Les participations de Kadhafi en Europe et en Afrique

La Libye possède des actions de grands groupes européens et a pris les commandes d'importantes entités pétrolières, bancaires et touristiques en Afrique.
15

La famille Kadhafi est assise sur un coussin moelleux et confortable de plus de 130 milliards de dollars.

Les participations du clan sont nombreuses et se retrouvent dans tous les secteurs (automobile, pétrole, tourisme, textile, banque....) dans plusieurs pays européens, notamment en Italie grâce à Silvio Berlusconi, l'ami de Mouammar Khadafi.

En 2007, Nicolas Sarkozy ne cachait pas sa volonté de faire des affaires avec la Libye repentante et de réaliser d'énormes contrats de vente d'armement.

Grâce à ces soutiens de choix nommés Blair, Sarkozy ou Berlusconi en Europe, Ben Ali en Tunisie, et de nombreux chefs d'Etat en Afrique, le clan Kadhafi tenait non seulement les rênes de l'économie libyenne, mais s'imposait également en Afrique en créant de grands groupes internationaux à capitaux majoritairement libyens.

Le clan Kadhafi courtisé s'infiltre partout

  • En France, la vente d’armes vers la Libye a été très appuyée. En 2007, Nicolas Sarkozy espérait réaliser des ventes de plus de 14 milliards de dollars. Les contrats signés avec la Libye avaient seulement atteint 6,5 milliards de dollars. Concrètement, les ventes n’ont pas dépassé 500 millions de dollars selon le Rapport au Parlement sur les exportations d’armements de 2009. (Source Rue89 ).
  • En France, en juin 2009, la Libyan Arab Foreign Investment, via une société enregistrée aux Pays-Bas, a racheté 10% de Quinta Communications appartenant à Tarak Ben Ammar, neveu du président tunisien décédé, Habib Bourguiba. Un directeur libyen a été installé au conseil d’administration. Quinta Communications avait été créé par Silvio Berlusconi et Tarak Ben Ammar. Les deux associés possèdent 50% de la chaine tunisienne, nessma TV. (Source The Guardian )
  • En Italie, les participations libyennes représentent 2% de Fiat, 15% de Retelit (opérateur téléphonique), 1% d'ENI (pétrole), 2% de Finnmeccanica (aérospatiale et défense), 7,5% de Juventus, 22% d'Olcese (textile) et 7,5% d'Unicredit (banque). (Source The Guardian )
  • En Grande Bretagne, BP a signé en 2007 un contrat d’exploration d’une valeur de 896 millions de dollars US. Les grandes enseignes britanniques telles que Marks & Spencer, Next, Moonsoon et Accessorize se sont également installées récemment en Libye pour répondre aux besoins d’une classe moyenne en plein développement. (Source The Guardian )
  • Toujours en Grande Bretagne, AMEC (ingénierie) et Biwater (traitement des eaux) ont fourni des services à la Libye pour un montant total de 496 millions de dollars sur dix années. (Source The Guardian )
  • En Afrique, Laaico opère plus de quinze hôtels de luxe ( Laico ) dans onze pays tandis que la Oil Libya Holding distribue des produits pétroliers dans 21 pays.
  • Toujours en Afrique, la Libyan foreign bank appartenant à 100% à la Banque centrale libyenne , est actionnaire de nombreuses banques en Afrique, notamment en Tunisie, mais également en Algérie, au Tchad, au Niger, au Burkina Faso, au Togo et en Egypte.
  • Pour information, la Libyan Foreign Bank est également actionnaires de banques au Brésil, en Turquie, en Jordanie et au Bahrein. Voir la liste des sanctions contre la Libyan Foreign Bank.

Sur le même sujet