si des réductions existent
  • vérifiez bien les conditions d'utilisation de chaque bon de réduction, la date limite de validité, le montant minimal d'achat éventuel par exemple.
  • inscrivez-vous sur des plateformes d'échanges entre internautes, comme ma-reduc.com, qui fonctionne sous la forme d'un réseau social avec forum d'échanges de bons plans. Ce site vous rémunère également (de petites sommes) si vous êtes le premier à lui signaler l'existence d'un bon de réduction.
  • si vous passez par un site d'achats groupés comme Groupon... pensez à utiliser votre bon car "35% des acheteurs de coupons de réduction ne les utilisent pas et ont donc payés pour rien une somme qui va entièrement dans la poche de Groupon" ! (Sources : Challenges, 7-11-2011)
article

(2) : voir à ce sujet l'article spécialement consacré à l'entrée en bourse de Groupon, et aux doutes du secteur financier sur la viabilité d'un tel modèle à moyen et à long terme dans Challenges du 7 novembre 2011.

Sur le même sujet