Le mal des transports chez le chien

Le mal des transports est relativement fréquent chez le chien et peut rendre chaque voyage une véritable épreuve. Solutions et traitements.
Advertisement

On appelle mal des transports les sensations nauséeuses éprouvées par le chien lors de voyages que ce soit en voiture mais aussi en train, en bateau ou encore en avion. Elles s'apparentent à notre mal de mer.

Le mal des transports peut rendre très vite tout déplacement compliqué et poser de nombreux problèmes allant même parfois jusqu'à vous dissuader de voyager avec votre chien.

Quels sont les chiens sujets au mal des transports ?

On considère aujourd'hui qu'un chien sur six est touché par le mal des transports.

Il est certes plus fréquent chez les jeunes et à tendance à s'estomper lorsque l'animal vieillit.

Toutefois pour certains chiens le trouble peut persiste toute leur vie.

Manifestations du mal des transports.

Il se manifeste très souvent par des vomissements.

Mais en l'absence de ceux ci il est plus difficile à mettre en évidence. Il faut alors déceler les signes de nausée plus discrets comme halètement, hypersalivation et déglutition à répétition.

La cause du mal des transports.

Le facteur principal du mal des transports est un dysfonctionnement de l'oreille interne du chien, système principal de sa perception de l'orientation et du mouvement. Comme chez nous les récepteurs de l'oreille interne sont très sensibles aux changements de direction et de vitesse et c'est leur surstimulation lors de ces déplacements qui provoque cet état.

D'autres facteurs procèdent aussi de cet état comme l'enfermement, le stress, l'anxiété, les odeurs...

Gérer et traiter le mal des transports

Lors de grands déplacements, si votre chien est sujet à la nausée évitez de lui donner à manger avant le départ.

En voiture essayez de maintenir une température tempérée et pensez à ventiler l'habitacle en ouvrant très légèrement les vitres.

Essayez d'adopter une conduite souple et sans à coup, et en plus c'est économique en carburant.

Des pauses régulières peuvent aussi soulager votre chien.

Si ces mesures ne suffisent pas, ils existent des médicaments tranquillisants ou anti nauséeux qui donnés une à deux heures avant le départ qui se relèvent très efficaces.

Demandez conseil à votre vétérinaire, il saura vous proposer le médicament qui convient le mieux à votre chien en fonction de la durée de votre voyage et du mode de transport choisi.

On peut aussi habituer le chien au stress de la voiture en lui faisant faire pour commencer de petits séjours en voiture moteur arrêté, puis à l'arrêt moteur en route, avant de commencer par de courts trajets. Cet apprentissage doit être très progressif.

Advertisement
1