Le mythe de Faust et ses métamorphoses

Né au XVIe siècle en Allemagne, le mythe de Faust est devenu intemporel, universel. Revenons sur les origines et les transformations artistiques de Faust
312

Après l'attribution du Lion d'Or au "Faust" du Russe Alexander Sokourov au palmarès de la 68e Mostra de Venise le 10 septembre 2011, penchons-nous sur la naissance et l'évolution d'un mythe, plus que d'un personnage : qui est ce Docteur Faust, quel est son mythe, quelles sont ses métamorphoses littéraires et artistiques?

Faust : naissance d'un mythe, quelles sont les origines de Faust ?

Littérature contemporaine ou moderne, opéra, drame, cinéma, télévision ou arts plastiques, les incarnations du mythe de Faust sont nombreuses et ne cessent d'être renouvelées, comme en témoigne le film Lion d'Or de la Mostra de Venise, Faust, d'Alexander Sokourov.

Revenons sur les origines du mythe : et plus exactement, sur les éléments biographiques bien réels d'un certain Johann Faust, (certains lui attribuent le prénom de Georg) qui a vécu dans l'actuelle Allemagne du Sud au tout début du XVIe siècle.

Humaniste ou charlatan ? Savant, astrologue, maître, les anecdotes ne manquent pas sur les prouesses du "Docteur" Faust, à tel point qu'une première biographie de l'obscur personnage parait, sans auteur nommé, vers 1580, soit quarante ans après la mort de Johann Faust. Cette première biographie évoque déjà le "pacte" tissé entre Faust et Mephistophélès, seule explication possible des prodiges, prouesses et réussites du personnage. La biographie se conclut sur la mort atroce et les châtiments éternels encourus par Faust en "récompense" des quelques années de pouvoir terrestre dont il a bénéficié... le mythe est né.

Faust : les premières incarnations littéraires du mythe, Marlowe et Goethe

C'est d'une traduction en anglais de cette histoire de Faust que Christopher Marlowe tirera l'une de ses plus célèbres tragédies, "La tragique histoire du Docteur Faustus", en 1590. Faust y est l'homme de la Renaissance : celui qui transgresse les frontières du monde connu pour s'aventurer vers un monde nouveau, ambitieux, un homme que l' hybris mène inéluctablement à la damnation.

Au gré des traductions, le mythe de Faust se propage en Europe, déjà métamorphosé par l'interprétation de Marlowe, prenant à chaque époque le visage des transgressions du jour.

C'est ainsi que nous retrouvons Faust en héros romantique sous la plume de Lessing, de retour dans son Allemagne natale, chantre des connaissances des Lumières, avant de connaitre l'une de ses plus célèbres métamorphoses sous la plume de Goethe.

Révolte, démesure, alchimie, amour et passion, apparition du personnage de Marguerite, jeune héroine naïve séduite puis abandonnée par Faust, Goethe transforme le mythe en lui appliquant l'hésitation romantique, entre noble idéal et assouvissement immédiat des passions. Faust a hanté Goethe tout au long de sa vie, entre le "Urfaust" et la deuxième partie de sa tragédie, tardive, où l'on voit Hélène de Troie, convoquée par Faust, qui l'épouse et lui donne un enfant, incarnant le génie poétique romantique...

Faust passe à la musique et à l'écran : les évolutions du mythe au XIXe siècle et au XXe siècle

Le romantisme européen restera profondément marqué par la vision de Goethe du personnage de Faust: chez Nerval, chez Byron, chez Mary Shelley ( mère de Frankenstein), chez Villiers de l'Isle Adam ou chez Ibsen, les élans faustiens affleurent en permanence, et Faust est tellement présent et incarne les valeurs des enfants du siècle au point qu'il passe à la peinture ( Delacroix ), à l'univers musical ( Berlioz ) et à l'opéra ( Gounod ), s'attachant à la figure de Marguerite, délaissée par Faust poursuivant Mephisto. Après Goethe, qui a cristallisé le mythe entre Faust, Mephisto, Marguerite et Hélène, c'est l'opéra de Gounod qui sera la prochaine pierre de touche des adaptations artistiques du mythe de Faust : une métamorphose de plus.

Ainsi, le cinéma ne sera pas en reste : dès le début du XXe siècle, Gounod inspirera près d'une vingtaine d'adaptations cinématographiques.

La caractéristique de Faust est de prendre à chaque époque la forme des aspirations de l'homme contemporain : de l'homme de l'époque Moderne au pré-romantisme, de la Renaissance à l'époque contemporaine, de l'utilisation alchimique des connaissances scientifiques au "pacte du pouvoir, à l'utilisation ou non de la bombe atomique "pour arrêter une guerre inhumaine et injuste" ... Faust : "exprime combien la liberté humaine est capable de s'engager à fond dans le mal, jusqu'à se lier à lui (on connaît les déterminismes psychologiques du crime, de l'habitude, du conformisme) et à s'aliéner tout à fait. C'est même le désir le plus profond de l'homme (désir d'éternité, impatience des limites ou volonté de s'affirmer) qui l'induit en cette tentation radicale. Faust nous rappelle en somme que tout homme doit choisir, engager sa liberté entre le bien et le mal ; ici, plus précisément, entre la fidélité à Quelqu'un et l'aliénation à un Autre."(1)

(1) : André DABEZIES (professeur à l'université de Paris-I, ancien président de la Fondation pour les études de défense nationale)

(2) : le Faust de Goethe, ses origines et ses formes successives, Adolphe Bossert.

(3) : Liste d'oeuvres artistiques inspirées par Faust

Sur le même sujet