Jacqueline de Romilly : première femme au Collège de France

L'académicienne Jacqueline de Romilly a rejoint ceux qu'elle vénérait par dessus tout, les grands auteurs de la Grèce antique à qui elle avait tout consacré

Première femme à enseigner au Collège de France, académicienne, amoureuse de la Grèce antique, de ses auteurs, de sa philosophie et de sa littérature, Jacqueline de Romilly est partie rejoindre ceux à qui elle avait voué sa vie le 18 décembre 2010 à l'âge de 97 ans.

Jacqueline de Romilly : une vie à la lumière de la Grèce antique, de ses auteurs et de ses penseurs.

Chantre de la littérature et de la pensée de la Grèce antique, Jacqueline David est née le 26 mars 1913, à Chartres. Fille d'un normalien et d'une romancière, Jacqueline a les lettres dans le sang, la littérature dans l'âme.

Dès sa jeunesse, elle se démarqua dans un univers intellectuel particulièrement mysogine en devenant non seulement la première lauréate du Concours général, mais aussi la première femme à intégrer la prestigieuse Ecole Normale Supérieure de la rue d'Ulm, temple du savoir et des belles lettres... D'origine juive, elle fut contrainte à cesser d'enseigner en 1940, passant son doctorat en lettres en 1947 seulement, avant de rejoindre l'Université de Lille pour y enseigner la langue et la littérature grecques.

Elle fut également la première femme à gagner une chaire au Collège de France en 1973, et elle ne fut "battue" que par Marguerite Yourcenar à l'Académie française puisque Jacqueline de Romily ne fut "que" la seconde femme à siéger parmi ces "immortels" tous masculins jusqu'alors, faisant son entrée à l'Académie en 1988

L'oeuvre de Jacqueline de Romilly : la redécouverte par le grand public de la Grèce antique grâce à ses ouvrages

Jacqueline de Romilly fut non seulement une enseignante, mais aussi un auteur oeuvrant inlassablement pour la diffusion de la culture et de la pensée des grecs anciens. Elle nous laisse de précieux ouvrages sur les tragiques grecs, se penchant plus particulièrement sur l'oeuvre de Thucydide, Euripide ou Homère.

Elle a également beaucoup oeuvré pour l'apprentissage des langues anciennes, et notamment du grec (elle a préfacé la méthode Assimil d'apprentissage du grec ancien, qui a connu un franc succès fort inattendu lors de sa sortie !). Vous trouverez ici une bibliographie des œuvres de Jacqueline de Romilly.

Jacqueline de Romilly : son combat pour la liberté et en faveur de l'enseignement

Ce qu'elle a cherché à nous faire redécouvrir et ce qu'elle nous laisse en héritage : les fondements de la démocratie, la liberté, les racines de la littérature occidentale. La Grèce lui attribua d'ailleurs la nationalité grecque en 1995, et Jacqueline de Romilly fut nommée ambassadrice de l'héllenisme en l'an 2000. Ces dernières années, Jacqueline de Romilly avait également beaucoup travaillé en faveur de l'enseignement au sein d'associations œuvrant pour la promotion de la culture et de la démocratie en les replaçant au cœur du "débat citoyen".

Pour ceux qui n'ont pas eu la chance d'entendre Jacqueline de Romilly témoigner de sa passion pour la littérature et la pensée de la Grèce antique, cette brève vidéo la montre en train d'expliquer l'émerveillement, la surprise sans cesse renouvelée devant ces textes, fondements de la littérature et de la pensée occidentales.

Sur le même sujet