Les "Juvenilia" des Brontë exposés à la British Library

L'exposition "Out of this World", consacrée à la Science fiction à la British Library, donne un nouveau regard sur les écrits de jeunesse des sœurs Brontë
13

Les sœurs Brontë et leur frère Branwell, précurseurs de la science fiction ? C'est la thèse soutenue par l'exposition Out of this World qui a lieu du 20 mai au 25 septembre 2011 à la British Library . Plus précisément, ce sont les écrits de jeunesse de la fratrie, ou "Juvenilia", qui attirent tous les regards, une bonne occasion pour se pencher sur la créativité impressionnante des enfants Brontë.

Les oeuvres de jeunesse des soeurs Brontë: un univers imaginaire riche, de la science-fiction?

L'univers imaginaire des enfants Brontë (Charlotte, Branwell, Emily et Anne) est particulièrement riche et singulier : la fratrie Brontë, isolée dans le presbytère paternel d'Haworth au coeur du Yorkshire, s'est nourrie très tôt des magazines littéraires et des romans qui parvenaient à Haworth. Leurs jeux d'enfants? L'écriture, entre fiction, épopée, mythologie et personnages récurrents.

Le révérend Brontë ayant offert des petits personnages de bois à ses enfants, ceux-ci commencèrent à rédiger les aventures de leurs jouets en créant un royaume fictif

Leur univers fictionnel global se nommait à l'origine la "fédération de la ville de verre" (Glass Town Con-Federation), avant que les quatre enfants ne se séparent pour rédiger les sagas des deux royaumes distincts de Gondal (Royaume d'Emily et d'Anne) et d'Angria (pour Charlotte et Branwell).

Leurs écrits de jeunesse développent l'histoire de ces royaumes fictionnels, dont les enfants se posaient en "dieux" ou "genii". Non contents de créer l'histoire, les lois, les coutûmes, les généalogies de leurs personnages, les Brontë dessinaient également les cartes de leurs royaumes (vous pouvez en voir une illustration ici ). Il est d'autant plus surprenant de constater l'effervescence créatrice de cette fratrie que les enfants Brontë commencèrent à élaborer leurs sagas alors qu'ils avaient à peine une dizaine d'années.

Exposition sur l'oeuvre des Brontë à la British Library: l'occasion de découvrir les Juvenilia

ici

Mike Ashley , curateur de l'exposition "Out of this World", précise que l'on peut retrouver dans les écrits de jeunesse des enfants Brontë des points précurseurs de la "fan fiction" contemporaine, élaborant un monde fictionnel et imaginaire très riche peu commun à leur époque, même s'il est devenu plus accessible aujourd'hui, en particulier après la création de la Terre du Milieu par J.R.R. Tolkien. Ces écrits de jeunesse influencèrent les oeuvres ultérieures des soeurs Brontë: notons qu'un bon nombre des poèmes d'Emily sont liés à Gondal, l'univers imaginaire qu'elle partageait avec Anne. Voici une illustration de l'un des exemplaires des "juvenilia" des enfants Brontë, datant de 1829 : Emily avait à l'époque 11 ans, Anne 9 ans, Charlotte 13 ans, et Branwell 12 ans. Ce minuscule manuscrit mesure à peine quelques centimètres: la British Library en conserve seulement 3 exemplaires, il en existait des centaines à l'origine, témoins de la créativité extraordinaire d'enfants au destin singulier.

A lire pour aller plus loin : Karen Smith Kenyon, The Brontë Family - Passionate literary geniuses, Oxford World's Classics, 2002

Sur le même sujet