Best of des chats "célèbres" des grands hommes politiques

Chat persan ou de gouttière, noir et blanc ou tigré, nommés Larry the cat ou Gris-Gris, ils furent l'animal de compagnie préféré des politiciens du monde
85

Les chats furent les compagnons de route de personnalités politiques tels que le général de Gaulle en France, Bill Clinton aux Etats-Unis, ou Margaret Thatcher en Grande-Bretagne. Mais c'est outre-Manche et outre-Atlantique qu'on leur porta le plus d'intérêt, et que certains furent "célèbres" et médiatisés.

Socks et Tabby, les chats de la Maison Blanche

Les Américains furent fan du chat de Bill Clinton (président de 1993 à 2001), nommé Socks, un american shorthair noir et blanc, adopté par les Clinton en 1991. Socks ("chaussettes" en français) fut l'animal de compagnie officiel de la famille en tant que chat de la Maison Blanche. Il accompagnait le Président lors de ses visites à l'école ou à l'hôpital, avait son fan club, et il inspira une bande dessinée dont il est le héros " Socks Goes to Washington ". Plébiscité par les enfants, son avatar leur faisait visiter le site web présidentiel. Mais lorsqu'ils adoptèrent leur labrador Buddy en 1997, la cohabitation chat-chien s'est mal passée, et ils durent laisser Socks (qui s'est éteint en 2009) à leur secrétaire lors de leur départ de la Maison Blanche.

L'histoire retiendra également qu' Abraham Lincoln , 16e président des USA (1861-1865) lors de la guerre de sécession (dont l'issue fut l'abolition de l'esclavage), aimait beaucoup les animaux, et tout particulièrement son chat Tabby avec qui il passait beaucoup de temps à jouer. Ce chat tigré fut le premier félin admis à la Maison Blanche. Lincoln partageait parfois son repas avec lui, lui donnant à l'occasion à manger avec une fourchette en or!

Nelson, Humphrey, et Larry, les chats du 10 Downing Street

Humphrey Yes, Minister

Enfin, Larry the cat tient actuellement compagnie au Premier ministre Cameron. Chat de gouttière à la fourrure tigrée-blanche, venu d'un refuge de Londres, ce nouvel arrivant (en février 2011) sera-t-il un bon chasseur de souris? (Le Monde, Le Mensuel n°15, Un chat trop urbain au 10, Downing Street , Avril 2011)

Gris-Gris chat de l'Elysée, et Prudence chat du 75e président du Conseil de la Belle Epoque

Un chartreux nommé Ringo de Balmalon accompagna le général de Gaulle à la fin de son parcours politique. Chef de la résistance française lors de la Seconde Guerre mondiale (1939-1945) et président de la République de 1959 à 1969, le Général était très attaché à ce chat. Renommé Gris-Gris en raison de sa couleur anthracite, il partageait son temps entre la résidence du Général, à la Boisserie (à Colombey-Les-Deux Eglises), et l'Elysée. Gris-Gris suivait le Général de partout, et lui fut fidèle jusqu'à sa mort.

Georges Clémenceau, président du Conseil (Premier ministre de l'époque) de 1906 à 1909 et de 1917 à 1920, posséda lui-aussi un chat. Ou plutôt une chatte, une persane bleue nommée Prudence, qui fut l'animal de compagnie préféré de cet amateur d'art, de littérature et de musique, ancien membre de l'Académie française. ( L'enchatclopédie , R. De Laroche, L'Archipel, 2010)

Sur le même sujet