Traitements naturels des effets secondaires de la chimiothérapie

Certaines plantes peuvent vous aider à prévenir et traiter les problèmes cutanés, à préserver votre peau et vos cheveux après le traitement contre le cancer
460

Pendant et après une chimiothérapie ou une radiothérapie, les effets secondaires du traitement sur la peau, les poils, les cils ou les cheveux sont parfois lourds de conséquence. D'autre part, les plantes peuvent également vous aider à soulager les les effets secondaires sur votre organisme de ces traitements. Voici quelques idées de plantes qui peuvent vous aider à préserver et renouveler votre peau et vos cheveux de manière naturelle, et à soulager les maux de la chimio.

Traitements naturels de la peau en cas de chimio ou radiothérapie: quelles plantes utiliser?

L'aloe vera ou aloès est l'une des plantes à privilégier pour prendre soin pour votre peau pendant et après le traitement du cancer. Remède naturel souverain en cas de brûlures, l'aloe prend également soin de votre peau en remédiant aux effets secondaires de la chimio. Comme l'ont montré ces études scientifiques, l'aloe permet de soigner les dermatites et les lésions cutanées provoquées par les radiations en accélérant la cicatrisation et le renouvellement cellulaire. (C'est d'ailleurs une raison pour laquelle l'aloe est considéré comme un excellent anti-ride et soin cutané en général !).

Vous pouvez adopter l'usage de gel d'aloe vera en guise de crème de jour et de crème corporelle pendant toute la durée du traitement. Une crème au calendula (par exemple en boutique bio de la marque Welleda) peut également être très utile, pensez dans ce cas à l'appliquer en couche épaisse comme un masque sur votre visage. En effet, le calendula apaise les rougeurs et chouchoute les peaux irritées tout en soignant les lésions cutanées.

Protéger ses cheveux, cils et sourcils pendant une chimio ou radiothérapie: les soins naturels

Parmi les effets secondaires les plus difficiles à vivre d'une chimio ou radiothérapie, la chute des cheveux, cils et sourcils occupe une bonne place. Si l'on sait que les cheveux finissent par repousser quelques semaines, au plus quelques mois après le traitement, vous pouvez tenter de les protéger et d'accélérer leur repousse.

Bien entendu pendant le traitement, stoppez tout traitement agressif : permanente, colorations, lissages sont à éviter. Vous pouvez laver vos cheveux avec un shampoing doux à l'aloe vera (que l'on trouve soit en boutique biologique, soit dans le rayon Cosmétiques bio de certaines grandes surfaces. Pensez aussi à appliquer sur vos cheveux régulièrement du gel d'aloe en masque. Pour favoriser et stimuler la repousse des cheveux et des cils, pensez à la tisane d'ortie : riche en silicium , non seulement elle chasse les toxines et stimule l'élimination, mais de plus elle est idéale pour favoriser la repousse des ongles, cheveux et cils.

Traitements naturels pour soulager les maux de la chimio ou de la radiothérapie : quelles plantes?

Pour soulager les nausées et les vomissements pendant le traitement, pensez au gingembre. Cette plante qui est aussi efficace en tisane contre les nausées des maux de transport ou pour traiter les problèmes de digestion, vous aidera à réduire les effets des états nauséeux après les traitements. Vous pouvez aussi acheter de l'huile essentielle de menthe poivrée, à garder sur vous pour la respirer ou vous masser les temps avec quelques gouttes en cas de nausée.

Après le traitement, pensez aussi à faire une cure de ginkgo biloba. Cet arbre qui représente l'une des plus anciennes espèces d'arbres connus (soit près de 200 millions d'années) est la plante du survivant ! En effet, on constate souvent qu'après des catastrophes naturelles ou des désastres provoqués par l'homme, comme par exemple Hiroshima, le ginkgo biloba survit et repousse même dans les zones totalement dévastées. Cet arbre qui peut atteindre 2500 ans est également l'une des sources d'anti-oxydants les plus remarquables : pensez à le prendre en cure sous forme d'ampoules ou de gélules. (Attention toutefois : il est connu également pour fluidifier le sang, pensez-y si vous êtes déjà sous traitement de fluidifiant sanguin). Certains préconisent également d'ajouter du miso à son alimentation (sources : Biocontact N° 213), le miso (pâte fermentée à base de soja) car le miso contient un chélateur de métaux toxiques ou cancérigènes : à inclure chaque jour sous forme de soupe au miso, par exemple.

Bien entendu, en cas de doute ou de question, les avis de vos médecins et les conseils de votre pharmacien vous aideront à mieux choisir les traitements naturels complémentaires à votre traitement principal.

Pour aller plus loin :

Jean Valnet, La phytothérapie : traitement des maladies par les plantes , Le Livre de Poche n°7889, Paris, 1983

Sur le même sujet