Vivendi lorgne sur les 25% de Tunisiana, bientôt à vendre

Tunisiana, premier opérateur privé GSM en Tunisie, appartenait à 25% au gendre de Ben Ali... Bientôt en vente, ces 25% attirent les convoitises !

Le Groupe français Vivendi n’abandonne pas ses velléités d'installation en Tunisie. Battu au poteau, en 2006, par le Groupe emirati Te-Com lorsqu’il tentait d’acheter les 35% de Tunisie Telecom, Vivendi revient à la charge en étudiant la possibilité de racheter les 25% de Tunisiana qui appartiennent à Zitouna Holding, propriété de Sakher El Materi, gendre de Ben Ali.

C’est le site tunisien businessnews.com qui annonce ce scoop en prétendant avoir des sources bien informées à Paris.

A vendre : 25% du capital de Tunisiana

Les 25% d’El Materi devraient être bientôt nationalisés avant d’être cédés à un nouveau partenaire stratégique. Les 75% restants du capital de Tunisiana sont détenus par le groupe qatari Qtel.

Il est annoncé qu’une partie du capital de Tunisia devrait être introduit à la Bourse de Tunis au cours de l’année 2011. Si Vivendi entrait dans le capital de l’opérateur privé tunisien, ceci ne ferait qu’augmenter de manière significative la valorisation de Tunisiana puisque Vivendi est un acteur de premier plan, aussi bien au Maroc qu’en France.

Tunisiana, une histoire de succès

Tunisiana lançait ses opérations en décembre 2002. Son ambition de devenir l’opérateur privé de référence sur le marché national des télécommunications s’est aujourd’hui concrétisée en captant presque six millions d’abonnés (sur une population de dix millions d’habitants), et 52,5% des parts de marché, malgré l’arrivée du deuxième opérateur privé, Orange courant 2010. (Chiffres Tunisiana, fin 2010).

Le prochain défi de Tunisiana est d’offrir à ses abonnés la 3G pour concurrencer Tunisie Telecom et pour leur permettre de profiter des dernières technologies sur le marché.

Vivendi, numéro 1 dans différents domaines

Vivendi est au cœur des univers des contenus, des plateformes et des réseaux interactifs. Le groupe français rassemble le numéro un mondial des jeux vidéo (Activision Blizzard) , le numéro un mondial de la musique (Universal Music Group) , le numéro un français des télécoms alternatifs (SFR) , le numéro un marocain des télécoms (Groupe Maroc Telecom) , le numéro un brésilien des télécoms alternatifs (GVT) et le numéro un français de la télévision payante (Groupe Canal+).

Vivendi poursuit parallèlement son développant en Afrique en s’installant en Mauritanie, au Gabon, au Burkina Faso et au Mali.

A l’origine, le groupe portait le nom de Compagnie Générale des Eaux (CGE) et était spécialisé dans les services d’eau aux collectivités territoriales. A la fin des années 90, sous la poussée de Jean-Marie Messier, PDG, le groupe s’est spécialisé dans les nouvelles technologies. En 2000, le Groupe fut rebaptisé Vivendi Universal avant de prendre sa dénomination finale, Vivendi.

En 2011, Vivendi est présenté comme l’un des principaux fournisseurs de contenus en Europe.

Sur le même sujet