L'aloe vera, une source incroyable de bienfaits naturels

L'aloe vera, tout le monde en parle... En cosmétologie, en pharmacologie ou comme complément nutritionnel, ses bienfaits sont reconnus mondialement.
15

L’aloe vera, appelée communément aloès ou lys du désert, est tendance. On le retrouve partout… Dans notre alimentation, nos produits de beauté, nos médicaments, il constitue toujours un ingrédient de choix dont les innombrables qualités sont mondialement reconnues.

Faisons connaissance avec cette plante hors du commun que certains n’hésitent pas à qualifier de «miraculeuse» !

C’est quoi, l’aloe vera ?

L’aloe vera est une espèce d’aloès originaire de la Péninsule Arabique, de l’Afrique du Nord, des Iles Canaries et du Cap Vert. Comme l’ail, l’oignon ou l’asperge ou la tulipe, la plante appartient à la famille des liliacées.

Dotée de feuilles épineuses pouvant atteindre quatre-vingts centimètres de haut, l’aloe vera produit des fleurs jaunes ou orangées disposées en épis. Son fruit est en forme de capsule.

La pulpe est recueillie dans les parties vertes de la plante, celle-ci ressemblant à du gel. Déjà, à l’état brut, ce liquide sirupeux possède des propriétés curatives.

Facile à cultiver, l’aloe vera est maintenant planté à grande échelle aux Etats-Unis, aux Caraïbes, aux Philippines et dans de nombreux pays chauds.

Une plante dont les bienfaits sont reconnus depuis la nuit des temps

Des tablettes d’argile aux caractères cunéiformes, retrouvées sur le site de Nippur et datant du troisième millénaire avant JC, prouvent que les Sumériens connaissaient déjà les vertus thérapeutiques de l’aloe véra.

A la même époque, les chinois référençaient déjà dans le Pen T’Sao (un ouvrage sur les plantes médicinales) la fameuse plante dont les vertus étaient considérées comme « majeures », surtout pour soigner les brûlures.

Au deuxième millénaire avant JC, les Mésopotamiens insistaient également sur les qualités thérapeutiques de l’aloe vera (Tablettes cunéiformes du site d’Elba). Les Egyptiens, à la même époque, incluaient déjà l’aloes dans leurs préparations de médicaments, comme l’atteste le papyrus trouvé par Elbers sur le site de Louxor. On raconte que les reines Nefertiti et Cléopâtre appréciaient déjà ses bienfaits.

Les Arabes, dès le VIe siècle avant JC, vendaient des extraits composés de sève et de pulpe d’aloès pour servir de laxatifs et pour des usages externes et internes. Son succès provoqua sa diffusion en Asie et au Moyen-Orient.

Les Indiens l’appelaient « guérisseur silencieux » et considéraient l’aloe vera comme une plante majeure capable de soigner différentes sortes de maladies.

Les Mayas se plaisaient à appeler l’aloe vera la « fontaine de jouvence ».

Chez les Grecs et chez les Romains, Hipporcrate, Aristode, Celsus ou Dioscoride vantaient les bienfaits de l’aloès utilisé comme laxatif, mais aussi comme coagulant. La plante s’utilisait aussi pour embellir la peau, soigner les blessures et les contusions et même pour stopper la chute des cheveux.

En revanche, les Européens ne découvriront l’aloès qu’à la Renaissance et ne retiendront que ses propriétés laxatives. A partir du XIXe siècle, on lui découvrira d’autres vertus. En fait, c’est Bill Coats , un pharmacien originaire du Texas, qui réussira à stabiliser la pulpe fraîche de l’aloe vera et qui permettra une commercialisation mondiale tous azimuts.

Source : Docteur Donadieu , L’Aloès pour votre santé

Une plante riche en éléments actifs

L’aloe vera est extrêmement riche dans sa composition d’ingrédients bénéfiques pour la santé : sa feuille contient plus de 75 éléments nutritifs, 200 autres composants, 20 minéraux, 18 acides aminés et 12 vitamines (dont A, B et E indispensables à la peau). A noter que 7 des acides aminés ne peuvent être fabriqués par l’organisme humain.

Beaucoup de laboratoires et de marques cosmétiques s’intéressent à l’aloe vera et l’incluent dans les ingrédients de leurs médicaments ou de leurs soins Beauté.

Par exemple, la marque Planter’s en Italie (marque distribuée en Europe et depuis peu, en Tunisie) a consacré toute une gamme à l’aloe vera et décline une ligne de soins concentrée aux extraits de la plante pour le visage, le corps et les mains.

Les bienfaits de l’aloe vera

Si on écoute certains fans de la plante, y compris scientifiques, l’aloe vera serait la panacée contre tous les maux, voire à des maladies aussi graves que le cancer.

Restons prudents… La plante ne remplacera jamais un médicament. Pourtant, ses bienfaits ont été prouvés en :

1- Dermatologie, pour être hémostatique, anesthésique, bactéricide et anti-inflammatoire. Les résultats pour soigner l' acné sont impressionnants.

2- Nutrition : la pulpe de l’aloe vera rééquilibre les défenses et booste l’immunité en apportant, dans le cadre d’une complémentation alimentaire, des éléments vitaux tels qu’acides aminés, minéraux, oligo-éléments et vitamines.

3- Cosmétologie pour ses propriétés astringentes, adoucissantes et protectrices. L’aloe vera rééquilibre le pH cutané, régénère la peau et la nourrit en profondeur.

4- Amélioration de la digestion grâce aux nombreux enzymes contenus dans la plante et régularisation du transit intestinal.

Source : Docteur Donadieu , L’Aloès pour votre santé

L’aloe vera ne présente normalement aucune contre-indication, mais...

La consommation de la pulpe fraîche ou de produits à l’aloe véra sous forme stabilisée, et en doses raisonnables, ne présente aucun danger comme l’attestent de très nombreux travaux scientifiques publiés depuis une vingtaine d’années : aucune toxicité, aucune incompatibilité avec d’autres thérapeutiques, aucune contre-indication, aucun effet secondaire.

L’aloe vera peut être consommé à tout âge. Toutefois, certains sites médicaux prônent toujours de prendre l’avis de son médecin avant de commencer une cure à base d’aloe vera ou d’acheter un produit concentré.

Dans certains cas précis, l'aloe vera peut toutefois présenter quelques dangers comme l'affirme le site aloe-vera-fr.

Bien choisir son produit ou son soin à l’aloe vera

Attention, l’aloe vera est à la mode et certaines marques n’hésitent pas à présenter des produits dont les étiquettes affichent en grand le nom de la plante, mais dont la composition et la concentration en pulpe est très discutable.

Un conseil : toujours vérifier le pourcentage existant dans la composition du produit et choisir toujours la pulpe d’aloe vera stabilisée. Le pourcentage varie de 1 à 100. Bien évidemment, il convient de se rapprocher du 100% et d’éviter les prix trop économiques qui masquent presque toujours des contrefaçons. Si votre produit est estampillé IASC (International Aloe Science Council), vous pouvez acheter en toute tranquillité: cet organisme contrôle les grands manufacturiers pour éviter tout abus.

Regardez une vidéo consacrée à la présentation de l’aloe vera.

Visitez le site du premier producteur mondial d'aloe vera et le site de Planter's .

Sur le même sujet