Le coup de chaleur chez le chien

Le coup de chaleur, urgence chez le chien, très fréquent en été demande une prise en charge et un traitement rapide. La prévention reste la mesure phare.
58

Les situations à risque

Trois facteurs sont incriminés : forte chaleur, soleil et voiture.

Le cas le plus fréquent est le chien laissé dans une voiture exposée au soleil, mais aussi à l'ombre. L'habitacle va subir un effet de serre et se transformer rapidement en véritable étuve. Des études ont montré que la température intérieure d'une voiture peut monter jusqu'à 49°, alors qu'elle est garée à l'ombre par 29° de température extérieure avec un risque de mortalité de l'animal de 50% après 50 mn d'enfermement.

Une exposition prolongée au soleil peut aussi entraîner un coup de chaleur fatal. C'est le cas du chien qui va rester dehors ou passer sa journee sur la plage sans un coin d'ombre, mais aussi car ça m'est arrivé dans ma pratique le chien qui a fait une virée en bateau pour découvrir les calanques en plein midi et qui est resté sur le pont.

Mais le coup de chaleur peut aussi bien arriver après un effort prolongé ou violent. Ce dernier cas est plus fréquent chez les chiens sportifs et les chiens de chasse.

Pourquoi le chien est sensible au coup de chaleur ?

Tout simplement parce que le chien a un système de régulation de la température bien à lui. Ne possédant pas de glandes sudoripares, il ne peut donc pas transpirer comme nous le faisons (sa seule possibilité de sudation est au niveau des coussinets).

Il régule sa température par la respiration. Ainsi la respiration rapide du chien, gueule ouverte et langue pendante lui permet de maintenir constante sa température interne.

Si ce mécanisme de régulation fonctionne très bien en milieu habituel et aéré, il a toutefois ses limites par temps très chaud et humide et a fortiori dans un milieu clos et surchauffé.

De plus si tous les chiens peuvent être sujet au coup de chaleur certains peuvent y être plus sensibles. Ce sont les chiens au pelage sombre, les plus jeunes et les plus âgés, ceux présentant des signes de maladies cardiaque ou pulmonaire, les chiens souffrant d'épilepsie lors de crises convulsives particulièrement longues.

Mais aussi les chiens à museau aplati, ceux qu'on appelle brachycéphales, comme les bouledogues, les boxers....

Comment se manifeste le coup de chaleur ?

Dans une atmosphère surchauffée le chien va se mettre à respirer de plus en plus vite, mais le système ayant des limites, il ne va progressivement plus pouvoir réguler sa température et celle ci va progressivement monter jusqu'à 41° voir plus : c'est le coup de chaleur.

L'animal peut se mettre à vomir, l'oxygénation se fait moins bien notamment au niveau cérébral. Il devient "absent", hagard, sa langue et ses babines deviennent violacées puis se mettent à bleuir. On peut également constater une perte d'équilibre et des convulsions.

Un œdème cérébral va alors se mettre en place entraînant alors coma puis mort par choc thermique en quelques minutes.

Que faire en cas de coup de chaleur ?

Le coup de chaleur est une urgence vitale. Plus l'hyperthermie persiste plus le pronostic vital est engagé.

Le premier réflexe à avoir est de refroidir le chien soit en le douchant à l'eau froide, soit en le recouvrant de linges humides et prévenir le plus rapidement possible le vétérinaire le plus proche pour une prise en charge rapide.

Il faut retrouver une température normale (38,5°-39°) dans les 30 à 60 minutes.

Si le chien est en état de choc, il faudra aussi sans doute pratiquer une oxygénation, un traitement anticonvulsivant, une réhydratation par perfusion et la prise en charge de l'œdème cérébral.

Une surveillance accrue pendant 2 à 3 jours s'impose, la mortalité restant importante dans les 48h suivant le coup de chaleur, mais aussi parce que ce dernier peut avoir de multiples répercussions : troubles cardiaques, hépatiques ou rénaux entre autre. Un bilan sanguin s'avère donc aussi indispensable pour d'éventuelles suites au traitement.

Des précautions s'imposent.

  • Pour le coup de chaleur comme bien souvent mieux vaut prévenir que guérir, donc :
  • Par temps chaud et humide ne jamais laisser un chien enfermé dans une voiture ou au endroit mal ventilé même pour quelques minutes.
  • Évitez les promenades aux heures les plus chaudes.
  • Évitez les efforts importants ou violents par forte chaleur.
  • Pensez à laisser un accès a de l'eau à volonté et à ménager un coin ombragé et ventilé.
  • En voiture toujours veiller à avoir de l'eau pour donner à boire et mouiller votre chien. Comme pour nous un brumisateur peut s'avérer fort utile.

Sur le même sujet